« Il y a trois sortes d’hommes », dit Platon, « les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer ». Les marins, qu’ils soient navigateurs, militaires, marchands, plaisanciers ou pêcheurs, occupent une place à part sur Terre, avec des professions qui possèdent leur propre vocabulaire. Un petit lexique ici bien mérité, car comme le chantait le poète Léo Ferré : « Les marins, c’est marrant, même à terre c’est dans l’eau ! »


Abordage : collision entre deux navires.
Abri : endroit où un navire peut se mettre en sécurité.
Accoster : se placer le long d’un quai ou d’un ponton.
Aéronautique navale : composante aérienne d’une marine militaire.
Affaires maritimes : administration maritime française.
Alignement : direction commune de deux amers.
Alizé : vent soufflant de l’est sur la partie orientale du Pacifique et de l’Atlantique.
Alphabet phonétique international : permet de renforcer la compréhension des mots transmis par radiotéléphonie.
Amarrage : dernière phase d’une manœuvre d’accostage.
Amarre : cordage servant à tenir un bateau le long d’un quai.
Amer : point remarquable fixe servant de repère à la navigation.
Amure : bord sur lequel le voilier reçoit le vent.
Ancre : pièce d’acier suspendue à une chaîne, que l’on jette au fond de l’eau pour qu’elle s’y fixe et immobilise un navire.
Annexe : embarcation utilisée à des fins de servitude à partir de la terre ou d’un navire porteur.
Anticyclone : centre des hautes pressions atmosphériques associé à du beau temps.
Appareiller : lever l’ancre, quitter le mouillage ou le port.
Armée de mer : composante de l’armée.
Armée navale : composante de l’armée.
Arsenal : établissement militaire où l’on construit et répare les navires.
ASN : appel sélectif numérique.
Aussière (haussière) : gros cordage employé pour l’amarrage et le remorquage des navires.
Avarie : terme utilisé par les marins pour désigner un problème d’origine technique.
Aviron : outil destiné à la propulsion manuelle d’une embarcation.

Bâbord : terme de navigation servant à désigner le côté gauche d’un navire.
Bac : bateau à fond plat utilisé pour traverser un cours d’eau, un lac, un estuaire ou un bras de mer.
Bachi (bâchi) : couvre-chef des matelots et quartiers-maîtres de la Marine nationale.
Balancine : cordage qui soutient un espar en permettant d’en régler la hauteur.
Balisage : ensemble des marques ou balises fixes ou flottantes placées en mer.
Balise : tourelle, espar, etc.
Baliseur : navire permettant de mettre en place et d’entretenir les bouées ainsi que leurs mouillages.
Ballast : réservoir d’eau de grande contenance équipant certains navires.
Barge : type de bateau à fond plat, dépourvu de moteur, utilisé en convois poussés sur les rivières et canaux à grand gabarit.
Baromètre : instrument qui sert à mesurer la pression atmosphérique.
Barre : sert à actionner le gouvernail.
Barre de flèches : petit espar perpendiculaire au mât des voiliers, permettant une meilleure tenue des mâts.
Barrots (baux) : pièces transversales du système de construction d’un bateau.
Basse mer : niveau de marée atteint à la fin du jusant et avant le flot.
Bastaque : hauban à itague employé sur les voiliers.
Bataille navale : bataille livrée en utilisant des navires ou d’autres engins flottants.
Bateau : construction flottante destinée à la navigation.
Bateau à moteur : bateau dont la propulsion est assurée par un moteur.
Bateau cargo : navire ou bateau conçu pour être utilisé à des fins commerciales.
Bateau chargé de la sécurité maritime : navire contrôlant le respect de la règlementation.
Bateau de croisière : navire proposant un voyage touristique en mer.
Bateau de lamanage : bateau permettant aux lamaneurs de porter les amarres des navires à quai.
Bateau de plaisance : bateau destiné à l’activité nautique pratiquée pour les loisirs.
Bateau de sauvetage : bateau spécialement conçu pour le sauvetage en mer.
Bateau-phare (bateau-feu) : navire mouillé dans un lieu dangereux, dont il signale la présence.
Bateau pilote : bateau rapide utilisé pour transporter le pilote à bord des navires qui arrivent ou quittent le port.
Bateau-pompe : bateau assurant la lutte contre les incendies dans les ports.
Bateau vivier (well-boat) : bateau de pêche.
Battre : embrayer en avant ou en arrière.
Baudrier : équipement de sécurité permettant à une personne de s’attacher à une corde, un câble ou une ligne de vie.
Bitte (bollard, billard, baulard, boulard ou borne d’amarrage) : grosse masse cylindrique et coudée qui sert à amarrer les navires.
BMS : bulletins météorologiques spéciaux.
Bôme : espar horizontal, articulé à la base du mât, qui permet de maintenir et d’orienter certaines voiles triangulaires.
Bonnet marin : bonnet très résistant qui protège du froid et de la pluie.
Bordage : pièce de la charpente d’un navire.
Bordé : ensemble des bordages et des virures.
Bosco : maître d’équipage sur un navire à voile de grade supérieur au quartier-maître.
Bosse : petite longueur de cordage ou chaîne dont une extrémité est fixée au pied d’une bitte d’amarrage.
Bouge : courbure transversale du pont.
Boussole : instrument de navigation constitué d’une aiguille magnétisée qui s’aligne sur le champ magnétique de la Terre.
Bouée : balisage flottant, système de sécurité.
Boute-dehors (boute-hors, bout-dehors) : espar fixe ou rétractable pointant à l’avant d’un bateau.
Bras : cordage situé au vent qui permet de régler l’écartement d’une voile d’avant telle que le spinnaker.
Brassière : système de sécurité.
Brion (ringeot) : partie de la coque située entre l’étrave et la quille.
Brise-glaces : navire permettant de maintenir ouvertes les voies de navigation recouvertes de glace.
Brise thermique : brise de mer.

