Originaire du Nouveau continent et symbole des cultures amérindiennes, le tournesol est aujourd’hui cultivé dans le monde entier. Dans les champs comme au jardin, cette plante qui suit le mouvement du soleil fascine… A tel point que la fleur s’offre aujourd’hui en bouquet. Mais attention, M. Tournesol a un caractère bien trempé et ne se prête pas à toutes les occasions.

Tournesol histoire

L’histoire du Tournesol

Le tournesol a été introduit en Europe au XVIe siècle par les Espagnols. Parce qu’il fait face à la toute puissance de l’astre solaire, on le surnomme « soleil ». Son nom savant, Helianthus, est d’ailleurs composé de helios (qui signifie soleil) et anthos (fleur). De plus et comme par magie, la forme et la couleur de la fleur évoquent explicitement l’astre solaire. Domestiqué par les Amérindiens, le tournesol trouve sa symbolique la plus forte chez les Incas. Au Pérou, la fleur était vénérée comme la représentation terrestre de l’astre du jour. Les empereurs incas étaient par exemple portés sur un plateau d’or en forme de tournesol par leurs guerriers.

Tournesol entretien

L’entretien du tournesol

Le tournesol est une plante d’extérieur qui ne peut survivre dans un appartement ou une maison. Si les variétés géantes sont cultivées dans les champs, il est plus difficile de les admirer au jardin. Préférez donc des variétés plus basses qui apporteront leur lot de soleil dans vos massifs. Le tournesol est une plante gélive qui exige un sol frais et bien drainé, si possible abrité du vent. La plante supporte aisément le plein soleil et doit être arrosée régulièrement, mais avec modération. Le semis des graines est conseillé à la fin du printemps. N’hésitez pas à protéger la zone de plantation… car les oiseaux en raffolent !