La Toussaint est sans aucun doute la fête la plus sombre du calendrier. Mais tandis qu’en France nous nous recueillons dans le chagrin au pied des tombes de nos chers disparus, certains pays ont décidé de relever le défi et faire de ce triste événement un moment de joie, de partage et de fête. Direction le Mexique, à la rencontre des afficionados du Dia de los Muertos.

Jour des morts 004

Jour des morts 003.jpgLe « Dia de los Muertos », ou Jour des morts, n’est autre que la célébration de la Toussaint au Mexique et dans une partie de l’Amérique centrale. C’est un événement inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco. Si cette fête se déroule également de fin octobre à début novembre, ses modalités diffèrent quelque peu de la sinistre atmosphère qui règne au même moment dans les cimetières français.
Pour l’occasion, les Mexicains rendent hommage à leurs morts en se déguisant et en faisant la fête ! Un peu partout, des autels sont érigés à la mémoire des personnes disparues. Installés sur plusieurs niveaux en référence aux différents lieux visités par l’âme du mort, on y trouve des objets colorés, des portraits, des affaires personnelles des défunts, des bijoux, des fleurs, des bougies, des crucifix… Le tout dans une atmosphère d’encens, sans oublier l’abondante nourriture qui est exposée en offrande.

Jour des morts 005

Des origines aztèques aux influences chrétiennes

Car en ce Jour des morts, ces derniers ont visiblement très faim ! Au menu de cet incroyable festin, les plats et les vins qu’affectionnait le défunt lorsqu’il était en vie, des céréales et des fruits, sans oublier de nombreuses spécialités locales comme la courge confite, les calaveras de alfeñique (des têtes de mort en sucre) ou le pan de muerto, une brioche avec des graines de sésame, saupoudrée de sucre et parfumée à la fleur d’oranger.
Dans les cimetières, les habitants se réunissent dans la joie et la bonne humeur. Un moment de retrouvailles et de partage qui est aussi l’occasion de nettoyer et décorer les tombes en y déposant de nouvelles offrandes.
Si le Dia de los Muertos est aujourd’hui devenu un phénomène populaire qui intéresse grandement l’économie et le tourisme dans le pays, il hérite d’un lourd passé historique. On découvre l’essence de cette fête dans la civilisation des Aztèques, bien avant l’arrivée des conquistadores sur le Nouveau monde. Depuis, cette fête s’est adaptée aux valeurs occidentales et chrétiennes, à commencer par la fête anglo-saxonne de Halloween, qui est très présente aux Etats-Unis voisins.

Jour des morts 001

© Miss & Mister Corail / DR

 

Publicités