En janvier 1945, le naufrage du paquebot Wilhelm Gustloff en mer Baltique cause la mort de plus de 9 000 personnes, annonçant la plus grande catastrophe maritime de tous les temps. Ces tragédies qui coûtent la vie à des milliers de victimes sont en réalité nombreuses. Et en la matière, les deux guerres mondiales qui ont ponctué notre Histoire ont été particulièrement meurtrières.

Naufrage du Wilhelm Gustloff : 9 343 morts

III.Reich: KdF-Schiffe - Jungfernfahrt der Gustloff

Le 30 janvier 1945, durant la Seconde Guerre mondiale, le paquebot Wilhelm Gustloff, transformé en navire-hôpital pour organiser la fuite des Allemands face à l’Armée rouge, est torpillé par le sous-marin russe S-13 dans la mer Baltique. La catastrophe cause la mort de 9 343 personnes et ne laisse que 657 survivants.

Cap Arcona, Deutschland IV & Thielbek : 8 000 morts

Naufrage du Cap Arcona

Le 3 mai 1945, durant la Seconde Guerre mondiale, trois navires allemands, les paquebots Cap Arcona (notre photo) et Deutschland IV ainsi que le cargo Thielbek sont bombardés par l’aviation britannique. Le naufrage fait plus de 8 000 morts, dont environ 7 500 déportés.

Naufrage du Goya : 6 100 morts

Naufrage du Goya

Le 16 avril 1945, une fois encore durant la Seconde Guerre mondiale, le cargo allemand Goya, chargé de réfugiés de Prusse-Orientale fuyant l’Armée rouge et la guerre, est coulé en mer Baltique par le sous-marin soviétique L-3, faisant au moins 6 100 morts. L’épave du cargo ne sera découverte qu’en 2003.

Naufrage du Junyō Maru : 5 620 morts

Naufrage du Junyō Maru

Le 18 septembre 1944, c’est au tour du cargo japonais Junyō Maru d’être coulé par le sous-marin britannique HMS Tradewind. Le naufrage cause la mort de 5 620 personnes, dont 2 300 prisonniers de guerre néerlandais, américains, britanniques et australiens.

Naufrage du Toyama Maru : 5 600 morts

Naufrage du Toyama Maru

Le 29 juin 1944, le transport de troupes japonais Toyama Maru est quant à lui torpillé par le sous-marin américain USS Sturgeon, avec à son bord plus de 6 000 hommes de la 44e brigade mixte indépendante japonaise. Le naufrage cause la mort de 5 600 soldats.

Naufrage du Doña Paz : 4 375 morts

Naufrage du Doña Paz

Le 20 décembre 1987, le ferry-boat philippin Doña Paz entre en collision avec le pétrolier Vector et s’enflamme. Le naufrage fait officiellement 1 586 morts. Mais le navire, qui était autorisé à embarquer un maximum de 1 518 passagers, est en réalité en surcharge et fait officieusement 4 375 victimes contre seulement 26 survivants.

Naufrage du Lancastria : 4 000 morts

Naufrage du Lancastria

Le 17 juin 1940, le paquebot britannique Lancastria, un transatlantique construit 20 ans plus tôt, est bombardé par l’aviation allemande et sombre au large de Saint-Nazaire, causant officiellement la mort de plus de 4 000 marins. Le nombre réel des victimes serait en réalité beaucoup plus élevé.

Naufrage du Yamato : 3 000 morts

Naufrage du Yamato

Le 7 avril 1945, le navire principal de la classe de cuirassés Yamato de la Marine impériale japonaise, qui est alors le plus grand cuirassé du monde, est coulé au large de Kagoshima par l’aviation américaine. Le naufrage du puissant navire et de son sister-ship, le Musashi, entraîne la mort de plus de 3 000 marins.

Naufrage du Joola : 2 000 morts

Naufrage du Joola

Le 26 septembre 2002, le traversier sénégalais Joola, dont la capacité légale n’excède pas plus de 550 hommes, fait naufrage au large des côtes de Gambie, en Afrique de l’Ouest. Le bilan officiel fait état de 1 863 morts et disparus. En réalité, la tragédie a causé la mort de plus de 2 000 personnes.

Explosion d’Halifax : 2 000 morts

Explosion d'Halifax

Le 6 décembre 1917, durant la Première Guerre mondiale, le navire français Mont-Blanc, qui transporte des munitions, entre en collision avec le navire norvégien Imo dans le port d’Halifax au Canada, faisant 2 000 morts et des milliers de blessés. L’explosion déclenche un raz-de-marée de 18 mètres de haut et rase une partie de la ville.

Naufrage du Bismarck : 2 000 morts

Schlachtschiff Bismarck

Le 27 mai 1941, le cuirassé allemand Bismarck est mis hors de combat par les cuirassés de la Royal Navy HMS King George V et HMS Rodney. Il est achevé à la torpille par le croiseur lourd HMS Dorsetshire. Environ 2 000 marins disparaîtront avec leur navire.

Naufrage du Scharnhorst : 1 900 morts

Naufrage du Scharnhorst

Le 26 décembre 1943, le croiseur de bataille allemand Scharnhorst est torpillé lors de la bataille du cap Nord, après avoir été mis hors de combat par le cuirassé HMS Duke of York. Le naufrage du navire de guerre entraîne la mort d’environ 1 900 marins.

Naufrage du HMS Glorious : 1 500 morts

Naufrage du HMS Glorious

Le 8 juin 1940, toujours durant la Seconde Guerre mondiale, le porte-avions et croiseur de bataille de la Royal Navy HMS Glorious est coulé avec ses deux escorteurs, l’Ardent et l’Acasta, par les croiseurs de bataille allemands Scharnhorst et Gneisenau. L’attaque cause la mort d’environs 1 500 marins.

Naufrage du Titanic : 1 500 morts

Naufrage du Titanic

Le 14 avril 1912, le Titanic navigue au large de Terre Neuve et heurte un iceberg à 2H20 du matin. Le nombre de canots de sauvetage étant insuffisant tant le navire était réputé insubmersible, le naufrage cause la mort d’environ 1 500 personnes, épargnant 700 survivants.

D’autres naufrages meurtriers

– Le 10 février 1945, le naufrage du paquebot allemand General von Steuben en mer Baltique cause la mort d’environ 3 000 personnes.
– Le 22 août 1944, le navire japonais Tsushima Maru est coulé, entraînant la mort de 1 484 personnes, dont 767 enfants.
– Le 22 octobre 1707, l’escadre anglaise de Cloudesley Shovell se perd dans les récifs des Sorlingues et cause la perte de plus de 1 400 marins.
– Le 24 mai 1941, le croiseur de bataille britannique de classe Admiral HMS Hood explose et coule, causant la mort de 1 400 marins.
– Le 26 septembre 1954, le naufrage du Toya Maru dans le port d’Hakodate cause la mort d’environ 1 500 personnes.
– Le 29 mai 1914, l’Empress of Ireland entre en collision avec un navire norvégien dans le Saint-Laurent et entraîne au fond de l’eau 1 012 personnes, dont 134 enfants.

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités