Pour arrêter de fumer, il faut d’abord en avoir envie. Et pour en avoir envie, il convient de comprendre pourquoi et comment se débarrasser du tabagisme. Au-delà des effets très nocifs sur la santé, la cigarette dicte la vie du fumeur en le plaçant dans une totale dépendance. Arrêter de fumer, c’est avant tout retrouver sa liberté !

La cigarette, ennemie numéro 1 de notre santé

A une époque ou la pollution (intérieure et extérieure) n’a jamais été aussi agressive envers notre santé, arrêter de fumer est devenu une urgence. Principale responsable de maladie mortelles dont les plus graves sont les cancers et les maladies du cœur, la cigarette est composée de nicotine et de nombreux produits très dangereux : plomb, goudron et gaz toxiques en tête. Du cigare au tabac à rouler en passant par les cigarettes avec ou sans philtre, tous les types de tabacs sont concernés.
A cause de l’accoutumance, la cigarette est une ennemie sournoise à combattre. Pour les fumeurs, arrêter relève tout simplement du parcours du combattant et nombre d’entre eux attendent trop souvent de connaître des problèmes de santé avant de réagir. Si la volonté est la meilleure des armes, c’est évidemment plus facile à dire qu’à faire. Pour être réussie, la rupture avec le tabagisme doit avant tout être comprise.

Pourquoi arrêter de fumer ?

Arrêter de fumer, un acte citoyen
Fumer n’est pas seulement dangereux pour le fumeur, mais aussi pour son proche entourage. Arrêter, c’est préserver ceux que l’on aime et avec qui l’on vit, notamment les plus fragiles, comme les enfants et les personnes âgées. En revanche, l’intolérance des non-fumeurs à l’égard des fumeurs dans l’espace public n’a aucune légitimité, tant que le fumeur reste dans le cadre fixé par la loi.

Arrêter de fumer : une question d’argent
A l’évidence, fumer coûte de plus en plus cher. Le fumeur doit alors se poser les bonnes questions : combien cela me coûte-t-il? D’où provient ce produit que je consomme et à qui mon argent profite-t-il? Que pourrai-je faire de mieux avec cet argent? Les fumeurs qui arrêtent le tabac pour des raisons financières sont généralement ceux qui réussissent le mieux, car ils constatent assez vite que leur compte en banque en profite.

Retrouver les plaisirs de la vie
La cigarette est vicieuse. Au fil du temps, le fumeur perd le goût, l’odeur et l’énergie. Au point de ne plus pouvoir monter des escaliers sans tousser ou être essoufflé. Et parce qu’il doit aussi sans cesse se (ré)approvisionner, le fumeur voit la cigarette régir sa vie. Même pour les fumeurs de longue durée, arrêter la cigarette permet de retrouver les plaisirs de la vie, la santé, mais également la liberté.

Fumer n’est plus à la mode
Introduit en Europe par les conquistadors au XVIe siècle, le tabac est réellement présent en France à partir de la Première Guerre mondiale. Après la Seconde Guerre mondiale, la cigarette se libéralise et devient à la mode. Pour les célébrités et les intellectuels de l’époque, fumer, c’est la classe. Il faut attendre l’arrivée en force des cancers, quelques décennies plus tard, pour que la cigarette perde cet effet de mode.

Femmes enceintes : une question de responsabilité
Continuer à fumer lorsque l’on est enceinte relève de l’irresponsabilité, car la fumée de cigarette passe aussi dans le sang. Outre le fait que la cigarette est mauvaise pour la mère, elle impacte directement la santé du fœtus, l’empêchant entre autre de grossir normalement. Il est bien sûr conseillé de ne pas fumer à côté d’une femme enceinte lorsque l’on est à la maison ou dans un lieu clos.

Tabac : ce chiffres qui fait peur
C’est une évidence, les campagnes menées par les pouvoirs publics pour faire baisser la pratique du tabagisme seront vaines tant que les fumeurs n’auront pas pris conscience qu’ils mettent réellement leur vie en danger. Un concept qui échappe notamment aux jeunes. Rappelons simplement que, selon l’OMS, la cigarette a déjà tué plus de 5 millions de personnes.

Comment arrêter de fumer ?

Le parcours du combattant
Pour le fumeur, arrêter seul relève du parcours du combattant, tout simplement parce qu’il est dépendant et ne peut compter que sur sa bonne volonté. Du jour au lendemain, le fumeur doit faire face au manque de nicotine, changer ses habitudes et devient naturellement nerveux. En cas de panique, quelques substituts sont disponibles en pharmacie : patch, chewing-gum, pastilles, inhaleurs, parmi tant d’autres.

Arrêter la cigarette avec l’aide d’un professionnel
Pour les personnes qui ne se sentent pas capables d’arrêter seules et celles qui ont affrontées plusieurs tentatives infructueuses, l’aide d’un professionnel peut être utile. Les interlocuteurs sont nombreux : médecin, pharmacien, tabacologue, psychologue, infirmier, sage-femme… Pour information, sachez que les consultations dans les services publics de santé sont remboursées par la sécurité sociale.

Quand arrêter de fumer rime avec solidarité
Difficile de réussir à s’arrêter lorsqu’on est habitué à fumer dès le réveil, avec un café ou qu’on est entouré de fumeurs, à la maison ou au boulot. Dans ce cas, s’arrêter à deux (ou plus) est une excellente solution, car ces non-fumeurs tout neuf vont pouvoir se soutenir, se plaindre, partager et surtout se motiver. Difficile en effet de céder à la tentation lorsque d’autres personnes sont confrontés à la même fatalité.

Quid de la cigarette électronique
Si cette solution n’est pas conseillée, les médecins n’ayant pas encore de recul sur les effets de le cigarette électronique, ils s’accordent à dire qu’elle est assurément moins nocive que la cigarette traditionnelle. C’est en tout cas l’un des moyens les plus simples: le fumeur ne ressent en effet pas le manque et va pouvoir baisser progressivement le taux de nicotine jusqu’à zéro, tout en perdant ses habitudes liées au tabagisme.

Arrêter de fumer fait-il grossir ?
Assurément non. Le fumeur doit juste changer ses habitudes et remplacer le temps passé à fumer par une autre activité. Inutile d’entamer un régime, le manque et l’appétit peuvent être réconciliés par des aliments sains, comme des fruits. Il faut éviter au mieux les grignotages caloriques (gâteaux, sodas, etc.) et surtout bouger, par exemple en se remettant au sport.

Pour plus d’informations
Comme nous l’avons vu, de nombreux personnels de santé peuvent intervenir pour vous aider à stopper la cigarette. Vous pouvez également demande de l’aide au téléphone en contactant Tabac Info Service au 39 39, ainsi que sur internet en vous connectant sur le site www.tabac-info-service. Des personnes compétentes sont là pour répondre à vos questions et vous guider dans votre démarche.

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités