Si la peinture marine offre en général un somptueux défilé de caravelles en pleine tempête et autres naufrages spectaculaires, il est beaucoup plus rare de pouvoir admirer des portraits consacrés aux marins. Une injustice artistique à laquelle nous tentons aujourd’hui de remédier, en vous présentant « la galerie des matelots ».

Marins au port

Des peintres et des marins Chabaud

Auguste Chabaud, peintre français né le 3 octobre 1882 à Nîmes et mort le 23 mai 1955 à Graveson. Même lorsqu’il expose à Paris, celui que l’on considère comme un maître de la peinture provençale ne pourra s’empêcher de peindre les marins. Avant d’effecteur son service militaire, l’artiste s’était engagé sur un navire pour gagner sa vie. Les « Marins au port » aurait été réalisé vers 1930.

Le Navire

Des peintres et des marins Dali

Salvador Dali, peintre espagnol né le 11 mai 1904 à Figueras et mort dans la même ville le 23 janvier 1989. Auteur de plus de 1 500 toiles au cours de sa longue carrière, l’artiste a abordé les thèmes de la mer, de la navigation et des marins à de multiples reprises. En 1943, il réalise « Le Navire« , qui sera rééditée à titre posthume en lithographie d’interprétation en couleur en 1988.

Les Matelots du Tourville Le Havre

Des peintres et des marins Brobeck

Philippe Brobeck, peintre français de tableaux marins né le 24 juin 1953 à Belfort. Peu intéressé par l’école et face à un contexte familial difficile, il s’engage dans la Marine nationale à l’âge de 16 ans et parcourt les mers du monde jusqu’au début des années 70… avant de se consacrer à l’art contemporain, la peinture, la sculpture, l’écriture, la photographie et la poésie.

Le marin à l’accordéon

Des peintres et des marins Lhote

André Lhote, peintre français né le 5 juillet 1885 à Bordeaux et mort le 25 janvier 1962 à Paris. Fidèle représentant du mouvement cubiste, ce peintre est toujours exposé dans de nombreux musées en Europe et en Amérique du Nord. « Le marin à l’accordéon », réalisé entre 1920 et 1925, est une huile sur toile exposée au Musée des beaux-arts de Bordeaux.

Les Matelots de la Triomphante

Des peintres et des marins Loti

Pierre Loti, écrivain et officier de marine français né le 14 janvier 1850 à Rochefort et mort le 10 juin 1923 à Hendaye. Avant de devenir le célèbre romancier que tout le monde connaît, Julien Viaud fut aussi un grand dessinateur. Lors de ses premiers voyages vers l’Afrique ou la Polynésie, il produit même des centaines de dessins, dont les « Matelots de la Triomphante », réalisé au mois de novembre 1885.

Frère

Des peintres et des marins Bogorodsky

Fedor S. Bogorodsky, peintre russe né en 1895 à Nijni Novgorod et mort en 1959 à Moscou. Cet artiste peu connu en France est influent dans les milieux intellectuels russes avant d’être mobilisé dans la flotte de la Baltique à l’aube de la Première Guerre mondiale. En 1913, cet amoureux de la mer peint l’uniforme de la marine dans un autoportrait sur toile, « Frère », exposé au Musée d’Etat russe.

Le bar des matelots

Des peintres et des marins Gromaire

Marcel Gromaire, peintre français né le 24 juillet 1892 à Noyelles-sur-Sambre et mort le 11 avril 1971 à Paris. Après la Première Guerre mondiale, dont il revient blessé, il installe son atelier à Paris. A l’écart de la mode et des courants, il crée son propre style et revendique n’être « l’élève de personne ». En 1927, il réalise « Le bar des matelots« , après avoir exposé « La Guerre » au Salon des indépendants de 1925.

La Grande plage

Des peintres et des marins Tsarouchis

Yannis Tsarouchis, peintre grec né le 13 janvier 1910 et mort 20 juillet 1989 à Athènes. Artisan du retour artistique à la Grécité de la génération des artistes des années 1930, il voyage de Constantinople à Rome avant de s’installer à Paris en 1967. Grand spécialiste des nus masculins et comme fasciné par les marins dans un esprit plutôt gay, il réalise entre autres la « Grande plage » en 1962.

Matelot

Des peintres et des marins Betoulaud

Valérie Betoulaud, artiste contemporaine française diplômée en communication visuelle des arts appliqués. « A partir de photos oubliées, témoins de vies anonymes, je me laisse guider par ces fragments de mémoire, moments de bonheur partagés au bord de l’eau, sous le soleil d’été, et tente d’y retrouver des reflets de vie », annonce-t-elle. En 2017, elle présente « Matelot », un portrait réalisé en acrylique et encre pigmentaire.

Les matelots musiciens

Des peintres et des marins Carlier

Issue d’une famille de peintres, l’artiste française Catherine Carlier s’adonne à la peinture à l’huile dès son plus jeune âge. Ses créations, réalisées sur bois principalement, mettent en scène des paysages animés de personnages habillés de costumes traditionnels dans la vie quotidienne. Parmi ses dernières œuvres, elle réalise les « Matelots musiciens », extraits de la série « La Bretagne ».

© Mister Corail / DR