La nouvelle est tombée comme un coup de massue, ce dimanche 9 janvier au matin. France Gall est morte, d’un cancer du sein. La chanteuse n’avait pas médiatisé sa maladie, découverte peu de temps après la disparition de Michel Berger en 1992. Son absence aux obsèques de Johnny Hallyday, le 9 décembre dernier, alimentait depuis les plus folles rumeurs à son sujet.

Après la stupéfaction, c’est une foule de chansons qui se bousculent dans nos têtes.France Gall fait partie de ces icônes de la chanson française qui ont su marquer toutes les générations. A chacun son tube de France Gall. Pour nous, ce sera Ella Elle l’a, extrait du prodigieux album Babacar, qui a marqué notre adolescence et fait tourner en boucle nos défuntes platines vinyles.

France Gall années 60

France Gall EurovisionEurovision et manipulations à la Gainsbarre

Retour au début des années 60. Bien qu’on la considère comme une chanteuse populaire, France Gall n’est pas partie de rien, comme Johnny ou Sheila. Le père de la jeune fille, Robert Gall, écrit déjà pour des artistes comme Edith Piaf ou Charles Aznavour. C’est donc avec Serge Gainsbourg qu’elle enregistre ses premiers tubes : Laisse tomber les filles, Sacré Charlemagne et surtout Poupée de cire, poupée de son, avec lequel elle remporte l’Eurovision en 1965.

Mais la carrière de France Gall bascule dès l’année suivante avec la parution des Sucettes, qui provoquent le scandale tellement les paroles équivoques de la chanson ne correspondent pas à l’image de petite fille sage vendue par la chanteuse. France ne sort pas indemne de cette manipulation. En 1967, elle se sépare de Claude François et lui inspire la chanson Comme d’habitude. Elle entame alors une relation avec Julien Clerc, et avec elle une véritable traversée du désert.

France Gall Michel Berger

France Gall les sucettesMichel Berger, un cadeau tombé du ciel

La renaissance a lieu en 1973, quand France Gall rencontre Michel Berger, qui la révèle enfin au grand public comme une chanteuse à part entière. De La déclaration d’amour à la comédie musicale Starmania, France Gall va traverser les années 70 et 80 en véritable star. Il jouait du piano debout, Résiste, Hong-Kong Star, Débranche, Babacar, Ella elle l’a… Ses tubes culminent au sommet des hit-parades et du Top 50.

Entre temps, le couple s’est marié et a eu deux enfants, Pauline et Raphaël. Les années 80 sont aussi celles des actions humanitaires qui mèneront la chanteuse jusqu’en Afrique. Chanteurs sans frontières, SOS Ethiopie, Action écoles au Mali… France Gall porte haut et fort le combat jusqu’au Zénith. C’est encore elle qui rend un vibrant hommage à Daniel Balavoine après sa mort tragique en 1986 avec la chanson Evidemment.

FILES-FRANCE-GALL-OBIT

France Gall Afrique Babacar

Quand le destin s’acharne…

Si la décennie 90 s’annonce sous les meilleurs auspices, elle sera pourtant fatale pour France Gall. Alors que la chanteuse et Michel Berger se retrouvent sur un album commun Double jeu, celui-ci succombe à une crise cardiaque en 1992. L’année suivante, France Gall doit être traitée contre un cancer du sein. En 1997, elle perd sa fille Pauline de la mucoviscidose. C’en est trop. France Gall met un terme à sa carrière.

Bien sûr, la chanteuse est approchée par de nouveaux auteurs-compositeurs, mais elle refuse. Personne d’autre que Michel Berger n’écrira pour elle. C’est donc tout logiquement que la chanteuse rend hommage à son mentor, vingt ans après sa mort, en présentant la comédie musicale Résiste, qui voit le jour en 2016. France Gall, quant à elle,  ne reviendra plus jamais à la chanson.

Obseques De Michel Berger

France Gall et le mariage pour tous : la polémique !

Durant les échauffourées qui ont secoué la France lors de la légalisation du mariage pour tous, France Gall crée la polémique en exprimant ses doutes sur le bien-fondé d’une telle loi. « Je comprends que les gens soient descendus dans la rue pour s’y opposer. C’est quelque chose d’énorme cette loi : changer la nature des choses. Cela me semble fou qu’un mariage ne soit pas entre un homme et une femme. C’est incroyable », déclare-t-elle au Parisien.
Face aux critiques, la chanteuse revient en 2013 sur ses premières déclarations via le même média : « À force de vouloir tout expliquer, je me suis mal exprimée. Et j’ai été mal comprise. Mes potes gays étaient furieux et stupéfaits. Donc je le dis clairement, je ne suis pas, absolument pas, contre le mariage pour tous. Au contraire, je suis pour l’égalité des droits. »

