Tout comme 38 nouveaux départements, l’Hérault sera soumis à partir du vendredi 23 octobre à minuit aux restrictions du couvre-feu imposé par le gouvernement pour tenter d’enrayer la progression de la Covid-19 en France. Afin d’éviter une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive, voici les nouvelles règles à respecter.

Interdiction de sortir entre 21h00 et 6h00

Les sorties et déplacements sont interdits de 21 heures à 6 heures du matin. Des dérogations sont toutefois prévues sur présentation d’une attestation pour les motifs suivants :

  • Les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation.
  • Les déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé.
  • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants, pour convocation judiciaire ou administrative.
  • Les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative.
  • Les déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
  • Les déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances.
  • Les déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

-> Télécharger l’attestation de déplacement dérogatoire <-

Les règles du couvre-feu

  • Les bars, les établissements sportifs, les salles de jeux, les foires et les salons sont fermés toute la journée et les fêtes foraines sont interdites.
  • Les ERP (établissements recevant du public) sont soumis à une jauge de 1 000 personnes et ne peuvent accueillir de public après 21 heures.
  • Les établissements d’enseignement supérieur ne peuvent accueillir plus de 50 % des étudiants en présentiel.
  • Le télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec une jauge minimale de 50% des effectifs.
  • Les transports en commun continuent de fonctionner normalement.
  • Les activités économiques se déroulant sur la voie publique, comme les chantiers, les marchés ou les tournages, continuent à s’exercer.