Posséder son propre bateau : quel rêve mais quel luxe ! Entre le prix de l’embarcation, les frais d’entretien ou d’assurance et le coût du stationnement, l’opération peut vite virer au gouffre financier. Si la location d’un bateau à l’heure où à la journée reste de loin la solution la plus économique, voici quelques conseils pour limiter les frais si vous décidez d’acheter.


Acheter un bateau neuf ou d’occasion

Si vous habitez loin de votre port d’attache ou que l’usage de votre bateau n’est qu’occasionnel, l’achat d’un bateau neuf est une opération coûteuse : environ 15 000 euros pour un bateau de 5 mètres et plusieurs centaines d’euros pour les frais d’entretien, d’assurance, de carburant et de stationnement. Pour réduire la facture, préférez l’achat d’occasion. A savoir, les prix des bateaux d’occasion correspondent généralement à la coque nue : vous devrez ajouter le prix d’un moteur.
Pour l’achat d’occasion, l’avis d’un expert maritime est de bon augure pour estimer la valeur réelle de l’embarcation et les réparations éventuelles à prévoir. L’état des équipements fournis avec le bateau influe également sur son prix. Certains appareils comme le GPS ou le sondeur n’ont plus aucune valeur au bout de quelques années. Si vous êtes novice en navigation, préférez les bateaux semi-rigides ou pneumatiques aux bateaux à coque dure, qui sont plus sensibles aux chocs et aux mauvaises manœuvres.

conseil achat bateau

Stationnement du bateau : le casse-tête

Si posséder son propre bateau est un luxe, encore faut-il pouvoir le stationner. Pour une embarcation non transportable, il faut parfois patienter plusieurs années avant de décrocher le précieux anneau qui vous permettra de stationner au port. L’idéal est donc d’acheter un bateau qui a déjà sa place et son anneau. Les prix varient bien sûr fortement entre les ports et les régions : il convient de sérieusement comparer avant de s’installer.
La solution la plus économique est de pouvoir stocker, remorquer et mettre à l’eau son bateau soi-même. Car si vous n’obtenez pas de place dans le port, il ne vous reste plus qu’à stationner votre bateau sur la terre ferme, dans un port dit à sec. C’est de loin l’opération la plus coûteuse, jusqu’à 250 euros par mois auxquels il faudra ajouter les frais de manutention et de mise à l’eau.

prix stationnement bateau

Permis bateau, un coût supplémentaire

Le permis plaisance, option côtière, est obligatoire pour naviguer jusqu’à 6 milles d’un abri avec un bateau à moteur de plus de 6 chevaux. Comme pour le permis voiture, vous devez réussir une première épreuve théorique : un questionnaire électronique à choix multiple de 30 questions pour cinq erreurs autorisées. La pratique est évaluée en continu par votre formateur et validée par un livret d’apprentissage au terme d’au moins trois heures et demie de cours.
Le budget varie fortement entre les établissements et les régions. Comptez entre 300 et 500 euros pour l’inscription et la formation. Ajoutez plus de 100 euros de timbres fiscaux et des frais de dossier qui sont parfois facturés. Pour faire baisser la note, comparez les agences et les lieux de formation avant de vous inscrire, passez votre permis hors saison ou en semaine. En conclusion, évitez les périodes estivales ou de forte influence, vous y gagnerez en budget mais également en confort.

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités