Paris, 1930. Robert Desnos rompt avec les Surréalistes et se remet de la mort prématurée de sa muse (la chanteuse de music-hall Yvonne George) auprès de l’autre femme de sa vie, Youki Foujita. C’est elle qui lui inspire de nouveaux poèmes aux rythmes plus familiers, aux vers moins littéraires et plus réguliers. Grâce à sa « sirène », Desnos retrouve les sources d’inspiration maritime de ses premiers écrits. Dans un petit bateau, publié à titre posthume en 1975 dans le recueil Destinée arbitraire, en est la parfaite illustration.

Robert Desnos Dans un petit bateau

Né le 4 juillet 1900 à Paris, Robert Desnos est mort du typhus, le 8 juin 1945 au camp de concentration nazi de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie.

Poème Dans un petit bateauDans un petit bateau

Dans un petit bateau
Une petite dame
Un petit matelot
Tient les petites rames

Ils s’en vont voyager
Sur un ruisseau tranquille
Sous un ciel passager
Et dormir dans une île

C’est aujourd’hui Dimanche
Il fait bon s’amuser
Se tenir par la hanche
Échanger des baisers

C’est ça la belle vie
Dimanche au bord de l’eau
Heureux ceux qui envient
Le petit matelot.

Robert Desnos (1900-1945)
Extrait de Destinée arbitraire (1975)
Publication posthume, Gallimard

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités