Alain Colas
Une mystérieuse disparition

Navigateur français célèbre Alain Colas

Né le 16 septembre 1943 à Clamecy, dans la Nièvre, Alain Colas décroche un baccalauréat philosophie en 1961 et s’engage dans des études littéraires. Sa passion pour le voyage le guide jusqu’en Australie, où il enseigne la littérature française à Sydney. C’est là qu’il découvre l’univers de la voile, qu’il va se mettre à pratiquer frénétiquement.
Initiateur de la construction du grand monocoque Club Méditerranée, Alain Colas est célèbre pour avoir remporté la Transat anglaise en 1972 et pour avoir battu le record du tour du monde à la voile en solitaire en 1973, le tout sur Pen Duick IV rebaptisé Manureva.
Marié avec la Tahitienne Téura Krauze et père de trois enfants, Alain Colas est encore connu pour sa disparition mystérieuse lors de la première Route du Rhum en 1978. Le 16 novembre, alors qu’il navigue aux abords des Açores, il envoie un dernier message : « Je suis dans l’œil du cyclone, il n’y a plus de ciel, tout est amalgame, il n’y a que des montagnes d’eau autour de moi ». Malgré des semaines de recherches, son épave ne sera jamais retrouvée, alimentant les plus folles rumeurs. Cet événement a inspiré Serge Gainsbourg pour la chanson Manureva, interprétée en 1979 par Alain Chamfort.

Bernard Moitessier
Le vagabond des mers du Sud

Navigateur français célèbre Bernard Moitessier

Né le 10 avril 1925 au Viêtnam, Bernard Moitessier entame une carrière dans l’agriculture quand survient la Seconde Guerre mondiale. Alors que son père est fait prisonnier, Bernard arbore le drapeau français sur la façade de la maison familiale et manque d’être tué après l’arrestation de sa mère et de ses frères. Relâché en 1945, il participe aux affrontements d’après guerre en tant que matelot-interprète et monte une entreprise de cabotage à la voile.
Pour ce vagabond des mers du Sud, comme il se définit lui-même, c’est le début de multiples voyages de l’océan Atlantique au Pacifique en passant par les Antilles, la Nouvelle-Zélande et la Polynésie, où il vit une douzaine d’années et milite contre la nucléarisation du Pacifique Sud.
Bernard Moitessier tient plus de l’explorateur que du compétiteur. En 1968, il participe à la première course autour du monde en solitaire et sans escale. Alors qu’il est annoncé vainqueur, il ne franchit pas la ligne d’arrivée et vire en direction de l’océan Indien. Mort d’un cancer en 1994, le navigateur a relaté ses voyages dans de nombreux ouvrages.

Les autres navigateurs français célèbres

– Fabrice Amedeo (né en 1978)
– Romain Attanasio (né en 1977)
– Isabelle Autissier (née en 1956)
– Marcel Bardiaux (1910-2000)
– Jean Bart (1650-1702)
– Jérémie Beyou (né en 1976)
– Arnaud Boissières (né en 1972)
– Laurent Bourgnon (1966-2015)
– Jean-Baptiste Charles Bouvet de Lozier (1706-1786)
– Louis Burton (né en 1985)
– Franck Cammas (né en 1972)
– Loïc Caradec (1948-1986)
– Jacques Cartier (1491-1557)
– Amédée Courbet (1827-1885)
– Jacques-Yves Cousteau (1910-1997)
– Thomas Coville (né en 1968)
– Gérard d’Aboville (né en 1945)
– Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
– Bertrand de Broc (né en 1960)
– Samuel De Champlain (1580-1635)
– François Joseph Paul de Grasse (1722-1788)
– Tanguy de Lamotte (né en 1978)
– Jean-François De Lapérouse (1741-1788)
– Henry De Monfreid (1879-1974)
– Kito de Pavant (né en 1961)
– Sébastien Destremau (né en 1964)
– Jean-Pierre Dick (né en 1965)
– Violette Dorange (née en 2001)
– Luc Urbain du Bouëxic (1712-1790)
– René Duguay-Trouin (1673-1736)
– Abraham Duquesne (1610-1688)
– Yann Eliès (né en 1974)
– Maud Fontenoy (née en 1977)
– Pierre Garcie-Ferrande (1441-1502)
– Alain Gautier (né en 1962)
– Alain Gerbault (1893-1941)
– Daniel Gilard (1949-1987)
– Marc Guillemot (né en 1959)
– Virginie Hériot (1836-1932)
– Philippe Jeantot (né en 1952)
– Sébastien Josse (né en 1975)
– Henri Jouan (1821-1907)
– Francis Joyon (né en 1956)
– Morgan Lagravière (né en 1987)
– Titouan Lamazou (né en 1955)
– Jean Le Cam (né en 1959)
– Stéphane Le Diraison (né en 1976)
– Jacques-Yves Le Toumelin (1920-2009)
– René Madec (1736-1784)
– Paul Meilhat (né en 1982)
– Philippe Monnet (né en 1959)
– Olivier Moussy (1957-1988)
– Bruno Peyron (né en 1955)
– Vincent Riou (né en 1972)
– Thomas Ruyant (né en 1981)
– Robert Surcouf (1773-1827)
– Paul Vatine (1957-1999)
– Paul-Émile Victor (1907-1995)
– François Zanella (1949-2015)