Dans le fond comme sur la forme, le message de condoléances doit être impeccable et ne souffre aucune maladresse. Pour cela, il convient de respecter certaines règles simples et gardez à l’esprit que l’objectif principal de ce message est de soutenir et de réconforter les personnes touchées par le deuil.

Le message de condoléances, c’est quoi ?

Le message de condoléances est le témoignage de votre présence, de votre réconfort et de votre soutien dans l’épreuve du deuil. C’est un texte manuscrit, court, bien écrit et bien présenté, qui s’adresse à la famille et aux proches de la personne défunte. Quel que soit votre lien amical ou de parenté, il doit rester neutre. Lorsqu’il n’est pas directement rédigé sur les registres prévus à cet effet ou remis aux destinataires lors des cérémonies, le message de condoléances doit être envoyé par courrier. L’envoi par courriel n’est pas conseillé.

Comment rédiger un message de condoléances ?

Le message de condoléances étant rédigé dans un contexte émotionnel difficile, il convient d’éviter toute maladresse et d’adopter un style court et concis. Oubliez les grandes tirades ou les familiarités, votre message doit être irréprochable sur le fond comme sur la forme. Attention aux fautes d’orthographes et aux présentations trop originales, car ce type de message est en général conservé très longtemps par les familles. Surtout, restez positif et gardez à l’esprit que vous n’êtes pas là pour exprimer votre propre chagrin mais bien pour soutenir les personnes endeuillées.

A chaque message de condoléances sa signature

Le message de condoléances doit bien sûr être signé avec votre prénom, votre nom et éventuellement vos coordonnées (adresse postale, email, téléphone…) afin que la famille ou les proches de la personne défunte puissent vous identifier ou vous remercier. Après un deuil, les messages de condoléances sont en général très nombreux, c’est pourquoi les familles peuvent rencontrer des difficultés à identifier les expéditeurs qui signent simplement avec un paraphe ou un prénom. En donnant le maximum d’informations au départ, vous évitez aux destinataires de perdre du temps et de l’énergie pour vous retrouver.

Ne pas confondre le message de condoléances avec le ruban

Il règne souvent une certaine confusion entre le message de condoléances et le ruban. Si le premier est un message privé à l’attention des proches et des familles, le second est une dédicace publique qui est très visible lors de la cérémonie. Il s’agit traditionnellement d’une courte dédicace inscrite sur les compositions florales : « A notre oncle », « A notre cher ami », « A notre regretté collègue », etc. Les organismes administratifs et militaires, les associations ou les entreprises l’utilisent parfois comme signature, ce qui n’est pas toujours du meilleur goût vis-à-vis des familles.

Condoléances : les messages types

Certaines formules traditionnelles existent heureusement pour vous éviter de commettre tout impair. En voici quelques-unes : « Nous sommes de tout cœur avec vous dans cette épreuve », « Recevez nos sincères condoléances », « Recevez toute notre sympathie », « Nos pensées sont avec vous », « Nos pensées et nos prières vous accompagnent », « Recevez l’expression de notre sympathie la plus profonde », « Recevez nos plus tendres pensées », « Vous pouvez compter sur nous », « Nous partageons votre peine », « Recevez toute notre amitié et toute notre affection », etc.

Condoléances : pensées et réflexions

Comme nous l’avons vu précédemment, les familiarités, l’humour ou le second degré trouvent difficilement leur place dans le message de condoléances. Si vous voulez faire preuve d’originalité, mieux vaut vous référer aux intellectuels reconnus qui proposent de vraies réflexions sur le deuil. Citons par exemple le poète latin Claudien : « La mort rend égales toutes les choses », l’écrivain allemand Ernst Jünger : « La mort est le plus profond souvenir » ou le romancier français Alphonse de Lamartine : « Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ».

Messages de condoléances et compositions florales

Lorsque vous ne pouvez pas assister à la cérémonie qui rend hommage au défunt, il convient de faire livrer des fleurs à la famille ou à l’église pour joindre votre message de condoléances. Il ne s’agit pas d’un « cadeau deuil » à proprement dit, mais d’une tradition qui remonte à la nuit des temps. Naturelles et périssables, les fleurs ont toujours été associées à la vie et accompagnent les hommes lors des grands événements : baptême, fiançailles, mariage, deuil… Des compositions florales spécifiques sont d’ailleurs dédiées, comme le bouquet de sympathie, la couronne, la gerbe florale ou le coussin funéraire.

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités