Fleur star des fêtes de fin d’année, l’amaryllis séduit par sa floraison spectaculaire. Mais pour perdurer, la généreuse bulbeuse a besoin de nombreuses attentions. Du choix du bulbe au rempotage en passant par une indispensable période de repos végétatif, voici quelques conseils qui devraient permettre à la belle de s’épanouir et de refleurir l’année suivante.

● Quelle amaryllis choisir ?

Durant les fêtes de fin d’année, l’amaryllis est présentée dans de très nombreuses compositions florales. Si vous l’offrez à des fins uniquement décoratives, vous pouvez choisir un bulbe piqué dans de la mousse. En revanche, si vous souhaitez conserver l’amaryllis dans le temps et espérer la voir refleurir l’année suivante, il est préférable que le bulbe soit déjà planté dans du terreau. Plus le bulbe choisi au départ est gros, plus la floraison sera spectaculaire.

● Quand fleurit l’amaryllis ?

A l’état naturel, l’amaryllis est une plante printanière dont on a forcé la floraison pour que celle-ci intervienne à partir des fêtes de fin d’année. La fleur d’amaryllis se distingue par une longue hampe creuse soutenant une ombelle de deux à quatre fleurs. Chaque fleur mesure environ 15 cm de diamètre et est composée de six pétales qui peuvent fleurir jusqu’à trois semaines. Les coloris varient du rouge au blanc en passant par le rose et le saumon. La floraison de l’amaryllis peut être bicolore.

● A quel endroit disposer l’amaryllis ?

Lorsqu’elle n’est pas en période de repos, l’amaryllis doit être placée dans un endroit lumineux, sans contact direct avec les rayons du soleil. La température intérieure de nos appartements lui convient très bien. Eviter toutefois de la disposer près d’une source de chaleur ou de l’exposer à des courants d’air. Certaines variétés d’amaryllis se cultivent également au jardin. En bouquet, la fleur a une durée de vie d’une dizaine de jours.

● Quel arrosage pour l’amaryllis ?

Il est conseillé d’arroser l’amaryllis tous les trois à six jours en petite quantité pour ne pas détremper le terreau. Attention : l’excès d’eau peut provoquer le pourrissement du bulbe. Il est possible de lui apporter de l’engrais liquide pour plantes à fleurs une fois tous les 15 jours, dès l’apparition des boutons floraux et jusqu’au jaunissement du feuillage, qui intervient après la floraison. Après avoir coupé les feuilles, réduire progressivement les arrosages car la plante entre en période de repos.

● Qu’est-ce que la période de repos ?

L’amaryllis est une plante bulbeuse et a donc naturellement besoin d’une période de repos très marquée. A la fin de l’été, après avoir supprimé les dernières feuilles en les coupant à la base du bulbe, il est conseillé de stopper les arrosages et de placer le pot à l’intérieur dans un endroit frais, obscur et sec, idéalement entre 7 et 12 degrés. L’amaryllis entre alors dans une période de repos végétatif de trois à quatre mois, durant lesquels elle reconstitue ses réserves nutritives pour l’année suivante.

● Faut-il rempoter l’amaryllis ?

La durée de vie d’une amaryllis dans un même pot peut aller jusqu’à 3 ou 4 ans. Il est donc possible de la rempoter, à la fin de l’hiver, en l’enterrant des deux tiers de sa hauteur dans un pot en terre avec du terreau, du sable, voire de la tourte blonde. L’opération s’avère en revanche délicate, voire impossible, si l’amaryllis a été offerte piquée dans une composition en mousse : le bulbe ne dispose en effet pas des ressources nutritives nécessaires et a souvent été endommagé, notamment par des liens d’attaches.

● Comment faire refleurir une amaryllis ?

Il est possible de rempoter l’amaryllis à la fin de sa période de repos. Au mois de décembre, ressortir le pot et l’installer dans un endroit lumineux et tempéré. Reprendre progressivement les arrosages. Si la hampe florale tarde à apparaître, entrer en contact avec le fleuriste fournisseur du bulbe pour lui demander conseil. Il existe en effet 80 espèces hybrides de cette plante originaire d’Amérique du Sud… Il se peut donc que la variété choisie nécessite quelques attentions particulières !

Amaryllis fiche technique

© Miss & Mister Corail / kritapat99 / DR

Publicités