Caban : manteau court en drap de laine.
Câblier : bateau servant à poser des câbles sous-marins et à les entretenir.
Cabotage : acheminement de marchandises ou de passagers sur une courte distance.
Cale : espace où sont entreposées les marchandises.
Canal : cours d’eau artificiel, de section ouverte, navigable ou non.
Canot : petite embarcation sans pont.
Cap : direction suivie par le navire.
Capitaine : chef de l’expédition maritime.
Capitainerie : Bureau du capitaine de port.
Carénage : action de nettoyer la coque du navire.
Cargaison : ensemble des marchandises transportées.
Cargo : navire de commerce dont le rôle consiste à transporter des marchandises.
Carlingue : élément de renfort de la structure longitudinale d’un bateau.
Catamaran : bateau possédant deux coques, en général parallèles l’une à côté de l’autre.
Chantier naval : endroit où sont construits les bateaux.
Chef mécanicien : fonction à bord d’un navire.
Chenal : partie la plus profonde où passe le courant principal dans un cours d’eau naturel ou artificiel.
Choquer : opération consistant à détendre, donner du mou.
Cockpit : espace extérieur à une cabine d’où l’on gouverne un voilier ou un bateau à moteur.
Code Morse international (alphabet Morse international) : code permettant de transmettre un texte à l’aide de séries d’impulsions courtes et longues.
Coefficient de marée : caractérise l’importance de la marée.
Coffre : technique d’amarrage.
Col marin : accessoire du vestiaire maritime.
Commandant de bord : pilote qui a la responsabilité de la navigation et de la sécurité.
Commissaire de bord : homme chargé de la gestion des aspects administratifs du navire.
Compas : instrument de navigation qui donne une référence de direction.
Coque : constituant premier d’un bateau assurant la flottabilité et l’étanchéité.
Cordage : terme générique de marine désignant les filins qui sont utilisés pour les manœuvres des bateaux.
Corps-mort : objet posé au fond de l’eau, relié par un filin ou une chaîne à une bouée, afin que les bateaux puissent s’y amarrer.
Corsaire : aventurier, pirate.
Côtier : relatif aux côtes, au bord de la mer.
Croiseur : navire de guerre.
Croisière : voyage d’agrément effectué par un navire de plaisance.
Cross : coordination des secours maritimes.
Cuistot : marin chargé de la cuisine.
Cyclone tropical : dépression qui prend forme dans les océans de la zone intertropicale.

