Son départ inattendu a pris tout le monde de court. Le lundi 1er octobre, Charles Aznavour est découvert mort dans sa baignoire à son domicile de Mouriès, dans les Bouches-du-Rhône. Âgé de 94 ans, le dernier géant de la chanson française s’éteint de mort naturelle alors qu’il s’apprêtait à entamer une nouvelle tournée. Une disparition choc qui a vivement fait réagir les personnalités de tous bords, en France comme dans le monde entier.

Revue de presse Charles Aznavour

Les réactions dans le monde du spectacle

Michel Sardou : « Une grande tristesse m’envahit. Je le connaissais très bien, nous étions très amis. C’était un homme extraordinaire. »

Nana Mouskouri : « Charles ne nous quittera jamais, il est parti par-delà le ciel retrouver d’autres étoiles, tant d’amis avec qui vivre sa Bohème et prolonger sa jeunesse. »

Serge Lama : « C’était comme un père pour moi. Je suis un orphelin ce soir. »

Maxime Le Forestier : « Une page qui se tourne. Il avait introduit dans la chanson française le corps, la sensualité. C’était important pour lui de rester saltimbanque. »

Alain Chamfort : « Même si Charles était âgé, et qu’on s’attendait quand même à ce que ça s’arrête un jour, comme pour tous, le moment où ça arrive est toujours un choc, il faut bien l’accepter et vivre avec. Je ne m’y attendais pas, je suis encore un petit peu sous le choc. »

Hugues Aufray : « Je suis écrasé par cette nouvelle. On ne s’y attendait vraiment pas. Et l’image que je garde de lui c’est un géant avec sa petite taille. »

Line Renaud : « Je ne m’y attendais pas malgré l’âge qu’il avait. Toute sa vie a été un défi. Charles incarnait une énorme force de vie. Il laisse une oeuvre immense, une oeuvre immortelle. Il a écrit les plus belles chansons d’amour. Il a eu beaucoup de difficultés à ses débuts pour percer. Sa voix était critiquée et il est pourtant devenu une star internationale sur le même plan que Frank Sinatra. »

Michel Leeb : « J’étais chez lui. On se voyait régulièrement. J’ai passé tout l’après-midi avec lui. On a beaucoup ri car c’était quelqu’un qui aimait beaucoup rire. On a passé plusieurs heures à rire avec des jeux de mots, des calambours, des blagues. Le dernier gros plan que j’ai de Charles, qui restera dans ma mémoire, c’est un immense éclat de rire au moment où je le quitte hier soir. »

Alain Souchon : »C’est un accompagnateur de nos vies. J’ai l’impression que j’ai toujours vécu en entendant des chansons de Charles Aznavour. »

Michel Fugain : « Il était bienveillant à l’égard des jeunes générations. Il a toujours été bienveillant, d’ailleurs. Il faisait vraiment confiance. Je retiens avant tout l’humanité de Charles Aznavour, l’immensité de cet homme connu à travers le monde, qui a réussi à être aimé à travers le monde. »

Sylvie Vartan : « C’était un grand monsieur, ce n’est pas simplement un auteur, un compositeur, un artiste de grand talent qui va rester dans nos cœurs, mais en même temps c’était un homme simple d’abord, et puis un homme charitable qui a œuvré pour beaucoup de causes et pour la justice. C’était quelqu’un de formidable. »

Nolwenn Leroy : « Je me souviens de ses précieux conseils notamment à mes débuts où je devais faire face aux critiques. Il me disait de m’accrocher, de continuer, de pas se laisser abattre par le métier. Il était fier de serrer la main de certaines personnes qui l’avaient dénigré. Il m’invitait toujours quand il fêtait ses anniversaires sur scène. Ça me bouleversait. »

Laurent Gerra : « Je suis très triste et vraiment surpris par la disparition de Charles Aznavour. On s’est eu il y a deux jours au téléphone. Il était en pleine forme. Il avait prévu de fêter ses 100 ans sur scène et se demandait où il devait le faire. Il n’avait pas envie de s’arrêter. »

Bernard Lavilliers : « La nostalgie, la mélancolie qui sortaient de sa voix me touchaient toujours. C’était un chanteur-migrant. »

MC Solaar : « Charles Aznavour parle à toutes les générations. Je retiens que c’est un formidable conteur, qui se met dans la peau des autres. Les sentiments transparaissent, il voulait faire vibrer l’être humain. On est au-delà de la chanson. Il nous parle à l’oreille. Il s’intéressait à la société et fréquentait des jeunes. »

Michel Polnareff : « J’ai du mal à exprimer l’étendue de mon chagrin à l’annonce de la disparition de ce grand homme au talent immense que j’admirais en tant que créateur et en tant qu’ami. Je l’avais trouvé fragile dernièrement et m’inquiétais au sujet de son projet de tournée mondiale. Au revoir Charles, on devait se voir bientôt à Los Angeles. Je suis très triste. »

