De la famille des Asparagacées, le yucca est un arbuste au feuillage épais et coriace qui fait sensation dans nos jardins et nos intérieurs. Exotique et très décoratif avec ses rosettes en forme d’épées, il offre l’avantage de n’exiger pratiquement aucun entretien. Portrait d’une plante emblématique du Nouveau Monde, qui en France, a eu bien du mal à s’implanter.

La carte d’identité du Yucca

Yucca entretienNé sur les terres arides du Nouveau Continent, le yucca est originaire du Mexique, du Guatemala, du Salvador et du sud des Etats-Unis, où de nombreux lieux portent son nom. Robuste et très décoratif, il aime les climats chauds.
En France, on le cultive principalement comme plante d’intérieur, bien qu’il s’épanouisse très bien au jardin. Il se distingue par des feuilles épaisses, allongées et linéaires qui peuvent atteindre un mètre de long. Le bout des feuilles étant très épineux, les botanistes classent généralement la plante parmi les cactus.
Le Yucca ne fleurit pas, ou presque jamais, sauf en pleine terre et dans son habitat naturel, où il produit des grappes dressées de clochettes de couleur blanche ou crème. Certaines variétés, comme le Yucca filifera, produisent même des fruits comestibles.

Yucca histoire

Nos conseils d’entretien du Yucca

Le yucca peut être installé dans un mélange de terreau, sable de rivière et terre de jardin. Il doit être disposé devant une fenêtre pour profiter du plein soleil. Si vous disposez d’une terrasse ou d’un jardin, sortez-le à partir de mai et jusqu’en octobre.
Si la plante s’accommode de l’atmosphère sèche de nos appartements, vous pouvez le doucher une fois par semaine pour l’hydrater et le nettoyer, car le yucca déteste la poussière. L’arrosage est conseillé une fois par semaine en été contre une fois tous les 15 jours en hiver.
Le rempotage n’est nécessaire qu’au bout de quelques années, quand la plante commence à être à l’étroit dans son pot. Il est possible de le multiplier en replantant au printemps les rejets produits par la plante. S’il a peu d’ennemis, le yucca peut toutefois être victime du botrytis ou des cochenilles. Bien entretenu, il peut vivre en intérieur une quinzaine d’années.

Les avantages du yucca

– Il est très décoratif
– Il n’a pas (ou peu) besoin d’être arrosé.
– Il ne doit pas être taillé.
– Il ne nécessite pas d’engrais.
– En intérieur, il peut vivre une quinzaine d’années.

yucca floraison

Le yucca, entre symbole et rumeurs

Si vous souhaitez offrir un yucca, sachez qu’il est un symbole de vitalité masculine au Japon. Mais au même titre que les cactus, cette plante s’offre rarement dans un objectif autre que décoratif.
Dans les années 70, la plante fait l’objet d’une terrible rumeur, « la mygale dans le yucca », qui s’étend à quasiment toute l’Europe. Selon certains médias de l’époque, l’arrosage de la plante provoquait un bruissement étrange du feuillage d’où sortaient de dangereuses araignées, nécessitant l’intervention des pompiers pour les éliminer. Une rumeur évidemment complètement fausse mais qui a fortement impacté l’image de la plante, dont l’importation avait baissé de moitié dans les années 80.
A une époque où les plantes exotiques faisaient leur apparition dans nos intérieurs occidentaux, ce phénomène était alors largement répandu. On croyait aussi que des serpents venimeux sortaient des bananiers.

Les espèces de yucca les plus populaires

– Le yucca elephantipes, le plus décoratif.
– Le yucca aloifolia, réputé pour sa rusticité.
– Le yucca rostrata, au bouquet de feuilles très fines.
– Le yucca whipplei, au feuillage gris bleuté.
– Le yucca marginata, avec son feuillage bordé de jaune.
– Le yucca variegata, au feuillage panaché.

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités