Le langage des fleurs les associent au luxe et à la volupté. Longtemps réservées à un public de privilégiés, les orchidées sont aujourd’hui accessibles à tous. Forte de quelque 22 000 espèces, cette famille est même considérée comme la plus riche et la plus variée du monde végétal. Mais quelle variété choisir et comment l’entretenir ? Voici notre sélection et nos conseils d’entretien.

Angraecum, une orchidée aux mensurations très généreuses

Orchidée 1Originaire d’Afrique australe, l’angraecum atteint généralement 90 cm de hauteur. Elle se distingue par un feuillage pouvant atteindre 50 cm de longueur et des fleurs blanches d’environ 20 cm de diamètre, qui dégagent un doux parfum durant la nuit. Elle fleurit de l’automne jusqu’au printemps. Cette variété d’orchidée est très sensible à la sécheresse et aux courants d’air. Elle peut être exposée en pleine lumière et doit être arrosée régulièrement. La plante étant très friande d’humidité, il est possible de la vaporiser. L’ajout d’engrais liquide riche en phosphore et en potassium est conseillé au printemps et durant l’été. Son rempotage est à prévoir tous les trois ans, de préférence au printemps.


Ascocentrum, l’orchidée miniature

Orchidée 2Originaire d’Asie, cette petite orchidée qui dépasse rarement 15 cm de haut, se distingue par un feuillage rubané d’environ 10 cm de long et de nombreuses grappes de fleurs aux couleurs vives qui éclosent au début de l’été. L’ascocentrum supporte très bien le plein soleil et est très friand d’humidité. Il est conseillé de la vaporiser quotidiennement et de l’arroser jusqu’à deux fois par semaine, surtout durant l’été. Cette orchidée est assez sensible aux nuisibles, aux maladies et ne supporte pas les chutes brutales de températures, les courants d’air et la poussière. Lorsque les journées sont courtes, il est recommandé de faire bénéficier l’ascocentrum d’un éclairage artificiel.


Berceau-de-Vénus, l’orchidée-tulipe

Orchidée 3Originaire d’Amérique du Sud, le berceau-de-Vénus est surnommé l’orchidée-tulipe en raison de son pseudobulbe de forme conique. Il se distingue par un feuillage pouvant atteindre 80 cm de long et des fleurs odorantes d’environ 10 cm de diamètre dont la floraison intervient au printemps jusqu’au début de l’été. L’emplacement idéal pour cette orchidée est près d’une fenêtre exposée à l’est, sans contact direct avec les rayons du soleil. Le berceau-de-Vénus demande peu d’arrosage : une fois par semaine en période de croissance contre une fois tous les 15 jours le reste de l’année. La plante apprécie d’être sortie en extérieur au mois de mai et jusqu’à la fin de l’été.