Depuis que l’homme les a créés, les bateaux ne cessent de l’inspirer, que la réflexion porte sur les thèmes de la mer, du voyage ou de la vie. Depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, voici une sélection de proverbes et citations dédiées aux bateaux, des plus frêles canots aux plus puissants vaisseaux.


« Nous ramons tous sur le même bateau. »
Zénobios, philosophe grec.

« Non seulement nous sommes tous embarqués sur le même bateau mais nous avons tous le mal de mer. »
Gilbert Keith Chesterton, écrivain anglais.

« Naviguer est une activité qui ne convient pas aux imposteurs. Dans bien des professions, on peut faire illusion et bluffer en toute impunité. En bateau, on sait ou on ne sait pas. »
Eric Tabarly, navigateur français.

« Celui qui a inventé le bateau a aussi inventé le naufrage. »
Lao-Tseu, sage chinois.

« Pourquoi nous haïr ? Nous sommes solidaires, emportés par la même planète, équipage d’un même navire. »
Antoine de Saint-Exupéry, écrivain français.

« Si vous voulez aller sur la mer, sans aucun risque de chavirer, alors, n’achetez pas un bateau : achetez une île ! »
Marcel Pagnol, écrivain français.

« Mets les rieurs de ton côté – et le bateau chavire. Il te verse avec eux dans le vulgaire. »
Paul Valéry, écrivain français.

« Les mouettes naissent des mouchoirs que l’on agite au départ du bateau. »
Ramon Gomez de la Serna, écrivain espagnol.

« Le bateau c’est la liberté, pas seulement le moyen d’atteindre un but. »
Bernard Moitessier, navigateur français.

« C’est le pilote qui voit loin qui ne fera pas chavirer son bateau. »
Aménémopé, pharaon de Tanis.

« Une dette flottante est un navire hypothéqué. »
Jean-Charles, humoriste français.

« La société est comme un navire ; tout le monde doit contribuer à la direction du gouvernail. »
Henrik Ibsen, dramaturge norvégien.

« Un éclectique est un navire qui voudrait marcher avec quatre vents. »
Charles Baudelaire, poète français.

« Quand le navire doit sombrer, les rats sont les premiers à le quitter. »
Fiodor Dostoïevski, écrivain russe.

« L’oubli est un gigantesque océan sur lequel navigue un seul navire, qui est la mémoire. »
Amélie Nothomb, romancière belge.

« Moi aussi j’attends des livres que j’entreprends d’écrire qu’ils me secourent, qu’ils m’embarquent dans leur chaloupe, qu’ils me conduisent vers le rivage d’un ailleurs idéal. »
Éric Reinhardt, romancier français.

« Amitié. Bateau suffisamment grand pour transporter deux personnes quand il fait beau, mais une seule en cas de mauvais temps. »
Ambrose Bierce, écrivain américain.

« Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire ; elles le submergent quelquefois, mais sans elles il ne pourrait voguer. »
Voltaire, écrivain français.

« L’amour est un petit bateau qui s’en va, tout joyeux, sur l’onde, voguant vers des pays nouveaux au hasard de sa course vagabonde. »
Charles Trenet, auteur-compositeur-interprète français.

« La vie est ton navire et non pas ta demeure. »
Alphonse de Lamartine, poète français.

« Il faut être rameur avant de tenir le gouvernail, avoir gardé la proue et observé les vents avant de gouverner soi-même le navire. »
Aristophane, poète grec.

« Il n’y a pas d’endroit où l’on peut respirer plus librement que sur le pont d’un navire. »
Elsa Triolet, femme de lettres française.

« On ne peut rester entre deux rives. Peu importe qu’on avance à pied, en cargo, en wagon scellé ou en pensée. »
Alain Monnier, écrivain français.

« Le port de plaisance est un lieu conçu pour que les navigateurs qui ne prennent pas la mer puissent rencontrer des vacanciers qui n’ont pas de bateau. »
Philippe Bouvard, journaliste français.

« Un bateau est une beauté et un mystère quelque soit l’endroit où on le voit. »
Harriet Beecher Stowe, femme de lettres américaine.

« Le pêcheur qui, à coups de rames, fait avancer sa barque, a son passé devant lui et son avenir dans le dos. »
Sophocle, dramaturge grec.

« Nul conseil n’est plus loyal que celui qui se donne sur un navire en péril. »
Léonard de Vinci, homme d’esprit universel.

« L’hôpital, grand navire à l’ancre, avec sa cargaison d’émigrants en route vers l’autre monde. »
Roland Topor, écrivain français.

« Le bateau qui ne résiste pas à la première tempête n’est pas fait pour le voyage. »
Moses Isegawa, auteur ougandais.

« Notre corps est la barque qui nous portera jusqu’à l’autre rive de l’océan de la vie. Il faut en prendre soin. »
Swami Vivekananda, philosophe indien.

« On dit toujours que, lorsqu’un navire est sur le point de couler en pleine mer, les rats sentent le danger longtemps avant les hommes et se sauvent tous ensemble. Question : où peuvent-ils bien aller ? »
François Cavanna, écrivain français.

« Il ne faut pas lier un navire à une seule ancre, ni une vie à un seul espoir. »
Epictète, philosophe phrygien.

« Lorsqu’on regarde sa vie passée, on croit voir sur une mer déserte la trace d’un vaisseau qui a disparu. »
François René de Chateaubriand, écrivain français.

« La préoccupation de la mort, c’est comme une nacelle d’où l’on peut voir, de haut, le petit monde. »
Jules Renard, écrivain français.

« Autrefois les esclaves embarqués à Ouidah ou Porto-Novo sur ce bateau savaient d’où ils venaient mais ignoraient où ils allaient. Aujourd’hui, ils ne savent toujours pas où ils vont, mais ils ne savent plus d’où ils viennent. »
Romuald Hazoumé, artiste béninois.

« Quand le cœur est le guide, même le plus vieux des guerriers fait plier le géant, mais il lui faut charger sa pirogue d’une cargaison de patience. »
Dominique Sylvain, écrivaine française.

« Nous sommes des navires lourds de nous-mêmes, débordants de choses fermées, nous regardons à la proue de notre périple toute une eau noire s’ouvrir presque et se refuser, à jamais sans rive. »
Yves Bonnefoy, poète français.

« Une gondole, c’est un cercueil avec une rame. »
Johann Wolfgang von Goethe, romancier allemand.

« Les hommes de ma race viennent sur des bateaux sans ailes et sans yeux. »
Ambrose Bierce, écrivain américain.

« Avec un bateau, il y a deux moments de bonheur : le jour où on l’achète et le jour où on le revend. »
Claude Lelouch, réalisateur français.