Ces arbres miniatures sont très décoratifs dans nos intérieurs. Mais comme toutes les plantes, les bonsaïs ont besoin de lumière pour vivre. Ce qui peut poser problème lorsqu’ils sont installés dans des pièces sombres, exposées au nord ou à l’est. Nous avons donc sélectionné six espèces de bonsaïs qui, moyennant quelques petites attentions, peuvent s’épanouir sans trop de luminosité.

Bonsai intérieur 1Le carmona, ou arbre à thé

Certes, il préfère vivre en extérieur et bénéficier des rayons du soleil. Mais l’arbre à thé aime aussi la chaleur et l’humidité que la température de nos appartements et un arrosage approprié peuvent lui apporter. D’origine tropicale, le carmona ne connaît pas de saison… Alors attention, le moindre coup de froid peut lui être fatal.
Luminosité : en intérieur, disposez l’arbre à thé au plus proche d’une fenêtre afin qu’il puisse profiter de quelques rayons de soleil.
Arrosage : conservez la terre humide en hiver et arrosez copieusement en été. Vaporisez régulièrement.
Engrais : appliquez de l’engrais à faible teneur en azote au printemps et durant l’été.
Taille : taillez et éclaircissez les zones surchargées régulièrement. Pincez les pousses qui dénaturent la silhouette de l’arbre.
Rempotage : tous les trois ans au printemps.
Le petit + : évitez de le déplacer et de lui faire subir des écarts de température.

Bonsai intérieur 2Le cycas, ou faux palmier

Plante tropicale par excellence, le cycas adore la chaleur et l’humidité. La moindre sécheresse pouvant lui être fatal, il est conseillé d’installer son pot sur un plateau de billes humides en permanence. La plante est quelque peu capricieuse et ne supportera aucun changement brutal dans son environnement.
Luminosité : proche d’une fenêtre mais protégé des rayons directs du soleil.
Arrosage : conservez la terre humide.
Engrais : appliquez de l’engrais universel tout au long de l’année, modérément.
Taille : pas de taille. Coupez les frondes mortes.
Rempotage : tous les cinq ans en préservant soigneusement les racines.
Le petit + : ne pincez jamais l’extrémité des branches.

Bonsai intérieur 3Le ficus

Proche du caoutchouc, ce bonsaï originaire du sud-est asiatique et d’Australie est l’un des plus répandus dans nos appartements occidentaux. Le ficus, terme regroupant plusieurs variétés, séduit par ses racines aériennes et l’évolution esthétique de son écorce. Un must de décoration dans nos intérieurs.
Luminosité : préférez un emplacement lumineux mais protégé des rayons directs du soleil.
Arrosage : arrosez régulièrement, surtout en été. Conservez la terre humide en hiver.
Engrais : appliquez de l’engrais universel tout au long de l’année.
Taille : la taille du ficus est préférable en hiver afin d’éviter les saignées de sève.
Rempotage : tous les trois ans, de préférence en hiver.
Le petit + : tournez-le régulièrement afin que l’ensemble de la plante profite du même environnement.

Bonsai intérieur 4Le myrthe

Originaires de Chine, de Taïwan ou de Corée, les myrthes sont produites en masse, ce qui peut avoir des conséquences sur leur qualité. Il convient donc de bien inspecter l’état de la plante au moment de l’achat. La vigueur et la rapidité de croissance de ce bonsaï permet en revanche de le personnaliser rapidement.
Luminosité : disposez le myrthe dans un endroit chaud et lumineux (plus frais en hiver).
Arrosage : conservez une terre humide mais non saturée en eau. Arrosage minimal en hiver.
Engrais : ne pas fertiliser durant l’hiver.
Taille : toute l’année, mais de préférence en hiver.
Rempotage : tous les trois ans au printemps.
Le petit + : ne pas arroser avec de l’eau calcaire.

Bonsai intérieur 5Le nandina, ou bambou sacré

Très élégant avec son feuillage en forme de bambou, le nandina produit de longues grappes de petites fleurs blanches suivies de baies rouges vernissées. Ce bonsaï, qui produit de nombreuses pousses au sol, est moins recherché pour l’esthétisme de son tronc que pour ses bosquets qui évoquent une petite forêt de bambous.
Luminosité : disposez le myrthe dans un endroit assez lumineux et aéré.
Arrosage : terre humide en permanence mais non saturée en eau.
Engrais : ajoutez de l’engrais faible en azote durant la période de croissance.
Taille : éclaircissez régulièrement pour garder une silhouette élégante.
Rempotage : tous les quatre ans au printemps.
Le petit + : lors de l’achat, choisissez les sujets les plus gros et vigoureux.

Bonsai intérieur 6Le sageretia, ou arbre à plumes

Avec ses écorces, ses racines et ses branches qui évoluent en forme comme en couleur en permanence, le sageteria est l’un des bonsaïs les plus populaires dans nos intérieurs. Bien qu’il déteste les courants d’air, ce petit arbre originaire de Chine est relativement facile à entretenir et peut être conseillé aux débutants.
Luminosité : le sageretia aime l’ombre et doit être protégé des rayons directs du soleil.
Arrosage : arrosez copieusement durant l’été, peu pendant l’hiver.
Engrais : uniquement en période de croissance.
Taille : taillez et éclaircissez en hiver.
Rempotage : tous les trois ans en coupant les racines coriaces.
Le petit + : taillez les pousses mais ne coupez pas le feuillage.

Bon à savoir

A défaut de pouvoir installer votre bonsaï près d’une fenêtre, un éclairage artificiel est relativement simple à mettre en place. Peu gourmands en énergie, les tubes horticoles fluorescents apparaissent comme la meilleure solution s’ils sont correctement disposés. Leur effet déshydratant exige cependant un arrosage plus copieux et des vaporisations régulières.

© Mister Corail / DR #Ficus #Décoration #Entretien