France Gall Claude François   France Gall 2   France Gall Julien Clerc

France Gall : les grandes dates de sa vie

1947 : Isabelle Gall nait le 9 octobre 1947 à Paris.
1964 : France Gall vit une première histoire d’amour avec Claude François. Leur rupture inspirera la chanson Comme d’habitude en 1967.
1965 : France remporte le Grand Prix du Concours Eurovision de la chanson pour le Luxembourg avec Poupée de cire, poupée de son, une chanson de Serge Gainsbourg.
1970 : France Gall vit une relation de 4 ans avec le chanteur Julien Clerc.
1974 : Après une longue traversée du désert, France Gall revient sur le devant de la scène avec La déclaration d’amour, une chanson écrite par Michel Berger, un an après leur rencontre.
1976 : France Gall épouse Michel Berger le 22 juin 1976 à Paris. Ils auront deux enfants, Pauline et Raphaël.
1987 : Elle remporte les Victoires de la musique dans la catégorie Artiste interprète féminine de l’année.
1988 : Nouvelle Victoire de la musique de l’artiste qui s’exporte le mieux à l’étranger et prix « Artiste de l’année » en Allemagne.
1992 : Michel Berger meurt le 2 août d’un infarctus.
1993 : Elle est la marraine de l’association Droit de cité.
1994 : Elle reçoit le trophée Femmes en Or dans la Section « Spectacle ».
1997 : Sa fille Pauline meurt le 15 décembre de la mucoviscidose. France Gall met un terme à sa carrière.
2006 : Elle est marraine de l’association Cœur de Femmes.
2013 : Elle est décorée Chevalier de la Légion d’honneur.
2017 : Elle est nommée Officier de l’ordre national du Mérite.
2018 : France Gall meurt le 7 janvier à Neuilly-sur-Seine.

France gall discographie

Les 30 plus beaux succès de France Gall

1963 – Ne sois pas si bête
1964 – Laisse tomber les filles
1964 – Sacré Charlemagne
1965 – Poupée de cire, poupée de son
1966 – Les sucettes
1967 – Bébé requin
1974 – La déclaration d’amour
1975 – Samba Mambo
1976 – Ça balance pas mal à Paris (avec Michel Berger)
1977 – Musique
1977 – Si, maman si
1978 – Viens je t’emmène
1978 – Besoin d’amour
1980 – Il jouait du piano debout
1980 – Donner pour donner (avec Elton John)
1981 – Tout pour la musique
1981 – Résiste
1981 – Diego libre dans sa tête
1984 – Débranche
1984 – Hong-Kong star
1985 – Calypso
1985 – Cézanne peint
1987 – Babacar
1987 – Ella, elle l’a
1988 – Evidemment
1989 – La chanson d’Azima
1992 – Laissez passer les rêves (avec Michel Berger)
1992 – Superficiel et léger (avec Michel Berger)
1996 – Plus haut (2e version)
2004 – La seule chose qui compte (inédit enregistré en 1987).

France Gall 3

Disparition de France Gall : quelques réactions

Elton John : « Très triste d’apprendre le décès de France Gall. C’était une très grande artiste française et une femme formidable. C’était une joie de chanter avec elle. »

Bernard Pivot : « Les justes hommages à France Gall remettent en lumière la jeunesse, le charme et le brio du talentueux compositeur qu’était Michel Berger. »

Emmanuel Macron : « France Gall a traversé le temps grâce à sa sincérité et sa générosité. Elle laisse des chansons connues de tous les Français et l’exemple d’une vie tournée vers les autres, ceux qu’elle aimait et ceux qu’elle aidait. « 

Céline Dion : « Je suis attristée par le décès de France Gall. Elle nous manquera beaucoup. J’offre mes condoléances à sa famille et ses proches. »

Vianney : « Sa mutine frimousse. Sa voix de sucre. Une France immense s’en va, et tout un pays pleure sa petite sœur.  Adieu France Gall. »

Sheila : « Comme vous tous j’ai appris la disparition de France Gall ce matin. Je ne la connaissais pas bien mais je suis choquée. En ce triste jour, j’ai une pensée vers sa famille et pour tous ceux qui l’aimaient beaucoup. »

Calogero : « En octobre 1987, à 16 ans, j’ai eu la chance de rencontrer France Gall qui, par ses mots et son sourire, m’a donné la force et l’espoir de croire en mes rêves. Merci France, merci pour tout. Calo. »

Vincent Niclo : « Infinie tristesse. Tu resteras pour toujours notre Lumière du Jour. Merci pour tous ces moments magiques que j’ai eu la chance de vivre à tes côtés. Une pensée émue pour la famille et les proches. »

Nagui : « Quelle tristesse de perdre France Gall, sa voix, son talent, son rire, ses yeux brillants. Ayons une pensée émue pour son fils Raphaël. « 

Christian Clavier : « France Gall : c’est très triste, c’est trop tôt ! C’est la voix de Michel Berger qui nous quitte. Tant de discrétion et de courage dans toutes les épreuves de sa vie, quelle classe. Chapeau bas ! »

Françoise Nyssen : « Icône de la chanson française, intemporelle, France Gall n’appartenait pas à une génération : elle a su s’adresser à toutes. Elle a affronté les combats personnels en donnant tout pour la musique. Elle nous quitte mais évidemment on dansera encore sur des accords qu’on aime tant. »

Lara Fabian : « Elle avait ce tout petit supplément d’âme. Cet indéfinissable charme. Cette petite flamme. »

Denis Brogniart : « Résiste… Refuse ce monde égoïste… France Gall après avoir été une midinette était devenue une chanteuse et une femme engagées. »

Slimane : « Et maintenant France Gall… je me souviens avoir chanté et dansé sur vos chansons avec ma mère durant toute mon enfance Madame. »

Nicolas Sarkozy : « C’est tout autant l’artiste merveilleuse et talentueuse que la personnalité engagée, passionnée, entière que j’aimais chez France Gall. Ses mots et ses mélodies resteront à jamais dans nos cœurs. Pensées pour les siens. »

Lorie Pester : « Au revoir Madame France Gall. »

Willy Rovelli : « Ok, donc la mort a décidé de nous prendre une icône par mois. Saloperie. »

France Gall 4

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités