Elles sortent tout droit de l’ouvrage référence publié en 2006 par Robert Dimery et sa horde de critiques internationaux, 1001 albums you must hear before you die. Et elles ne sont pas franchement nombreuses, ses chanteuses sélectionnées dans ce gigantesque classement musical établi entre 1955 et aujourd’hui. En fouillant dans notre discothèque, nous en avons retrouvé dix… 10 femmes que nous vous conseillons, nous aussi, d’écouter au moins une fois au cours de votre vie !

Nina Simone : Wild is the wind (1966)


Sorti en 1966 sous le label Philips Records, Wild is the wind est l’un des 34 albums originaux de la chanteuse américaine de jazz Nina Simone. Porté par le titre Wild is the wind, l’album comporte également la chanson Four women, écrite par Nina Simone, qui dénonce les stéréotypes dont sont victimes les femmes afro-américaines et qui sera interdite de diffusion sur de nombreuses radios.

Kate Bush : The Dreaming (1982)


Sorti en 1982, The Dreaming est le quatrième opus de la chanteuse britannique Kate Bush, qui est l’une des rares artistes féminines à classer plusieurs disques dans la sélection des 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie. Après un accueil mitigé, cet album expérimental va gagner en notoriété au fils des années, jusqu’à intégrer la liste des 50 meilleurs albums excentriques de tous les temps.