Florence Arthaud
La petite fiancée de l’Atlantique

Navigateur français célèbre Florence Artaud

Née le 28 octobre 1957 à Boulogne-Billancourt, Florence Arthaud commence à naviguer très jeune, notamment à Antibes. En 1974, elle est victime d’un grave accident de voiture qui entraîne un coma et une paralysie. Sa convalescence, pendant laquelle elle effectue sa première traversée de l’Atlantique, prendra deux ans. Sa carrière sportive commence avec sa participation à la première édition de la Route du Rhum, une compétition qu’elle sera la première femme à remporter en 1990.
Florence Arthaud raconte une vie privée plutôt agitée, notamment avec ses différents compagnons. En 2010, l’alcool lui coûte son permis de conduire et la défection de ses sponsors. L’année suivante, elle tombe de son bateau en pleine nuit au large du Cap Corse et est récupérée trois heures plus tard en état d’hypothermie.
Surnommée « la petite fiancée de l’Atlantique », Florence Arthaud perd la vie le 9 mars 2015 dans un accident d’hélicoptère alors qu’elle participe au tournage d’une émission de téléréalité avec d’autres sportifs français.

Armel Le Cléac’h
Le chacal

Navigateur français célèbre Armel Le Cléac_h

Né le 11 mai 1977 à Saint-Pol-de-Léon, dans le Finistère, Armel Le Cléac’h se lance dans la compétition en Optimist dès l’âge de 9 ans et dispute sa première course en solitaire en 1997. Après avoir remporté le Challenge Espoir Crédit Agricole en 1999, sa carrière explose. Champion de France de course au large en solitaire en 2003, il remporte à deux reprises la Solitaire du Figaro en 2003 et 2010 ainsi que la Transat AG2R en 2004 et 2010, sans oublier un titre de champion du monde IMOCA en 2008 ou la Transat anglaise en 2016.
Cerise sur le gâteau, Armel Le Cléac’h est le premier marin à terminer trois fois le Vendée Globe sur le podium. Lors de l’édition 2016-2017, il améliore même le record de l’épreuve en 74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes.
Surnommé « le chacal » et malgré son jeune âge, Armel a déjà reçu plusieurs distinctions. En 2017 , il est nommé au grade de chevalier de la Légion d’honneur et est encore élu Breton de l’année par le quotidien Le Télégramme.

François Gabart
Le petit prince de l’océan

Navigateur français célèbre François Gabart

Né le 23 mars 1983 à Saint-Michel-d’Entraygues, en Charente, François Gabart suit des études de haut niveau dans la section sport de l’INSA de Lyon et obtient un diplôme de génie mécanique et développement en 2007. L’année suivante, il rejoint le programme Skipper Macif et participe à la transat Jacques Vabre qu’il termine en deuxième position. C’est le début d’une carrière plus que prometteuse.
En 2013, il remporte la 7e édition du Vendée Globe en établissant un nouveau record en 78 jours, 2 heures, 16 minutes et 40 secondes. En 2014, il remporte la Route du Rhum, puis la Transat Jacques-Vabre en 2015 et signe sa première victoire en solitaire sur multicoques lors de la Transat anglaise en 2016.
François Gabart, c’est encore un record du tour du monde en solitaire en 2017, où il pulvérise le précédent record établi par Thomas Coville l’année précédente. Il est enfin le premier skipper solitaire à être passé au-dessus de la barre des 800 milles nautiques en une seule journée.

Loïck Peyron
Le petit lutin

Navigateur français célèbre Loïck Peyron

Né le 1er décembre 1959 à Nantes, Loïck Peyron est issu d’une famille de marins. Son père, qui est capitaine de la marine marchande, transmet le virus de la mer à ses cinq enfants. Loïck décide de devenir navigateur à l’âge de 12 ans en assistant à la mise à l’eau du voilier de son oncle pour la Transat anglaise et réalise sa première traversée de l’Atlantique à la fin des années 70.
Aujourd’hui, celui que l’on surnomme « le petit lutin » a navigué sur presque tous les types de multicoques. Il compte à son palmarès huit trophées Clairefontaine, quatre Championnats du monde ORMA, trois Transats anglaises, deux Transats Jacques-Vabre, sans oublier la Barcelona World Race et la Route du Rhum. Loïck Peyron a encore été détenteur du Trophée Jules-Verne pendant 5 ans, qu’il a conquis en 2012 en 45 jours, 13 heures, 42 minutes et 53 secondes.
Marié et père de quatre enfants, Loïck Peyron a été nommé Chevalier puis officier de la Légion d’honneur, Chevalier de l’ordre national du Mérite, Chevalier de l’ordre du Mérite maritime et Marin de l’année en 2014.