Gard
Le château de Montfrin

Situé dans le département du Gard, à Montfrin, le château du même nom est confortablement installé sur un escarpement calcaire qui domine, entre Languedoc et Provence, le confluent du Rhône et du Gardon. On raconte que les fondations du château ne sont autres que les restes d’une tour romaine établie là par l’empereur romain Antonin le Pieux. Lieu stratégique, la demeure a servi de centre de commandement, de Charles Martel jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Gard
Le château de Potelières

Direction la plaine de la Cèze. Au sud-est de Saint-Ambroix, dans le Gard, le château de Potelières se distingue par une façade sobre, une balustrade en attique et deux tours rondes au toit conique de tuiles palies au soleil du Languedoc. Entre Cévennes et Gorges de l’Ardèche, ce petit hôtel de charme dévoile un lourd passé. Incendié en 1564, il est occupé par les troupes protestantes du duc de Rohan au XVIIe siècle, puis attaqué durant la guerre des Cévennes et pillé sous la Révolution.

Hérault
Le château de la Garenne

Situé sur la commune de Poussan, au nord du bassin de Thau dans l’Hérault, le château de la Garenne se distingue par plusieurs terrasses et des galeries souterraines dévoilant des bassins et autres jeux d’eau menant vers des oubliettes. Si la date de construction de cette demeure n’est pas précisément connue, sa structure influencée par la Renaissance italienne et la pureté de ses lignes est caractéristique de l’architecture de la première moitié du XVIIe siècle.

Vaucluse
Le château de Tourreau

Le domaine doit son nom à un bourgeois d’Avignon, Paul Tourreau, qui achète la terre en 1612 pour y construire une chapelle et une maison, démolie puis reconstruite au XVIIIe siècle sous sa forme actuelle. Situé sur la commune de Sarrians, dans le Vaucluse, le château sera pillé durant la Révolution française puis occupé par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale. Classé monument historique depuis 1963, il abrite aujourd’hui un complexe hôtelier cinq étoiles.

Vaucluse
Le château de Valcroissant

Situé à peu de distance du village perché de Saignon, dans le Vaucluse, le château de Valcroissant est attesté comme lieu fortifié en 991, les bâtiments actuels évoluant toutefois du XVIe au XVIIIe siècles. Lotie parmi les cultures, les bois de chênes et de pins, cette élégante demeure seigneuriale installée sur l’emplacement d’une villa gallo-romaine a, dit-on, été hantée par de nombreux défunts de la haute société au fil des siècles, comme le conseiller de Louis XIV, André Marmet de Valcroissant.