Il est d’usage, pour les Miss élues, de s’engager pour la bonne cause. Il est en revanche beaucoup plus rare de voir les associations intervenir directement durant l’élection… Et mettre les candidats au défi ! C’est le choix affiché par Miss & Mister Corail. Entre Surfrider Foundation Europe, Greenpeace et les Elus locaux contre le sida, il n’y a désormais plus qu’un concours de Miss.

C’est en demi-finale de la Saison 2, en 2009, que Miss & Mister Corail créent la surprise. Alors que le public s’attend légitimement à voir les candidats défiler en maillot de bain, les mouvements associatifs font leur entrée dans le jeu. Aux candidats de les défendre ! Ils seront jugés sur leurs convictions.
Le concept est inédit. Et les associations s’engouffrent volontiers dans cette nouvelle prise de parole qui leur est offerte. De la toute jeune association polynésienne Te U’i No Tiva au mastodonte WWF, c’est finalement Surfrider Foundation Europe qui l’emportera, grâce à son candidat.
« Le but de Surfrider Foundation Europe, que soutient Emmanuel*, est la défense, la sauvegarde et la mise en valeur et la gestion durable de l’océan, du littoral, des vagues et de la population qui en jouit. C’est par l’éducation, les actions de sensibilisation, l’information, la recherche, les actions locales et les événements que nous tentons de mener à bien notre mission. » C’est le discours de la victoire.

« Soyez beau… Et ne vous taisez pas ! »

On peut cependant se demander si le public d’une élection de Miss et Mister qui oscille entre jeu virtuel d’aventure et émission de téléréalité attend ce genre de discours. Le mythe de la Miss est en danger : « Sois belle et ne te tais pas ! »
Dans les mots, les organisateurs restent discrets, comme si l’univers de la Miss et celui de l’engagement associatif étaient résolument inconciliables. Dans les faits, les associations s’imposeront à chaque nouvelle édition de l’élection.
« Je l’affirme, la lutte contre le sida est un combat contre l’injustice. Indifférent à ses victimes, le sida peut tous nous frapper, sans distinction d’orientation sexuelle, de nationalité, de religion. Le sida se nourrit de l’ignorance et des préjugés, le sida se complait dans le déni. Alors sachons rendre notre société plus solidaire, plus à l’écoute de ceux qui souffrent ! »
En 2012, Jean-Luc Romero défend les couleurs des Elus locaux contre le sida sur les pages de Miss & Mister Corail. L’association doit alors batailler dur contre Le Refuge, mais son candidat ira en finale. Car pour cette quatrième édition, c’est finalement Greenpeace qui aura le dernier mot.

* Emmanuel Leuret a été élu Mister Corail en 2009.

© Miss & Mister Corail / Emmanuel Leuret

Publicités