Défense : protection suspendue en dehors du bateau pour amortir un choc.
Dépression : zone fermée de basse pression atmosphérique.
Dérive : action du vent et du courant qui écarte le navire de sa route.
Dériveur : voilier monocoque dont la dérive est rétractable.
Destroyer (contre-torpilleur) : navire de guerre.
Drague : navire de services utilisé près des ports, dans les rivières ou en mer.
Drisse : cordage servant à hisser une vergue, une voile, un pavillon ou un signal flottant.
Dorsale : crête des hautes pressions issue d’un anticyclone.
DST : dispositif de séparation de trafic.

Échelle de Beaufort : échelle de mesure de la vitesse moyenne du vent utilisée dans les milieux maritimes.
Échouage : situation d’un navire qui touche accidentellement ou intentionnellement le fond et cesse de flotter.
Écluse : ouvrage permettant aux bateaux de passer d’un plan d’eau à un autre.
Écoute : cordage servant à régler l’angle d’une voile par rapport à l’axe longitudinal du voilier.
Embarcation : bateau de petite dimension.
Émetteur : personne ou entité qui crée un message.
Équipage : personnel navigant, marins assurant la manœuvre et le service sur un navire.
Erre : vitesse conservée par le navire après avoir coupé l’action de son moteur.
Escale : arrêt marqué par un bateau de transport durant un trajet au long cours.
Espar : élément de gréement long et rigide, ayant un rôle technique à jouer dans la propulsion à voile et les manœuvres.
Estran : partie de la côte couvrant et découvrant selon la marée.
Estuaire : embouchure d’un fleuve où l’effet de la mer ou de l’océan dans lequel il se jette est perceptible.
Étai : câble servant à maintenir le mât longitudinalement vers l’avant.
Étarquer : tendre et raidir un cordage.
Étrave : pièce de charpente de la coque permettant l’assemblage de l’avant du bordé.
Évitage : action de décrire un cercle autour de son ancrage sous l’action des vents et des courants.

Faire cap : naviguer vers.
Fardage : superstructure d’un navire au-dessus de la ligne de flottaison.
Ferry (ferry-boat) : bateau transportant des véhicules avec leur chargement et leurs passagers.
Flot (flux) : période pendant laquelle la marée est montante.
Flottaison : intersection avec le plan de l’eau de la surface d’un navire à flot.
Foc : voile d’avant de forme triangulaire d’un voilier.
Foil : aile positionnée et profilée de façon à engendrer une force de portance qui agit sur sa vitesse et sa stabilité sur l’eau.
Fonds : partie basse de la cale.
Forces maritimes : composante de l’armée.
Forces navales : composante de l’armée.
Foudre : phénomène naturel de décharge électrostatique disruptive de grande intensité qui se produit dans l’atmosphère.
Fusilier marin : marin militaire.

Gabier (gabière) : matelot spécialisé dans les manœuvres de voiles ou chargé de rendre les honneurs militaires.
Galhauban : type de cordage attaché en tête de mât jusqu’au pont.
Gaillard : partie surélevée d’un navire placée au-dessus du pont supérieur.
Ganse : nom donné à une portion de cordage courbée, sans croisement ou chevauchement.
Garde côtière (garde-côtes) : organisation nationale responsable de l’action civile de l’État en mer.
Génois : voile qui peut être installée à l’avant du mât.
Gilet de sauvetage : système de sécurité.
Gisement : angle formé entre la direction d’un objet et la partie avant de l’axe longitudinal du navire.
Gîte : inclinaison transversale de quelques degrés d’un navire.
Gouvernail : dispositif mobile destiné au contrôle directionnel d’un bateau.
GPS : Global positioning system.
Grain : événement météorologique redouté des voiliers.
Grand-voile : voile principale sur un voilier à mât unique ou la plus grande voile portée par le plus grand mât sur un voilier à mâts multiples.
Gréement : ensemble des pièces fixes et mobiles d’un navire permettant la propulsion et manœuvre d’un bateau par la force du vent.
Groupe aéronaval (GAN) : groupe de combat naval articulé autour d’un porte-avions.
Gui : espar horizontal, articulé à la base du mât, qui permet de maintenir et d’orienter certaines voiles triangulaires.
Guindeau : treuil à axe horizontal utilisé sur les navires pour relever l’ancre.

