Jusqu’au 9 juillet 2019, le Nao Victoria fait escale dans la ville de Sète, au bord de la Méditerranée. L’occasion rêvée, pour tous les passionnés de la mer, de partir à la découverte d’un navire qui, il y a 500 ans, était le premier à accomplir l’exploit de faire le tour du monde !

Bateau magnifique Sète

Une expédition vers les îles aux épices

L’histoire du Victoria commence en 1518. Aux côtés des navires San Antonio, Concepción, Santiago et Trinidad, la caraque Victoria fait partie de l’expédition espagnole commandée par la navigateur portugais Fernand de Magellan, en partance pour la route occidentale vers les îles aux épices.
La flotte quitte Séville à l’été 1519 pour rejoindre les îles Canaries, puis le Brésil. Magellan entreprend alors de contourner le Nouveau Continent par le sud, à la recherche d’un passage vers le Pacifique. Mais entre épidémies et mutineries, le Santiago fait naufrage, le San Antonio déserte et Magellan est tué lors de la bataille de Mactan, le 27 avril 1521 aux Philippines.

Nao Victoria Sète

Le premier navire à faire le tour du monde

Au printemps 1521, la flotte composée de trois vaisseaux, une centaine d’hommes et le capitaine Juan Sebastián Elcano, reprend le large. Après l’incendie de la Concepción, seuls le Trinidad et la Victoria atteignent les îles des épices. Mais victime de voies d’eau et d’avaries, le Trinidad est à son tour arraisonné et éliminé de l’expédition.
Chargée des précieuses épices, la Victoria poursuit sa route en solitaire avec à son bord quelques dizaines d’hommes dirigés par le capitaine Elcano. Le navire traverse l’océan Indien, franchit le cap de Bonne-Espérance et parvient à rejoindre l’Espagne en septembre 1522. C’est la première fois, dans l’histoire maritime, qu’un navire fait le tour du monde.

Nao Victoria visite

Des marins qui vivent ici comme il y a 500 ans

Après l’exploit, on sait peu de chose sur la destinée de la Victoria, qui aurait sombré en 1547 lors d’un ultime voyage entre l’Espagne et Saint-Domingue. Jusqu’en 1992, où une première reconstitution est réalisée pour l’Exposition universelle de Séville. En l’an 2000 est enfin construite la Nao Victoria, fidèle réplique du bateau.
C’est elle qui est aujourd’hui amarrée sur le Quai de la République, à Sète. Avec ses 28 mètres de long et ses 7,5 mètres de maître-bau, cette caraque d’un autre temps est animée par des marins qui vivent ici comme il y a 500 ans. Ils accueillent le public jusqu’au 7 juillet, tous les jours de 10 heures à 20 heures, puis jusqu’au 9 juillet sur un autre quai, celui d’Alger.

#NaoVictoria #Navigation #Sete

© Miss & Mister Corail

Publicités