Thomas Dutronc : « Il était motivé, incroyable, incomparable. Il avait un talent fou pour écrire. »

David Hallyday : « Quelle triste journée !! Quel bel artiste, mais surtout, quelle belle personne il était. »

Marcel Amont : « C’était un mec fidèle, pas un rigolo. »

Patrick Bruel : « Que c’est triste sans toi… Tellement d’images, de partages, d’affection… Merci pour tout Charles. »

Eric Wilms, chef d’orchestre : « J’aime profondément ce monsieur. J’ai passé 25 ans de ma vie à ses côtés, sur scène, en studio, ce n’est pas rien. Je suis très très triste. Je retiens son courage, sa ténacité et évidemment ses magnifiques chansons, ses textes extraordinaires que nous connaissons tous par cœur. »

Régine : « Je le croyais immortel. Il est immortel. J’ai du mal. Pour moi, il allait devenir centenaire, c’est tout ce que je rêvais et tout ce que je voulais pour lui. »

Zaz : « J’étais fascinée par son enthousiasme, sa boulimie de savoir, sa curiosité d’enfant. »

Mireille Mathieu : « Je crois que la France entière et le monde entier sont en deuil. Il mérite un enterrement national. »

Revue de presse Aznavour

Les réactions dans le monde du cinéma

Alain Delon : « Je suis fracassé. Je suis complètement bouleversé. Je prends son décès en pleine gueule. J’aime cet homme. Je le connais depuis mes débuts. On a débuté pratiquement ensemble. »

Claude Lelouch : « De nos deux tournages ensemble, je garde un souvenir bouleversant. Notamment parce qu’il m’avait raconté toute son histoire avec Edith Piaf, dont je me suis servi pour Edith et Marcel. Il l’avait très bien connue et m’avait donné beaucoup de conseils. »

Brigitte Bardot : « Il était notre As immortel. Notre As des poètes. Notre As de la chanson française. Notre As de la popularité. Notre As des ambassadeurs du talent dans le monde. Il restera notre As… navour à jamais. »

Richard Bohringer : « C’était un compagnon assez facétieux, assez malicieux. »

Nathalie Baye : « Vous allez nous manquer mais par bonheur vos chansons seront toujours là. »

Anouk Aimée : « Un grand monsieur, ce petit bonhomme ! »

Laura Smet : « Profondément triste Mr Charles Aznavour. Merci pour tout ce que vous nous avez donné. Les plus grands sont partis. Ton fils spirituel va t’accueillir parmi les étoiles. »

Charles Aznavour réactions

Les réactions dans le monde politique

Edouard Philippe, Premier ministre : « Chapeau l’artiste ! Charles Aznavour demeurera à jamais en haut de l’affiche. Celle des poètes et de ceux décidés à empoigner la vie. »

Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale : « Il incarnait talentueusement l’appartenance à plusieurs cultures pour le plus grand bénéfice de l’humanité toute entière. »

Françoise Nyssen, ministre de la Culture : « La France perd Aznavour, un de ses plus grands poètes, toujours à l’avant-garde, une véritable légende qui a traversé les frontières et les époques. Les Français perdent Charles, un visage familier qui les a emmenés pendant plus de 70 années au pays de ses inoubliables chansons. »

Pierre Moscovici, Commissaire européen aux Affaires économiques : « Charles Aznavour semblait immortel, sa disparition est un choc. Chanteur, acteur, interprète hors pair, conscience politique de l’Arménie: c’est une personnalité exceptionnelle qui nous quitte, après avoir marqué des générations. Chapeau bas! »

Hasmik Tolmadjian, ambassadrice d’Arménie en France : « Toute l’Arménie est en deuil. »

François Hollande, ex-président de la République : « D’Erevan jusqu’à Paris, il a chanté dans toutes les villes du monde, pour l’amour et la liberté. Charles Aznavour vient de faire ses adieux, mais pour nous, il sera toujours sur scène. »

Gérard Collomb, ex-ministre de l’Intérieur : « Chanteur, poète, comédien, ambassadeur de cœur de cette Arménie qu’il chérissait tant : ses milles vies, Charles Aznavour les éclaira avec le même talent, la même générosité et la même énergie. La chanson française est en deuil, elle perd son fils aîné. »

Nicolas Sarkozy, ex-président de la République : « Il nous laisse ses mots, ses mélodies, sa voix : ceux d’un génie absolu, d’un poète de la chanson française. »

Jack Lang, ex-ministre de la Culture : « Je suis bouleversé. Je refuse de le croire. Il revenait du Japon où il est allé jouer à Tokyo et Kyoto. Il s’apprêtait à aller à Erevan pour inaugurer le centre qui portera son nom. Ensuite, il me disait qu’il allait aller en Australie, aux États-Unis… Je le croyais d’une santé qui pouvait résister à tout. »

Manuel Valls, ex-Premier ministre : « Un destin hors du commun, celui d’un fils d’immigré arménien devenu l’un des plus grands, des plus beaux symboles du rayonnement français. »

