Si la montée des eaux menace inexorablement nos littoraux, certaines cités sont depuis bien longtemps enfouies au fin fond des océans, offrant aux plongeurs des paysages aussi sensationnels que déroutants. Nous vous invitons aujourd’hui à enfiler votre masque et votre tuba pour un voyage extraordinaire à 20 000 lieues sous les mers.

CHINE La cité engloutie de Shi Cheng

Cité engloutie Chine

Surnommé « le lac au mille îles », le lac Qiandao, situé dans la province du Zhejiang en Chine, est né à la suite de la construction d’une station hydroélectrique sur le fleuve Qiantang en 1959. Parmi les nombreuses constructions enfouies sous les eaux sur une surface de plus de 500 km2, l’ancienne cité de Shi Cheng, ou cité des lions, construite il y a plus de 2 000 ans. Très prisé par les amateurs de plongée, le site est aujourd’hui devenu l’un des principaux attraits touristiques de cette région.

EGYPTE Les cités antiques de Canope et Héracléion

Cité engloutie Egypte

Découvertes en 2000 lors de fouilles sous-marines dirigées par l’archéologue français Franck Goddio sur la côte méditerranéenne de l’Egypte, au nord-est d’Alexandrie, les anciennes cités de Canope et Héracléion sont immergées dans la baie d’Aboukir. Mentionnés par des historiens de la Grèce antique, ces sites ont longtemps fait l’objet de mythes et de légendes. Les causes réelles de leur disparition sous les eaux n’ont jamais été établies.

GRECE Pavlopetri ou le mythe de l’Atlantide

Cité engloutie Grèce

Située à l’extrême sud-est du Péloponnèse, dans la région grecque de la Laconie, Pavlopetri est une ville submergée qui aurait été créée il y a environ 5 000 ans. Site archéologique agréé par la Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique de l’Unesco, Pavlopetri aurait fini sous les eaux à la suite de séismes qui se seraient produits un millier d’années avant notre ère. Ces vestiges, qui ont participé au mythe de l’Atlantide, n’ont été explorés qu’en 2009.

ISRAEL Le plus ancien site archéologique sous-marin

Cité engloutie Israel

C’est le plus ancien site archéologique sous-marin connu à ce jour. Atlit Yam, situé au large de la ville d’Atlit en Israël, aurait été construit il y a plus de 6 000 ans avant Jésus-Christ. Découvert en 1984, ce site qui s’étend sur 40 000 m2 repose au fond de l’eau par 8 à 12 mètres de profondeur. Les géologues restent partagés sur les raisons de son engloutissement, certains l’expliquant par un tsunami provoqué par une éruption de l’Etna, d’autres imputant la montée des eaux au réchauffement climatique.