A une époque où la qualité de l’air que nous respirons est au centre de toutes les préoccupations, les plantes font leur entrée dans notre habitat pour participer à notre bien-être. Bien disposées dans la maison, certaines ont un effet positif sur notre moral et sur notre santé.

5 plantes dépolluantes à disposer dans la cuisine

Très décoratif, l’anthurium est considéré comme une plante dépolluante qui agit contre le xylène et absorbe l’ammoniac. Efficace également dans la salle de bain.

L’azalée agit efficacement contre l’ammoniac et le formaldéhyde et trouve sa place dans une cuisine ou une salle de bain. A tenir à l’abri des courants d’air.

Outre ses vertus apaisantes, la citronnelle a l’avantage de faire fuir les moustiques. A disposer sur un rebord de fenêtre l’été et à l’abri du gel l’hiver.

Au-delà d’égayer la cuisine avec ses couleurs, le cyclamen capte le formaldéhyde et le xylène. La pièce doit de préférence être exposée à l’est ou au nord.

Plus sa surface foliaire est importante et plus le figuier a des vertus bien-être contre différents polluants de l’environnement intérieur.


5 plantes dépolluantes à disposer dans une chambre ou un bureau

Le cactus absorbe une partie des ondes électromagnétiques émises par les appareils électroniques et informatiques. Utile également dans une cuisine ou une salle de bain.

Considéré comme un purificateur d’atmosphère, le caféier est aussi une plante très décorative qui trouve sa place devant une fenêtre ou sur un meuble d’angle.

Inodore, le gerbera est un bon dépolluant de benzène, formaldéhyde, monoxyde de carbone, toluène et trichloréthylène. A placer de préférence sur un rebord de fenêtre.

Peu dépolluant mais très résistant dans nos appartements, le kalanchoe trouve facilement sa place dans une chambre, qu’il décore avec ses couleurs dynamiques.

Les études réalisées sur le sujet le placent en tête des plantes dépolluantes. Le spathiphyllum, inodore et très décoratif, agit contre de nombreux polluants.