Jean Castex, Premier ministre
« Bébel était tellement français, aimé de toutes les générations. Il appartenait à tout le monde mais il avait aussi une famille. Je voudrais avoir une pensée pour elle. Salut Bébel, salut l’artiste. »

Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre
« Nous ne le pensions pas capable de cela. Une nouvelle blessure nationale. »

Roselyne Bachelot, ministre de la Culture
« J’apprends avec une immense émotion le décès de Jean-Paul Belmondo. Son talent, son charme, sa tendresse et sa jubilation lorsqu’il jouait la comédie le rendent cher à nos cœurs de spectateurs. Merci pour les émotions et les souvenirs, cher Jean-Paul. C’était Magnifique. »

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie
« Merci Jean-Paul Belmondo, vous étiez une légende française et les légendes ne meurent jamais. »

Anne Hidalgo, maire de Paris
« Un géant s’en est allé. Acteur phare de la Nouvelle vague, héros populaire dans les films de Gérard Oury ou de Georges Lautner, immense Cyrano au théâtre : Jean-Paul Belmondo était tout cela à la fois. Merci pour ces fabuleux souvenirs qui auront marqué tant de générations. »

Jack Lang, ancien ministre de la Culture
« Un acteur prodigieux, étonnant, bouleversant, stupéfiant… Mais aussi le copain, l’ami, le pote. Il était une partie de nous-mêmes. On nous l’arrache aujourd’hui et on ressent une grande tristesse. »

Christophe Castaner, ancien ministre de l’Intérieur
« Il nous avait appris à dire « Bonjour », et aujourd’hui nous allons devoir apprendre à lui dire au revoir… Adieu, Belmondo. »

Arnaud Montebourg, ancien ministre de l’Economie
« Jean-Paul Belmondo représente cette France qu’on aime, à la fois marginale et professionnelle, séductrice et goguenarde. Bebel restera à jamais l’As des As de notre septième art. »

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national
« Jean-Paul Belmondo, c’était une gueule et une gouaille inimitables, un acteur et un cascadeur légendaire. Avec sa disparition, nous perdons un peu de cette élégance française à l’ancienne qui manque beaucoup au cinéma. Quelle tristesse. »

Jean-Luc Mélenchon, président du groupe LFI à l’Assemblée nationale
« Quand la mort prend Belmondo, elle assène sa leçon : nous existons par les œuvres que nous offrons aux autres. Lui a fait le boulot. Tellement bien. Tâchons de mériter l’héritage. La mort n’est pas un rôle. Vivons. »

Xavier Bertrand, président du conseil régional des Hauts-de-France
« Mythe du cinéma français, Jean-Paul Belmondo représentait la jeunesse, l’humour et la gouaille française. Il aura tourné avec les plus grands. Par son talent, il rassemblait les générations. Authentique, les Français l’adoraient. »

Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d’Île-de-France
« Le « Magnifique » nous a quitté. Immense tristesse. Il incarnait le panache, la gouaille et la séduction à la française. Il nous laisse à bout de souffle. Adieu l’artiste ! »

Carole Delga, présidente du conseil régional d’Occitanie
« Comédien populaire et personnalité attachante, Belmondo restera pour moi une figure de référence des films de mon enfance, celle d’un cinéma mêlant qualité de la tradition française et audace de la nouvelle vague. »

Laurent Wauquiez, président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes
« L’As des As » a bercé mon enfance, « Cartouche », mon adolescence, et dans « À bout de souffle », je rêvais d’être à sa place avec Jean Seberg. Merci à Jean-Paul Belmondo d’avoir incarné un panache français avec un air de canaille espiègle. »

Florian Philippot, président des Patriotes
« Adieu Jean-Paul Belmondo. Mort d’un monstre sacré. La France vous aimera éternellement. »

Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national
« Notre pays perd l’un de ses plus fameux sourires. Cette France avait de la gueule. Adieu Bébel ! »

Alexis Corbière, député La France insoumise
« Votre talent était immense, vos succès si nombreux, mais pour moi c’est dans « Les mariés de l’an deux » de Rappeneau, aux côtés de Marlène Jobert, que je vous ai le plus aimé. Merci Monsieur Belmondo. »

Les autres réactions

La Police nationale
« Même si ça n’était que du cinéma, vous étiez un peu des nôtres, Monsieur Belmondo. »

La Préfecture de Police
« Un grand flic de cinéma vient de s’éteindre. Héros de films à succès et roi de la cascade, Jean-Paul Belmondo avait suscité de nombreuses vocations pour le métier de policier. La Préfecture de Police rend hommage au magnifique du cinéma français. »

Les pompiers de Paris
« De son vivant, « le Magnifique » était persuadé qu’à sa mort, on l’oublierait vite. Donnons tous tort à monsieur Belmondo ! »

Caroline Fourest, journaliste
« Le garçon qu’on rêvait d’être… Ce charme, cette bouille. Beau, drôle et audacieux. L’as des as. »

Michel Drucker, animateur
« C’est un personnage hors norme. C’est un géant, c’est la tour Eiffel, c’est le Johnny du cinéma, c’est un monument. »

Jean-Pierre Foucault, animateur
« Merci JP le Magnifique pour toutes ces heures de bonheur ! »

Jean-Luc Reichmann, animateur
« Je n’oublierai jamais votre voix, je n’oublierai pas vos mots Monsieur Belmondo. »

Julien Courbet, animateur
« Pas un acteur , une légende, un prince, un seigneur. Je vous aime monsieur Belmondo. Au revoir… »

Teddy Riner, judoka et champion olympique
« J’aurai eu l’immense honneur de rencontrer ce GRAND Monsieur, acteur légendaire, passionné de sport et il était l’unique professionnel !! Mes pensées vont à sa famille et ses amis. Au revoir M. Belmondo, reposez en paix et merci pour tout ce que vous nous laissez. »

Le Paris Saint-Germain
« C’est avec une immense tristesse que toute la famille du Paris Saint-Germain a appris le décès de Jean-Paul Belmondo ce lundi, à l’âge de 88 ans. Le Club présente ses condoléances à sa famille et à ses proches. »

L’Olympique de Marseille
« Une légende du cinéma s’est éteinte. Une pensée pour Jean-Paul Belmondo et ses proches. »