Si le dauphin est considéré comme l’une des espèces les plus intelligentes de notre planète, c’est tout d’abord parce qu’il possède, par rapport à sa taille, le cerveau le plus gros de tous les animaux. Capable de mettre au point des techniques de chasse très élaborées, l’animal est encore capable de reconnaître son reflet dans un miroir. Mais son intelligence est surtout due à son mode de vie en société, à sa façon de communiquer et à ses sens très développés.

Portrait du dauphin

Vivre en société, une nécessité

Si les dauphins ambassadeurs vivent en solitaire et recherchent la compagnie des hommes, la grande majorité des dauphins vit instinctivement en groupes, pour se reproduire, chasser et surtout se défendre contre les requins et leurs cousins les orques. Lorsqu’un dauphin est blessé, même mortellement, les autres viennent automatiquement le soutenir pour l’aider à remonter et à respirer.

Des techniques de chasse élaborées

L’union fait la force et les dauphins l’ont très bien compris. Leur technique préférée consiste à chasser en groupe, en encerclant un banc de poissons et en coupant toute possibilité de fuite pour pousser leurs proies vers la surface. Les dauphins s’allient parfois à des thons, à des oiseaux marins et même à des pêcheurs, rabattant les poissons vers leurs filets afin de récupérer ceux qui tentent de fuir.

Le dauphin, un as de la communication

Si le dauphin est reconnaissable à son rire bien particulier, il utilise un autre mode de communication que l’homme ne peut pas entendre : le sonar. Il s’agit d’ultrasons fins et aigus qui lui permettent de se repérer dans l’océan, chasser et examiner tout ce qui l’entoure. Le dauphin peut ainsi éviter les obstacles ou identifier des proies enfouies ou cachées dans des rochers. Son cerveau est capable de reconstituer les images de son environnement même dans l’obscurité.

Le dauphin voit aussi bien sous l’eau qu’à la surface

Avec ses yeux situés de part et d’autre de sa tête, le dauphin ne dispose pas d’une vision en relief. Son cerveau reconstitue donc une image en trois dimensions grâce à un système dit d’écholocation. La forme de ses pupilles lui permet en plus de voir aussi bien sous l’eau qu’à la surface. Le dauphin optimise sa vue en fermant ses paupières lorsque la lumière est vive et en les ouvrant dans l’obscurité.

Une ouïe très fine

Si les oreilles du dauphin ne sont pas apparentes, c’est parce qu’elles ont peu à peu disparu pour ne pas freiner l’animal dans sa nage. Reste des petits orifices très performants situés derrière les yeux, des tympans efficaces et même une mâchoire inférieure capable de recevoir et de transmettre des ondes sonores qui lui permettent de capter des sons qu’un homme immergé serait incapable de localiser.