Une fois l’appli téléchargée, nous n’avons pas résisté longtemps à la frénésie de passer notre cuisine et notre salle de bain au scanner. Et nous n’avons pas été déçus du voyage. Car de nombreux produits dont nous n’aurions jamais mis en doute la qualité se sont en réalité révélés mauvais pour notre santé. Produits alimentaires, cosmétiques ou hygiène, Yuka passe au crible nos habitudes de consommation.

À l’origine de Yuka, ils sont trois. Il y a Julie, qui s’occupe de la communication et de la création de contenus. Benoît, le doyen, développe quant à lui l’application sur Android tout en gardant un œil sur les aspects juridiques et financiers de la petite entreprise. Il y a aussi François, son petit frère, qui s’affaire à écrire des lignes de code et passe des heures à peaufiner des détails que personne ne voit.
L’idée de Benoît est d’acheter de meilleurs produits alimentaires pour sa famille. Perdu dans une jungle d’étiquettes, il imagine alors un outil permettant d’analyser automatiquement les compositions des produits. En 2016, la fine équipe participe à un concours de start-ups, développe le concept et lance le projet. Quelques mois plus tard, l’application mobile Yuka est née.

« Aucune influence, pas de pub et des données protégées »

De la nutrition au développement mobile en passant par les relations publiques, c’est une jeune équipe de onze personnes qui œuvre aujourd’hui au bien-être de Yuka. Sur son site officiel, l’équipe revendique un « financement sain » et se proclame « 100% indépendante » avec trois mots d’ordre : « Aucune influence, pas de pub et des données protégées. »
Outre une version payante de l’application, Yuka propose à ses utilisateurs un Guide de l’alimentation saine signé Julie Chapon et Anthony Berthou, des recettes, un calendrier des fruits et légumes de saison ainsi qu’un programme nutrition en ligne permettant d’acquérir les bases d’une alimentation saine en dix semaines… Le tout relayé sur un blog qui ne manque pas de mettre l’eau à la bouche.

Ouvrez vos placards et scannez !

Disponible sur l’App Store et Google Play, Yuka est excessivement simple d’utilisation. Une fois l’appli téléchargée, il suffit d’ouvrir le frigo où le placard de la salle de bain pour scanner nos produits afin de connaître leur valeur et leur notation, les critères pris en compte pour la note finale concernant l’alimentation ou la cosmétique étant préalablement définis sur le site.
L’objet de cet article n’étant pas de « démonter » certaines marques emblématiques dont nous avions entièrement confiance et qui ont démontré que même des filières « bio » ne sont pas si bonnes pour notre santé, nous resterons positifs. Certains produits sont de très bonne facture, comme notre savon Tiki Tahiti au monoi vanille made in Tahiti qui est le seul à avoir atteint les 100% de qualité.

Choisir des produits de meilleure qualité

Vous l’aurez bien compris, Yuka est d’une utilité pertinente pour évaluer la valeur des produits que nous consommons et espérer choisir des denrées de meilleure qualité. Pour cela et après chaque scan, Yuka propose un comparatif et une recommandation de produits similaires qui nous permettront, lors de nos prochains achats, de faire le bon choix.
Et pour ceux qui se demandent pourquoi le logo de Yuka est une carotte, il suffit de revenir aux origines. Au départ, l’outil que les co-fondateurs imaginent « n’est pas encore une application, mais un objet connecté en forme de carotte qui s’aimante sur le frigo ! » Se rendant compte que celui-ci ne répond pas à tous les besoins des utilisateurs, il sera finalement abandonné au profit de l’appli.

© Mister Corail