Dans notre série des « beaux gosses », nous vous présentons aujourd’hui le séduisant Imri Ziv, surnommé « Imri », découvert par les Français lors de la finale du concours Eurovision de la chanson en 2017. Portrait d’un jeune Israélien plein de vie, séduisant et sportif, qui revient en 2019 avec un second single intitulé Imrico.

Beau gosse Imri

Né le 12 septembre 1991 à Hod Hasharon, en Israël, Imri Ziv débute dans un boys band avant d’exercer la musique lors de son service militaire, quand il intègre un groupe de jeunes musiciens engagés pour les forces de défense israéliennes.
Jeune homme brillant, il étudie les sciences de la communication au Centre interdisciplinaire de Herzliya et développe un goût certain pour les langues étrangères, notamment l’espagnol.

Sélectionné pour la finale de l’Eurovision

Les Israéliens le découvrent en 2012 dans la version locale de l’émission The Voice, où il chantera jusqu’à l’épreuve des battles. En 2015 et 2016, il participe en tant que choriste pour les chanteurs Nadav Guedj et Hovi Star au concours Eurovision de la chanson, tous les deux qualifiés pour la finale.
Après avoir brillamment remporté le concours HaKokhav HaBa de préselection en Israël, il représente seul son pays à l’édition 2017 de l’Eurovision avec la chanson Feel Alive, signée Dolev Ram et Penn Hazut. Le jeune chanteur termine la compétition à la 23e position.

Un homme qui aime la mer et la plage

Fan de Freddie Mercury, Imri Ziv est un homme qui aime la plage et la mer : « Faire du snowboard et plonger », précise-t-il. Collectionneur d’avions miniatures, le beau gosse cultive également un certain penchant pour l’espace et aurait bien voulu, à défaut d’être chanteur, devenir astronaute.
En 2019, Imri Ziv sort son second single intitulé Imrico. Aux dernières nouvelles, le cœur de cette jeune célébrité israélienne, qui revendique haut et fort « qu’il ne faut pas oublier de se sentir en vie », serait toujours à prendre…

Beau gosse Imri Ziv

-> Retrouvez Imri Ziv sur Instagram, YouTube et Twitter

Imri Ziv sexy

© Mister Corail / DR