A quelques kilomètres à l’ouest de Sydney, en Australie, la ville de Homebush Bay accueille une bien étrange épave. Le SS Ayrfield, un navire construit il y a plus de 100 ans et désarmé dans les années 70, attire aujourd’hui les touristes et les photographes du monde entier. Car à son bord, le bateau semble hanté par un esprit plutôt inattendu, celui de la nature !

2 SS Ayrfield

Construit en 1911 au Royaume Uni, le SS Corrimal est un énorme bateau à vapeur de 80 mètres de long et de plus de 1 100 tonnes. En 1912, année du naufrage du célèbre RMS Titanic, le SS Corrimal est immatriculé à Sydney. On le rebaptise Steamer Ship Ayrfield.
Durant la Seconde Guerre mondiale, le navire est réquisitionné par l’armée australienne pour approvisionner les troupes américaines établies dans le Pacifique Sud. Malgré l’intensité des conflits maritimes dans cette région, le SS Ayrfield s’en sort indemne.

3 Homebush Bay

Abandonné dans un cimetière pour bateaux

Le Steamer Ship est ainsi revendu dans les années 50. Le navire relie Newcastle et Sydney et assure le transport de charbon jusqu’en 1972. A l’âge de la retraite, le SS Ayrfield est désarmé et échoué dans un cimetière pour bateaux.
Abandonné des hommes, le navire baisse pavillon à Homebush Bay, sur la rive sud de la rivière Parramatta, près de l’embouchure du ruisseau Haslams. Mais contre toute attente, le bateau ne sombre pas dans l’oubli.

4 Bateau fantôme

L’esprit de la nature s’empare du SS Ayrfield

Bien au contraire, le SS Ayrfield devient un objet de convoitise pour des touristes et des photographes venus de tous les continents. A quelques kilomètres seulement du Village Olympique et du Central business district de Sydney, le monde se presse pour admirer cette « forêt flottante ».
Apposé sur son bayou australien, le navire semble irréel, comme hanté par l’esprit de la nature, avec à bord un écosystème singulier. Lovée dans sa coque, la végétation luxuriante évoque un univers authentique, figé dans une autre réalité.

5 Homebush Bay

Plus de 40 ans après avoir été largué, le SS Ayrfield reste fièrement admiré, insoumis à l’Histoire et aux sautes d’humeur de l’humanité.

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités