Elles ne sont pas aquatiques mais vivent parfois au bord de la mer. Qu’elles poussent sur des terres sableuses ou que leur forme évoque étrangement celle d’un coquillage ou d’un crustacé, certaines plantes ont hérité d’un nom pour le moins emprunt… d’embruns et de fonds marins.


La plante crevette

La plante crevette

Originaire du Mexique, la plante crevette (ou Beloperone guttata) est un arbuste de la famille des Aranthacées. Sa floraison, qui dure toute l’année, se caractérise par des épis de 10 cm de long aux bractées orange qui découvre des fleurs tubulaires de couleur blanche. En pleine terre, la plante peut vivre une dizaine d’années. En pot, sa durée de vie est divisée par deux.
La plante crevette, comme son nom le suggère, a besoin de beaucoup d’eau, de soleil et d’humidité pour s’épanouir. On la surnomme « crevette » à cause de son inflorescence qui se distingue par des bractées florales très écailleuses.


La criste marine

La criste marine

Ce n’est autre qu’un fenouil marin qui pousse naturellement sur le littoral ouest européen. Avec ses tiges striées, son port compact et ses feuilles succulentes au vert délicatement bleuté, le Crithmum maritimum sait très bien s’adapter au climat océanique et au sel marin.
Confortablement installée sur un sol sablonneux, la criste marine produit de jolies petites fleurs jaunes qui ne demandent qu’à être cueillies. Mais attention, l’espèce est protégée dans plusieurs régions, où il est interdit de prélever des pieds et des graines issues de leur milieu naturel.


La plante corail

La plante corail

On la trouvait jadis à la lisière des forêts du Mexique. La plante corail, qui se reconnaît à ses rameaux fins et arqués, est un sous-arbrisseau de la famille des Scrofulariacées. Comme la plante crevette, elle a besoin de beaucoup d’eau, de soleil et d’humidité pour s’épanouir.
De son nom botanique Russelia equisetiformis, la plante corail peut atteindre 1,50 m de haut et vivre jusqu’à 5 ans en pleine terre. Il est aussi possible de la cultiver en suspension à la maison. La plante est utilisée en médecine pour ses vertus curatives.


L’étoile du marin

L'étoile du marin

Originaire d’Italie, l’étoile du marin, également appelée étoile de Bethléem, est une petite plante vivace de la famille des Campanulacées. Elle est appréciée pour sa floraison abondante, formée de clochettes étoilées, qui recouvre un feuillage aux reflets délicatement bleutés.
Pour s’épanouir, la Campanula isophylla a besoin de beaucoup d’eau, de fraîcheur et de luminosité. En pot, l’arrosage doit être quotidien, surtout en été. En France, on la cultive généralement dans des paniers suspendus.


Le cactus oursin

Le cactus oursin

Egalement appelé « coussin de belle-mère », le cactus oursin (Echinocactus) se distingue par sa forme ronde et ses épines acérées qui évoquent clairement les aiguille des oursins. Originaire du sud-ouest des Etats-Unis et du Mexique, ce cactus a besoin du plein soleil toute l’année et d’un taux d’humidité élevé pour pouvoir s’épanouir.
A l’état naturel, le cactus oursin vit plusieurs années. Courtisé pour ses aiguillons dorés et ses fleurs diurnes de couleurs rose, jaune ou rouge, il est aujourd’hui très plébiscité dans nos intérieurs, moyennant un entretien pour le moins… fastidieux.


Le pourpier de mer

Le pourpier de mer

On le croise fréquemment sur tout le littoral. Résistant aux embruns autant qu’à la sécheresse, le pourpier de mer est un arbuste au feuillage cendré qui constitue de larges buissons compacts et arrondis.
De son nom botanique Atriplex halimus, cette plante qui peut atteindre deux mètres de haut s’adapte aux sols sableux et produit durant l’été des grappes de petites fleurs grisonnantes et rougeâtres. Le pourpier de mer peut également être cultivé en pot dans un jardin.


La baie de corail

La baie de corail

Comme la plante corail, la baie de corail évoque explicitement une jolie patate de corail dont la forme arrondie et les couleurs vives resplendissent au fond de l’eau. Originaire d’Amérique centrale, le Nertera granadensis est une touffe de mousse parsemée de fleurs orange qui ressemblent à des petits bonbons.
Relativement fragile, cette plante ne vit généralement pas plus d’une année. Si elle a besoin de beaucoup d’eau et d’humidité, elle redoute en revanche les rayons directs du soleil et reste très sensible aux pucerons, aleurodes et autres cicadelles.


Le nautilocalyx

Le nautilocalyx

Cousin des saintpaulias, le nautilocalyx est une plante vivace qui appartient à la famille des Gesnériacées. D’origine tropicale, cette espèce délicate est plus appréciée pour son feuillage nervuré au feuillage pourpre foncé que pour sa floraison d’une couleur crème plutôt insignifiante.
Très sensible aux araignées rouges, le nautilocayx exige un terrain particulier pour pouvoir s’émanciper : une lumière vive mais sans soleil direct, une terre riche, un arrosage abondant et une très forte humidité. Il est généralement cultivé en serre ou en terrarium.


La sabline

La sabline

Elle tire son nom des sols sableux dans lesquels elle s’épanouit magnifiquement. La sabline, ou Arenaria montana, forme de jolis coussins de feuilles de couleur vert-gris qui supportent une multitude de petites fleurs étalées d’un blanc pur.
Très décorative, la sabline est appréciée pour sa floraison durable et sa grande rusticité. Elle peut donc être également installée en pot au jardin dans une terre bien drainée, où elle fleurira d’avril à juillet, moyennant une exposition ensoleillée et un arrosage régulier.


L’arbre corail

L'arbre corail

Originaire du Brésil, d’Argentine et de Bolivie, l’arbre corail (Erythrina crista-galli) est un arbuste caduc à souche ligneuse qui appartient à la famille des Fabacées. Il se caractérise par un feuillage d’un vert puissant délicatement bleuté et des grappes de fleurs de plus de 50 cm d’un rouge corail profond.
Comme la plupart des plantes dont le nom s’inspire de la mer, l’arbre corail a besoin de beaucoup de soleil et d’humidité pour s’émanciper. Sa culture en France est donc difficile et n’est possible que dans une serre ou une véranda.


Le cierge oursin

Le cierge oursin

Originaire des déserts du Mexique et du sud-ouest des Etats-Unis, le cierge oursin (Echinocereus) est un petit cactus reconnaissable à ses aiguillons blanc et une floraison anormalement généreuse pour ce type d’espèce. Là encore, sa forme évoque clairement l’animal éponyme marin.
Pour s’épanouir, le cierge oursin apprécie un climat sec et le plein soleil direct toute l’année. En pot comme en pleine terre, ce cactus à la particularité de pouvoir vivre jusqu’à une cinquantaine d’années. S’il peut atteindre 50 cm de haut, sa croissance est en revanche d’une incroyable lenteur.

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités