On l’attendait à l’Arena de Montpellier ou au Théâtre de la mer à Sète. Mais c’est finalement au Pasino Partouche de La Grande-Motte que Sheila a décidé de poser ses valises dans sa tournée célébrant ses 60 ans de carrière. Et son public d’Occitanie était au rendez-vous, pour applaudir un spectacle à la hauteur de la notoriété d’une artiste qui a fait danser le monde entier.


Ce mercredi 23 novembre 2022, c’est avec un peu de retard que nous arrivons au Pasino Partouche de La Grande-Motte, casino dont l’imposante salle de spectacle pourrait décourager plus d’un artiste en manque de notoriété de s’y aventurer.
Et ce soir, la salle est comble. Quelque 1 500 personnes ont fait le déplacement depuis les environs de Montpellier pour venir assister à un anniversaire très particulier. Celui d’une star française que (tout) le monde connaît : Sheila !
Au programme, deux heures de spectacle retraçant 60 ans d’une carrière savamment réorchestrée par le groupe de rock H-Taag. Des premiers tubes des années 60 au dernier album Venue d’ailleurs, paru au mois d’avril 2021 et classé à sa sortie à la deuxième place du Top Albums Physique en France.

Sheila honorée par la ville

Car des tubes, Sheila n’en manque pas. Si bien que les années 60 et 70 défilent en mode medley. Exception faite pour des chansons comme Bang Bang ou Mélancolie, dont le refrain est abondamment repris par le public. Un public sans âge qui, à l’image de la carrière de la chanteuse, ne semble avoir sauté aucune génération.
Dans la salle, il y a aussi monsieur le maire de La Grande-Motte, qui a décliné l’invitation au congrès parisien pour pouvoir accueillir la chanteuse dans sa commune comme il se doit. C’est ainsi que dans la journée, Sheila et ses 85 millions de disques vendus à travers le monde s’est vue remettre la médaille de la ville.

Nile Rodgers et Keith Olsen au programme

À chaque décennie ses succès. C’est au tour des années 80, période obligée pour une chanteuse internationalement reconnue parmi les reines du disco. Pour l’incontournable Spacer, produite par Nile Rodgers, ce sont deux jeunes danseurs de 17 ans qui s’invitent sur scène aux côtés d’une artiste résolument dynamique.
Fait assez rare lors de ses concerts, Sheila remet au goût du jour deux chansons de son emblématique album Little Darlin’, produit cette fois par l’Américain Keith Olsen et qui reste à ce jour l’un des rares opus français à s’être classé aux États-Unis. Gloria et Tangue au font eux aussi, pour le bonheur de ses fans, partie du programme.

Du casino au commissariat…

Il y a enfin ce nouvel album et ses séquences émotions. Septième continent, Chaman, La Rumeur et surtout Cheval d’Ambre, chanson dédiée à son fils Ludovic et durant laquelle la chanteuse, gênée par une laryngite, fond en larmes. Le public est là, debout, fidèle à une artiste sincère et professionelle qui a rythmé sa vie.
Unique ombre au tableau, ces gyrophares de voitures de police au sortir du Pasino Partouche. Plusieurs véhicules de spectateurs venus au concert ont été vandalisés. Les policiers rencontrés semblent résignés, mais pour quelques fans parfois venus de loin, ce magnifique concert s’achèvera, bien malgré eux, au commissariat.

60 ans de carrière : 6 vinyles collector !

À l’occasion des 60 ans de carrière de Sheila, ce sont 6 vinyles collectors et en édition limitée qui couronnent l’événement. Le best of Yéyé (L’école est finie, Vous les copains, Première surprise partie…). Le best of Pop (Les rois mages, Tu es le soleil, Quel tempérament de feu…). Le best of Disco (Love me baby, Singin’ in the rain, Spacer…). Le best of On the Rocks (Put it in writing, Waiting for the night, Je suis comme toi…). Le best of Love (Bang Bang, Les gondoles à Venise, Aimer avant de mourir…). Le best of Remixes (Samedi soir, Little Darlin’, Law of attraction…).