Dans les années 90, les chanteuses stars des décennies précédentes ont du mal à s’imposer et cèdent peu à peu la place à de nouvelles vedettes. Alors que la Dance arrive à son apogée, les chanteuses à voix et les groupes de filles sont à la mode. Après les nuits de folie des années 80, l’heure est au Girl power.

Chanteuse années 90 1Madonna au sommet de sa gloire

S’il est compliqué de cantonner la gigantesque carrière de Madonna dans une décennie, la chanteuse a fortement marqué la décennie 90 avec plusieurs albums studio devenus culte : Like a prayer en 1989, Erotica en 1992, Bedtime stories en 1994 et Ray of light en 1998. La chanteuse a également enregistré deux bandes originales de films à succès : I’m Breathless en 1990 et Evita en 1996, film réalisé par Alan Parker. La décennie est encore marquée par la sortie du best of The Immaculate Collection, qui est aujourd’hui la compilation la plus vendue pour un artiste solo.

Chanteuse années 90 2Mylène Farmer, chanteuse française numéro 1 des années 90

Tout comme Madonna, la carrière de Mylène Farmer ne se résume pas aux années 90. Mais la chanteuse a elle aussi traversé la décennie avec trois albums studio qui ont marqué les annales de la musique en France : en 1990, L’Autre… reste classé numéro 1 des ventes durant 20 semaines et demeure à ce jour la meilleure vente d’albums de la chanteuse. En 1995, Anamorphosée se classe lui aussi numéro 1 des ventes et est récompensé par une Victoire de la musique. En 1999, Innamoramento est certifié disque de diamant et fait de Mylène Farmer l’artiste de l’année aux NRJ Music Awards.

Les chanteuses à voix partent en guerre

Chanteuses à voix

Dans les années 90, donner de la voix devient une mode. Le défi est lancé, c’est à celle qui chantera le plus haut et le plus fort… Quitte, parfois, à écorcher nos oreilles. Sur la scène internationale, Céline Dion, Mariah Carey et Whitney Houston se livrent une guerre commerciale sans merci. En France, il faut compter avec Lara Fabian et Hélène Ségara, même si la victoire de la plus belle voix pourrait bien revenir à la chanteuse américaine Carole Fredericks, qui compose le trio star de la décennie 90, Fredericks Goldman Jones.