Les tensions qui perdurent depuis quelques mois, chaque dimanche matin sur la Place de la République, à Sète, ne semblent pas s’apaiser. Entre agents de la mairie, exposants, policiers municipaux, commerçants et sociétés de nettoyage, le torchon brûle ! Au cœur du conflit, le traditionnel marché aux puces de la ville qui, faute d’accès et d’horaires adaptés, se vide inexorablement de ses visiteurs et de ses exposants.

Pétition Sète

Pour ne pas voir disparaître ce marché traditionnel dans un quartier typique que la ville semble avoir abandonné au profit des nouveaux quartiers touristiques, les exposants et les commerçants se sont rassemblés pour lancer une pétition : « Sauvons le traditionnel marché aux puces de Sète ! »

-> Consulter ou soutenir la pétition <-

Sauvons le traditionnel marché aux puces de Sète !

La pétition des exposants, des commerçants et des visiteurs de la Place de la République à notre maire, François Commeinhes. Le 3 septembre 2019.

Depuis plusieurs mois, le marché aux puces de Sète se vide de ses exposants, et donc peu à peu de ses visiteurs. Organisé chaque dimanche matin sur la Place de la République, à deux rues de la maison qui a vu naître Georges Brassens, ce marché est un lieu de rencontre unique entre Sétois, exposants et touristes, qui anime les commerces du quartier. Ce marché traditionnel est aujourd’hui en danger !

1. Faire revenir les exposants sur le marché !

Le constat
Depuis quelques mois, les exposants ne peuvent plus se présenter à l’entrée du marché, le dimanche matin, sans avoir préalablement réservé leur emplacement à la mairie de Sète. Les exposants qui ne peuvent se rendre à la mairie de Sète, durant la semaine, ne viennent donc plus.

Quelle solution ?
Comme dans tous les marchés aux puces, l’accès au marché peut se faire sur place, le dimanche matin. La réservation et l’encaissement peuvent être gérés par des agents de la mairie, déjà présents sur place, ou par les commerçants du quartier qui le souhaitent.

2. Adapter les horaires du marché aux visiteurs !

Le constat
La Place de la République doit être libérée avant 13 heures pour laisser place à une société de nettoyage. Hors, c’est entre 11 et 13 heures que le marché attire le plus de visiteurs. Dès midi et demi, la confusion est totale : les exposants plient bagage dans l’urgence face à des visiteurs étonnés devant l’intervention des policiers municipaux et des camions de nettoyage qui noient tout ce beau monde dans un épaix nuage de poussière.

Quelle solution ?
Afin d’assurer le confort de tous, l’heure de fin du marché doit être repoussée. Cela profitera aux exposants, aux visiteurs mais aussi aux commerçants du quartier, dont les clients (surtout en terrasses) sont eux-aussi impactés par ce nettoyage brutal à l’heure du déjeuner. Il est également regrettable que des exposants en retard, qui ont payé leur emplacement, soient verbalisés.

3. La propreté, un respect pour tous !

Le constat
Exposants et visiteurs sont unanimes : chaque dimanche matin, la Place de la République, qui n’a pas été nettoyée depuis une semaine, est sale. Entre les exposants qui sont contraints de faire le ménage eux-même à l’emplacement de leur stand et les visiteurs qui naviguent entre détritus divers et variés, il y a un réel problème de salubrité publique.

Quelle solution ?
Dans la grande majorité des marchés, les exposants s’installent dans un lieu propre, et sont donc plus enclin à le laisser dans l’état où ils l’ont trouvé. Le nettoyage de la place, aujourd’hui prévu le dimanche à 13 heures pour accueillir des voitures, ne devrait-il pas avoir lieu entre le samedi soir et le dimanche matin, pour accueillir des personnes (entre autres des touristes)…

Retrouvez notre pétition en ligne.

Merci à tous pour votre soutien !

© Mister Corail

Publicités