Si le danger est généralement plus présent sur terre que dans l’eau, certains animaux marins sont réputés pour leur extrême dangerosité. Qu’ils chassent l’homme pour se nourrir ou provoquent la mort en se défendant, le plus sûr moyen de rester en vie est de tout simplement les éviter. En tête de liste des mauvaises rencontres : le crocodile de mer, surnommé le mangeur d’hommes !

Le crocodile marin : le mangeur d’hommes

C-329-18 Crocodylus porosusSon nom scientifique est Crocodylus porosus, mais on l’appelle également crocodile de mer ou crocodile à double crête. Cette espèce est très présente dans la zone Asie-Pacifique et a la particularité d’évoluer aussi bien en eau de mer qu’en eau douce, même s’il préfère les rivières et les marais. L’animal peut mesurer près de 6 mètres de long pour un poids de 800 kilos et peut atteindre une vitesse de 30 km/h, ce qui en fait un danger bien réel pour les populations. Le crocodile marin est un mangeur d’hommes ! Ce monstre de la nature est même capable de venir à bout de très gros animaux comme le kangourou, le sanglier ou le buffle. Bien qu’il ne soit pas encore considéré comme une espèce menacée, le crocodile marin ne compte plus que 250 000 individus. L’animal est en effet victime de la chasse, du braconnage et de l’activité humaine, qui détruit peu à peu son habitat naturel.

La méduse, plus dangereuse que le requin

Les animaux marins les plus dangereux méduseApparues sur Terre il y a environ 650 millions d’années, les méduses sont réparties dans une grande famille de quelques 1 500 espèces dont certaines peuvent être mortelles pour l’homme, notamment la classe Cubozoa. On les trouve principalement en eau salée, mais certaines variétés se sont aussi adaptées à l’eau douce. La piqûre de méduse est très douloureuse et provoque des vertiges, des crampes, des troubles cardiaques ou de l’hypertension. L’animal attaque grâce à ses tentacules et injecte son venin en assénant une multitude de micro-piqûres… Quand ce n’est pas tout le corps de la méduse qui est recouvert de cellules urticantes. On estime que les méduses provoquent chaque année jusqu’à 30 fois plus de morts humaines que les requins. Loin d’être une espèce menacée, la méduse bénéficie au contraire de la surpêche et du réchauffement climatique.

Le poisson-pierre, un venin puissant et mortel

Les animaux marins les plus dangereux poissonC’est tout simplement le poisson le plus venimeux du monde. Et son aspect est repoussant ! Avec son corps flasque et globuleux, ce poisson d’environ 40 cm de long est difficilement détectable car ses boursouflures se confondent avec l’environnement, d’où son nom de poisson-pierre. L’animal est surtout doté d’une arme redoutable : une série de 13 épines dorsales qui injecte un venin puissant, qu’il dresse très rapidement lorsqu’il se sent menacé. Le poisson-pierre n’attaque pas de son propre chef, mais gare aux baigneurs qui marcheraient ou poseraient malencontreusement la main sur lui. La piqûre du poisson-pierre est extrêmement violente et paralyse tout le membre infecté, provoquant au mieux une perte de conscience, au pire la mort par arrêt cardiaque. Le venin agit de plus jusqu’à un mois dans le corps de la victime. Ce poisson est présent dans la zone Asie-Pacifique.

Le requin, un prédateur à sensations

Les animaux marins les plus dangereux requinS’il est loin d’être l’animal le plus dangereux, le requin sème la panique et l’effroi à chacune de ses apparitions, notamment à cause de cette image de mangeur d’hommes véhiculée par le cinéma et les médias. On compte seulement cinq espèces réputées dangereuses pour l’homme : le requin tigre, le requin blanc, le requin bouledogue, le requin mako et le requin longimane. Le nombre d’accidents causés par des requins est lui aussi dérisoire : quelques dizaines d’attaques par an à travers le monde, dont environ cinq mortelles. Les premières victimes sont les pêcheurs sous-marins, qui attirent l’animal avec leurs proies, ainsi que les surfeurs, que le requin confond avec des animaux marins. En cas de morsure, la victime doit être sortie de l’eau et prise en charge en urgence. Le requin, poussé vers les côtes par le changement climatique et l’activité humaine, est attiré par les plaies et l’odeur du sang.

Le cône géographe, le coquillage de la mort

Les animaux marins les plus dangereux coquillagePrésent dans l’océan Indien et l’océan Pacifique, le Conus geographus, également appelé cône géographique, est une espèce de mollusque et un coquillage considéré comme le plus dangereux et le plus venimeux pour l’homme. Lors de l’attaque, l’animal déploie en effet un dard enduit de venin qui paralyse jusqu’aux muscles respiratoires de la victime et la tue en moins de deux heures. La douleur provoquée par une piqûre de cône géographe est estimée plus violente que la morsure d’un cobra. On ne dénombre heureusement qu’une petite dizaine de morts humaines par an, car si le cône géographe est gros, il se déplace très lentement, ce qui l’empêche de causer des dégâts à la hauteur de sa taille. Les principales victimes sont des pêcheurs et des plongeurs, attirés par les superbes motifs de ce coquillage qui, comme son nom l’indique, représente une carte reproduisant les cinq continents.