Après l’abandon forcé de la Britannique Samantha Davies, le 2 décembre dernier, elles restent cinq femmes en compétition pour tenter de remporter le Vendée Globe 2020. La neuvième édition de cette course à la voile autour du monde, sans escale et sans assistance, s’est élancée le 8 novembre des Sables-d’Olonne avec 33 navigateurs au départ.

Alexia Barrier, sur 4MyPlanet

Navigatrice VG 1

Identité : navigatrice française née le 26 novembre 1979 à Paris.
Qualité : elle fonde en 2010 l’association 4MyPlanet, qui lutte pour la protection des océans et de la nature.
Palmarès : 2e à la Route de l’Équateur (2007), 1re à la Maxi Transatlantic (2011), 3e à la Transat AG2R, 1re à la St Barth Bucket, 1re à l’Antigua Sailing Week (2018).
Voilier : TSE – 4MyPlanet, un monocoque de 18,28 mètres de long construit en 1997 et qui a déjà réalisé sept tours du monde.
Classement au 16/12/20 : 24e.

Clarisse Crémer, sur Banque Populaire X

Navigatrice VG 2

Identité : navigatrice française née le 30 décembre 1989 à Paris.
Qualité : diplômée d’HEC et co-fondatrice de la société Kazaden, agence en ligne de séjours d’aventure.
Palmarès : 1re à la Mini-Fastnet, 1re à la Transgascogne, 2e à la Mini Transat, 2e au Championnat de France Espoir (2017), 3e à la Mini-Fastnet (2018), 3e à la Fastnet Race (2019).
Voilier : Banque populaire X, bateau avec lequel François Gabart a remporté le Vendée Globe en 2013 et la Route du Rhum en 2014.
Classement au 16/12/20 : 12e.

Samantha Davies, sur Initiatives-Cœur

Navigatrice VG 3

Identité : navigatrice britannique née le 23 août 1974 à Portsmouth, en Angleterre.
Qualité : diplômée de Cambridge, elle dispute le Vendée Globe en même temps que son compagnon Romain Attanasio.
Palmarès : 5e à la Transat’ Lorient-St-Barth’ (2004), 5e à la Transat anglaise (2008), 4e au Vendée Globe (2009), 4e à la transat AG2R (2010), 5e à la Transat Jacques-Vabre (2015), 1re au Tour de Belle-Île (2018).
Voilier : Initiatives-Cœur, un 60 pieds IMOCA sur lequel ont notamment navigué Michel Desjoyeaux, Armel Le Cléac’h ou Jérémie Beyou.
Classement au 16/12/20 : le 2 décembre 2020, alors qu’elle occupe la 11e position, elle doit abandonner après avoir brutalement heurté un objet flottant non identifié.

Pip Hare, sur Medallia

Navigatrice VG 4

Identité : navigatrice britannique née le 7 février 1974.
Qualité : elle écrit également pour le magazine britannique Yachting World et est l’auteure de la série web Sail Faster Sail Safer.
Palmarès : 9e à la Transat Jacques Vabre (2015), 13e à la Fastnet Race (2019).
Voilier : Medallia, un 60 pieds IMOCA.
Classement au 16/12/20 : 18e.

Isabelle Joschke, sur MACSF

Navigatrice VG 5

Identité : navigatrice franco-allemande née le 27 janvier 1977 à Munich, en Allemagne.
Qualité : diplômée de la Sorbonne, elle crée en 2012 l’association Horizon mixité pour promouvoir l’égalité homme-femme, notamment dans le monde de la voile.
Palmarès : 8e à la Transat Jacques-Vabre (2017), 2e à la Drheam Cup, 10e à la Transat AG2R (2018).
Voilier : MACSF, un 60 pieds IMOCA mis à l’eau en 2007 qui a notamment remporté la Transat Jacques-Vabre et le championnat du monde IMOCA en 2009.
Classement au 16/12/20 : 9e.

Miranda Merron, sur Campagne de France

Navigatrice VG 6

Identité : navigatrice britannique née le 2 juillet 1969 en Angleterre.
Qualité : après avoir traversé l’Atlantique avec son père à l’âge de 9 ans, elle suit des études dans la publicité à l’université de Cambridge. Elle est la compagne du navigateur français Halvard Mabire.
Palmarès : 8e à la Route du Rhum (2002), 1re à la Rolex Fastnet Race (2007), 1re à la Transat Québec-Saint-Malo (2012), 1re à la RORC Transatlanique (2016), 3e à la Rolex Fastnet Race (2017).
Voilier : Campagne de France, un IMOCA construit en 2006 qui a déjà réalisé quatre fois le tour du monde.
Classement au 16/12/20 : 23e.

© Mister Corail