A partir du 27 mars et jusqu’au 2 avril, le festival Escale à Sète vous invite à monter à bord des plus beaux géants des mers. Créé en 2010, cet événement patronné par l’Unesco et attendu par des milliers de passionnés de mer et de bateaux, est aujourd’hui devenu un rendez-vous incontournable en Méditerranée.


Les plus beaux bateaux 1

L’Hermione, le bateau star du festival

Il aura fallu 17 ans pour reconstruire presque à l’identique la frégate de 12 de Lafayette, jadis venu prêter main-forte aux Américains lors de leur guerre d’indépendance. Mis à l’eau en 2014 avec des équipements plus modernes et en accord avec les nouvelles réglementations, L’Hermione a d’abord fait la traversée de l’Atlantique avant d’entreprendre, avec Escale à Sète, son deuxième grand voyage.


Les plus beaux bateaux 2

Kruzenshtern, deuxième plus grand quatre-mâts du monde

De l’Amérique du Sud à l’Australie en passant par l’Europe, le Padua est au départ un navire commercial qui sera rebaptisé Kruzenshtern par les Russes à la fin de la Seconde Guerre mondiale. C’est un bateau emblématique du festival Escale à Sète. En 2012, déjà, ce gigantesque quatre-mâts mis à l’eau en 1926 avait attiré une foule considérable et fait l’objet de nombreux reportages télévisés.


Les plus beaux bateaux 3

El Galeon, cap sur le Nouveau monde

Il est le digne héritier de l’époque des galions. La construction d’El Galeon, pavillon espagnol long d’une cinquantaine de mètres, a été confiée à la fondation Nao Victoria, qui avait déjà fait ses preuves sur la réplique des navires de Magellan et Christophe Colomb. Ce magnifique bateau nous emmène vers les Amériques et l’Asie, les cales chargées d’or, d’ivoire, d’épices exotiques et autres précieux trésors.


Les plus beaux bateaux 4

La Grace, le navire pirate

C’était le bateau favori des pirates et des corsaires, qui était aussi utilisé pour commercer le long des côtes aux XVIIe et XVIIIe siècles. La Grace, reproduction d’un brick dont les plans datent de 1768, a été construit dans un chantier naval de Suez par la République Tchèque, un pays qui n’a pourtant pas d’accès à la mer. De naufrage en échouage, La Grace a, malgré son jeune âge, une véritable histoire à nous raconter.


Les plus beaux bateaux 5

Santa Eulalia, le trois-mâts centenaire

Voilà un trois-mâts qui force le respect. Le Santa Eulalia, goélette espagnole de plus de 40 mètres de long, fête cette année ces 100 ans ! Construit à Alicante, le bateau a plusieurs fois changé de propriétaire, de nom, mais aussi de mission. Il lui est même arrivé de transporter des marchandises illicites et des marins pas très honnêtes. Il est aujourd’hui considéré comme une pièce de musée flottant.


Les plus beaux bateaux 6

Shtandart, la frégate des tsars

Fidèle réplique d’une frégate ayant réellement existé au début du XVIIIe siècle, le Shtandart promet lui aussi de faire des heureux au festival Escale à Sète. Ce trois-mâts russe, long de 34,5 m de long et mis à l’eau en 1999, nous emporte à l’époque des tsars et des batailles navales menées de Saint-Pétersbourg à la mer Baltique. Sur grand écran, le Shtandart s’est notamment fait remarqué dans le film Admiral.


Les plus beaux bateaux 7

Nao Victoria, tout un symbole !

Entre 1519 et 1522, le Victoria fut le premier navire à faire le tour des océans, à destination des Indes ou de retour du Nouveau continent. Cinq siècles plus tard, le trois-mâts renaît de ses cendres après l’exposition universelle de Séville en 1992. Une réplique symbolique qui refera le tour du monde et dont la présence semblait indispensable pour ce festival dédié aux plus prestigieux bateaux.

Festival Escale à SèteLes bateaux défilent au festival Escale à Sète

Parmi les autres invités notables, il faut compter avec Le Mutin, le plus ancien bateau de la marine nationale, qui fut aussi navire-espion durant la Seconde Guerre mondiale. Le yacht Aquabelle lui aussi avait été réquisitionné pour évacuer des soldats en difficulté. Venus d’Italie, du Canal du midi ou de Marseille, ils sont nombreux, en ce tout début de printemps, à venir jouer les stars dans le port de Sète.

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités