« L’Olympia »
C’est dans cette salle parisienne mythique que Charles Trenet fait ses adieux en 1975. Des adieux temporaires puisque le producteur québécois Gilbert Rozon parvient à le convaincre de renouer avec la scène en 1983 à l’occasion du festival Juste pour rire de Montréal.

« Quatre-vingts ans »
Artiste intemporel et indémodable, c’est sur scène que Charles Trenet célèbre ses quatre-vingts ans, en mai 1993 à l’Opéra Bastille, avec parmi les spectateurs le président de la République de l’époque, François Mitterrand.

« La fin de vie »
Après avoir été victime de deux accidents cardiovasculaires successifs, Charles Trenet s’éteint le 19 février 2001 à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil, à l’âge de 87 ans. Ses cendres reposent au cimetière de l’ouest de Narbonne.

« L’intemporel »
Durant sa longue carrière, Charles Trenet a composé près de mille chansons, dont certaines ont traversé les frontières pour devenir des succès populaires intemporels. Parmi les plus célèbres : La Mer, Y’a d’la joie, L’Âme des poètes ou Ménilmontant

« L’homosexualité »
Bien que Charles Trenet n’ait jamais évoqué sa vie privée en public et qu’on lui prête une relation hétérosexuelle durant la guerre, l’artiste fréquentait assidûment les grandes figures du milieu homosexuel de Montparnasse.

« Le judiciaire »
En juillet 1963, l’artiste est écroué à la prison d’Aix-en-Provence après avoir été appréhendé en compagnie de quatre jeunes hommes, dont deux de 20 ans. Il sera condamné l’année suivante à un an de prison avec sursis et 10 000 francs d’amende.

« Sa mère »
Charles Trenet était très attachée à sa mère, Marie-Louise Caussat. Quand celle-ci décède en 1979, l’artiste se réfugie dans le silence, retourne s’enfermer dans sa propriété dans le sud de la France et restera absent durant 4 ans.

« Les écrits »
Friand de peinture et de poésie dès son enfance, Charles Trenet publie son premier roman Dodo Manières en 1939. Durant sa carrière, l’artiste publie 15 ouvrages jusqu’en 1993. En retour, de très nombreux ouvrages lui sont dédiés.

« Trenet au cinema »
Durant sa carrière, Charles Trenet s’est aussi imposé sur grand écran avec 15 films sortis entre 1938 et 1988. L’œuvre du chanteur a encore impacté les séries télévisées, la radio et la publicité. Deux documentaires ont été consacrés à l’artiste.

« Reprises & Hommages »
Trenet a inspiré toutes les générations et de nombreux artistes l’ont repris ou honoré. Parmi cette longue liste d’hommages, Dalida, Michel Sardou, Georges Brassens, Charles Aznavour, Sheila, Jacques Higelin ou Benjamin Biolay.

« Trenet en BD »
L’œuvre de Charles Trenet a largement inspiré la bande dessinée. D’Astérix à Boule et Bill, le capitaine Haddock chante Le Soleil et la lune dans Le Temple du Soleil quand les Dupont et Dupond parodient Boum ! dans Au pays de l’or noir.

© Mister Corail