Hale-bas (halebas) : dispositif permettant de maintenir vers le bas un espar.
Harnais : équipement permettant à une personne de s’attacher ou de se suspendre à une corde.
Hauban : câble fixé de part et d’autre du mât.
Hauturier : relatif à la haute mer.
Hélice : dispositif formé de plusieurs pales disposées régulièrement autour d’un axe.
Hiloire : élément d’architecture d’un navire.
Horizon : cercle centré sur l’observateur entre le ciel et la mer.
Hors-bord : système de propulsion utilisé sur des bateaux.
Hune : plate-forme intermédiaire dans les mâts des navires.

Isobare : ligne d’égale pression figurant sur les cartes météo.

Jauge brute : méthode de mesure de la capacité de transport d’un navire.
Jusant (reflux) : période pendant laquelle la marée est descendante.

Lac : grande étendue d’eau entourée de terre.
Lamanage : opération d’assistance à l’amarrage et au largage des navires à l’intérieur des ports.
Lamaneur : personne chargée des opérations d’amarrage ou d’appareillage des navires.
Lance-amarres : cordage fin à l’extrémité duquel est fixé un nœud en forme de boule, la pomme de touline.
Latitude : distance angulaire entre un point défini du globe et l’équateur.
Levée : digue artificielle construite perpendiculairement à une rivière pour pouvoir dévier une partie de l’eau.
Ligne de foi : repère placé sur la cuvette du compas et matérialisant l’axe longitudinal du navire.
Ligne de mouillage : ensemble composé d’une ancre et de sa chaîne ou câblot.
Long cours : terme de marine désignant les voyages maritimes longs.
Longitude : distance angulaire entre un point défini du globe et le méridien d’origine.
Lové : cordage noué ou enroulé sur lui-même.

Maître-bau : plus grande largeur d’un navire.
Maître de machine : technicien de marine.
Marée : variation de la hauteur du niveau des mers et des océans.
Marin : homme d’équipage d’un bateau, bateau ou navire très endurant à la mer, vent de sud-est allant de la mer Méditerranée vers la France.
Marin pêcheur : profession.
Marina : complexe résidentiel incluant un port de plaisance utilisé en partie par plusieurs résidents.
Marine de commerce : moyens maritimes de transport maritime de marchandises.
Marine de guerre : composante de l’armée.
Marine marchande : moyens maritimes de transport maritime de marchandises.
Marine militaire : composante de l’armée.
Marine nationale : marine de guerre de la République française.
Marinière : maillot à rayures horizontales.
Marnage : différence de niveau entre une pleine et une basse mer consécutives.
Marque : terme utilisé pour tous les signaux de balisage.
Mât : pièce généralement verticale du gréement dormant d’un bateau à voile.
Matelot : grade au sein de nombreuses marines, homme d’équipage dans la Marine marchande.
Mayday : message de détresse.
Mer : vaste étendue d’eau salée qui couvre une grande partie de la surface du globe.
Méridien : cercle imaginaire passant par les deux pôles terrestres.
Météorologie : prévisions de la météo.
Météorologique : bulletins météo.
Méthanier : navire servant à transporter du gaz naturel liquéfié dans ses citernes.
Mille : unité de distance (1 mille marin = 1 852 mètres).
Monocoque : type de bateau constitué d’une seule coque.
Morte eau : marée dont la marnage est faible.
Mouillage : abri sûr pour un navire.
Mouiller : jeter l’ancre et rester immobilisé.
Mousse : terme utilisé pour désigner un grade au sein de la marine.
Moutons : vagues se formant à cause du vent.
Multicoque : bateau constitué de plusieurs coques distinctes.