Le Jambonneau (tapes decussatus)
Il est recherché pour sa nacre et parfois sa perle.
Espèce : bivalve, filibranche, pinnidé.
Coquille : grand cône, 80 cm max.

La Limnée (lymnaea palustris)
L’escargot commun de nos étangs.
Espèce : gastropode, basommatophore, limnéidé.
Coquille : escargot conique, 5 cm max.

La Moule (mytilus edulis)
On fabriquait jadis des vêtements avec son byssus.
Espèce : bivalve, filibranche, mytilidé.
Coquille : ovale et bondée, 12 cm max.

Le Murex (murex trunculus)
Il produit la pourpre, pigment animal précieux.
Espèce : gastropode, monotocarde, muricidé.
Coquille : asymétrique, 8 cm max.

La Nasse réticulée (nassa reticulata)
Elle échappe au danger en roulant sur elle-même.
Espèce : gastropode, monotocarde, nassariidé.
Coquille : cône, 30 mm max.

La Natice (natica poliana)
Ses couleurs et ses dessins sont persistants.
Espèce : gastropode, monotocarde, naticidé.
Coquille : escargot stylisé, 12 mm max.

Le Nautile (nautilus pompilius)
Ce mollusque est un véritable fossile vivant.
Espèce : céphalopode, tétrabranchial, nautilidé.
Coquille : spirale, 30 cm max.

L’Ormeau (haliotis rufescens)
Recherché pour sa coquille comme pour sa chair.
Espèce : gastropode, diotocarde, haliotidé.
Coquille : conique avec excroissances, 23 cm max.

La Paludine vivipare (viviparus viviparus)
Un escargot marin qui aime rester à terre.
Espèce : gastropode, monotocarde, viviparidé.
Coquille : escargot, 4 cm max.

La Patelle (patella sp.)
Elle passe sa vie ancrée sur le même rocher.
Espèce : gastropode, diotocarde, patellidé.
Coquille : petit chapeau conique, 7 cm max.

La Philbertia (philbertia sp.)
Un mollusque venimeux, comme les autres cônes.
Espèce : gastropode, monotocarde, turridé.
Coquille : cône à étages, taille variable.

La Pholade (pholadidea loscombiana)
Il creuse des galeries dans les rochers.
Espèce : bivalve, eulamellibrache, pholadidé.
Coquille : ovale et allongée, 15 cm max.

La Planorbe (planorbis planorbis)
Un mollusque d’eaux douces et calmes.
Espèce : gastropode, basommatophore, planorbidé.
Coquille : circulaire, 5 cm max.

Le Ptérocère (pterocera sp.)
Un beau coquillage des récifs coralliens.
Espèce : gastropode, monotocarde, strombidé.
Coquille : à digitations, 20 cm max.

La Scalaire commune (clathrus clathrus)
Elle change de genre en vieillissant.
Espèce : gastropode, monotocarde, épitoniidé.
Coquille : cône à enroulement, 40 mm max.

La Scaphandre (scaphander lignarius)
Il dégage une substance qui fait fuir les prédateurs.
Espèce : gastropode, céphalaspide, scaphandridé.
Coquille : arrondie et étirée, 60 mm max.

Les Tapes (tapes decussatus)
Des fruits de mer faciles à cueillir à marée basse.
Espèce : bivalves, eulamellibranches, vénéridés.
Coquille : ronde et striée, 6 cm max.

La Telline (tellina tenuis)
On la trouve très fréquemment sur les plages.
Espèce : bivalve, eulamellibranche, tellinidé.
Coquille : ovale, 2 cm max.

Le Triton-conque (tritonium nodiferum)
On l’utilisait jadis comme trompe sonore.
Espèce : gastropode, monotocarde, cymatiidé.
Coquille : cône trompe, 45 cm max.

Le Troque (calliostoma zizyphinum)
Ce joli coquillage est végétarien.
Espèce : gastropode, diotocarde, trochidé.
Coquille : cône finement sculpté, 30 mm max.

La Volute (voluta musica)
Un coquillage prisé par les collectionneurs.
Espèce : gastropode, monotocarde, volutidé.
Coquille : cône à pointes, 14 cm max.

© Mister Corail #Coquillages