Après les marins et les corsaires, intéressons-nous aujourd’hui à ces capitaines héros de bande dessinée. Nombre d’entre eux sont issus de la littérature populaire et sont connus de tous, comme les capitaines Crochet, Nemo ou Fracasse. D’autres sont nés de la bande dessinée. Parmi les plus célèbres, le tempétueux capitaine Haddock et le ténébreux Corto Maltese, capitaine de la marine marchande.

BD Capitaine CormoranLe capitaine Cormoran

C’est l’histoire d’un corsaire breton qui, depuis sa base haïtienne de l’île de la Tortue, pille les navires qui naviguent dans la zone. Son nom, le Capitaine Cormoran, dont les aventures trépidantes sont suivies par les jeunes lecteurs de l’hebdomadaire Vaillant entre 1947 et 1962.
Son créateur, le dessinateur Lucien Nortier, membre éminent de l’Atelier 63 dans les années 50, est aujourd’hui moins connu du grand public bien qu’il soit considéré comme un « grand » du patrimoine français de la bande dessinée.
Reste trois albums notoires consacrés au personnage : Le parchemin des îles Vierges (Vaillant, 1948), Capitaine Cormoran (Paul Gillon, Les Humanoïdes associés, 1983) et Capitaine Cormoran (Éditions du Taupinambour, 2014).

BD Capitaine CrochetLe capitaine Crochet

Né de l’imagination de l’écrivain écossais Sir James Matthew Barrie, le capitaine Crochet apparaît aux côtés de Peter Pan dans le roman The Little White Bird publié au tout début du XXe siècle.
Réputé pour sa cruauté envers ses ennemis comme ses alliés, le personnage a de quoi faire flipper, avec son allure de dandy déjanté, son chapeau à plume, son fume-cigare et son célèbre crochet qui a raison des plus grands pirates des mers.
Adapté à de nombreuses reprises au cinéma, au théâtre ou à la télévision, le capitaine apparaît bien sûr dans de nombreuses bandes dessinées, dont la série Peter Pan en six volumes créée par Régis Loisel de 1990 à 2004 et publiée aux éditions Vents d’Ouest.