Très populaire du XVIIe au XIXe siècles, la marine est un art figuratif intimement lié à la mer, d’une simple lame se brisant sur la plage jusqu’aux batailles navales en haute mer. Longtemps, ces tableaux ont permis aux grands de ce monde d’afficher leur puissance marchande ou militaire, raconter leurs conquêtes et la vie qui anime les ports. Un voyage dans le temps avec, souvent, des navires en proie à de gigantesques tempêtes.

Le Christ dans la tempête sur la mer de Galilée

Unique œuvre de Rembrandt se déroulant dans un environnement aquatique, Le Christ dans la tempête sur la mer de Galilée est une huile sur toile réalisée en 1633 qui s’inspire du « miracle de la tempête apaisée » décrit dans le Nouveau Testament. Exposé au musée Isabella Stewart Gardner de Boston, le tableau est volé avec douze autres œuvres en 1990. À ce jour, ce crime n’a toujours pas été élucidé.

Les marines d’Ivan Konstantinovich Aivazovsky

On le considère comme un maître de la peinture de marine. Le Russe Ivan Konstantinovich Aivazovsky, né en 1817 en Crimée, est un grand amateur de voyages et va régulièrement naviguer à bord des vaisseaux de la Marine russe pour réaliser ses toiles. Son œuvre, composée de quelques 6 000 tableaux et qui s’inscrit au cœur du courant romantique du XIXe siècle, est intimement liée à la mer.

Scène de tempête aux abords d’une côte méditerranéenne

Scène de tempête aux abords d’une côte méditerranéenne,

Réalisée en 1749, Scène de tempête aux abords d’une côte méditerranéenne est une œuvre de Joseph Vernet, le peintre de paysages et de marines le plus reconnu durant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Sollicité par les grands noms de l’époque, Vernet a notamment été approché par Louis XV pour une commande d’une vingtaine de tableaux représentant la vie dans les ports de France.