Marine Le Pen (Rassemblement national) : Un immense chanteur et un poète incomparable part, en nous laissant un répertoire d’une richesse inégalée. »

Laurent Wauquiez (Les Républicains) : « Il restera pour nous tous for me, for me, for me, formidable. »

Réactions au décès de Charles Aznavour

Les réactions à l’étranger

Liza Minnelli, chanteuse américaine : « Charles était mon mentor, mon ami, mon amour. Il me manquera pour toujours. »

Jean-Claude Juncker, président de Commission européenne : « L’Europe a perdu aujourd’hui l’une de ses plus belles voix. »

Sting, chanteur britannique : « Chanteur, compositeur, acteur, Charles Aznavour représentait la culture française et était une superstar mondiale. Je me considère chanceux d’avoir chanté et enregistré avec lui et avoir été inspiré par lui pendant tant d’années. Il est peut-être parti mais ce qu’il nous laisse est éternel. »

Jonathan Lacôte, l’ambassadeur de France en Arménie : « Nous venons de perdre Charles Aznavour, qui personnifiait à lui seul la relation entre la France et l’Arménie dans toute sa profondeur, sa richesse, son humanité. C’est une perte immense pour nos deux pays et tous les amoureux de sa poésie. »

Josh Groban, chanteur américain : « Quel héritage et quelle légende. Il a repoussé les frontières, a fait vivre des histoires dans ses chansons et fait fondre nos cœurs sur le chemin. Il était aussi tellement généreux et la gentillesse qui irradiait de ses yeux était toujours sincère. Une vie extraordinaire et une carrière à célébrer. »

Morrissey, chanteur britannique : « Charles Aznavour est mort. Impossible, et pourtant vrai. Il y a quelques années, je l’avais invité à chanter sur mon album World peace is none of your business. Il avait écouté, mais décliné – un homme sage s’il en était ! La musique dure plus longtemps que la vie, et Charles Aznavour est la musique : maintenant, aujourd’hui, demain et pour toujours. »

Nikol Pachinian, Premier ministre arménien : »Il est difficile de croire qu’une personne qui a créé toute une époque, qui a créé tout une histoire, l’amour, qui a servi son peuple, une personne qui a pendant 80 ans émerveillé et réchauffé le cœur de dizaines, de centaines de millions de gens, n’est plus avec nous aujourd’hui. »

Valérie Plante, maire de Montréal : « Charles Aznavour, citoyen d’honneur de la Ville de Montréal, nous a fait voyager au son de sa poésie et de sa musique. »

Mort de Charles Aznavour : les autres réactions

François Aubel, rédacteur en chef culture du Figaro : « Johnny Hallyday, c’était le plus Américain des chanteurs français ! On rigolait souvent avec ça, compare François Aubel. Mais il n’a jamais fait de carrière aux États-Unis. Aznavour, lui, il avait une carrière faramineuse. Il remplissait toutes les salles. »

Gilles Jacob, ancien directeur du Festival de Cannes : « Petit homme, immense artiste. Charles Aznavour annonçait publiquement qu’il comptait aller à 100 ans. Il est parti confiant à 94. Son œuvre vivra éternellement. »

Jacques Ouloussian, président de l’association pour la recherche et l’archivage de la mémoire arménienne : « Un artiste prodigieux, un géant de la chanson française. L’Arménie perd aussi un ambassadeur de sa culture et de son histoire. »

Jean-Pierre Foucault, présentateur : « Merci Monsieur Aznavour pour vos 1500 chansons ! Merci d’avoir transporté la culture française à travers le monde… Merci d’avoir donné envie à tant d’artistes et de les avoir aidés et conseillés… Nous sommes tous très tristes aujourd’hui. »

Flavie Flament, animatrice : « C’était un artiste absolument incroyable, c’était une star et c’était aussi un être humain qui était extrêmement sensible a tout ce qui se passait autour de lui. »

Vincent Perrot, animateur : « J’ai surtout été charmé par cet homme taquin, rieur, spirituel, qui s’amusait à multiplier les jeux de mots. On s’est bien marrés car il prenait tout avec dérision, l’œil pétillant. »

Universal Music France : « Charles Aznavour ne nous quittera jamais. Le plus immense auteur, compositeur et interprète français s’est éteint mais le patrimoine de ses chansons est immortel. »

L’Olympia : « Charles Aznavour tenait le haut de l’affiche et faisait l’événement de la rentrée 2011 avec un mois de représentation à L’Olympia. L’Olympia rend hommage à celui qu’on surnommait le doyen de la chanson française. »

Les Studios Disney & Pixar : « Carl Fredricksen est orphelin. Charles Aznavour, sa voix française, a rejoint les étoiles aujourd’hui. Merci monsieur Aznavour de nous avoir fait rire au milieu des Muppets, d’avoir chanté la Belle et la Bête et de nous avoir ému aux larmes dans Là-haut. »

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités