A une époque où la qualité de l’air que nous respirons est au centre de toutes les préoccupations, les plantes font leur entrée dans notre habitat pour participer à notre bien-être. Bien disposées dans la maison, certaines ont un effet positif sur notre moral et sur notre santé.

5 plantes dépolluantes à disposer dans la cuisine

Très décoratif, l’anthurium est considéré comme une plante dépolluante qui agit contre le xylène et absorbe l’ammoniac. Efficace également dans la salle de bain.

L’azalée agit efficacement contre l’ammoniac et le formaldéhyde et trouve sa place dans une cuisine ou une salle de bain. A tenir à l’abri des courants d’air.

Outre ses vertus apaisantes, la citronnelle a l’avantage de faire fuir les moustiques. A disposer sur un rebord de fenêtre l’été et à l’abri du gel l’hiver.

Au-delà d’égayer la cuisine avec ses couleurs, le cyclamen capte le formaldéhyde et le xylène. La pièce doit de préférence être exposée à l’est ou au nord.

Plus sa surface foliaire est importante et plus le figuier a des vertus bien-être contre différents polluants de l’environnement intérieur.


5 plantes dépolluantes à disposer dans une chambre ou un bureau

Le cactus absorbe une partie des ondes électromagnétiques émises par les appareils électroniques et informatiques. Utile également dans une cuisine ou une salle de bain.

Considéré comme un purificateur d’atmosphère, le caféier est aussi une plante très décorative qui trouve sa place devant une fenêtre ou sur un meuble d’angle.

Inodore, le gerbera est un bon dépolluant de benzène, formaldéhyde, monoxyde de carbone, toluène et trichloréthylène. A placer de préférence sur un rebord de fenêtre.

Peu dépolluant mais très résistant dans nos appartements, le kalanchoe trouve facilement sa place dans une chambre, qu’il décore avec ses couleurs dynamiques.

Les études réalisées sur le sujet le placent en tête des plantes dépolluantes. Le spathiphyllum, inodore et très décoratif, agit contre de nombreux polluants.


5 plantes dépolluantes à disposer dans la salle de bain et les wc

Le croton est une plante verte au feuillage imposant qui joue un rôle d’oxygénation important lorsqu’il est dans un endroit spacieux et lumineux.

Arbuste ou rampant, le ficus aime l’humidité et est très décoratif dans une salle de bain. Dans les autres pièces, il est conseillé de le vaporiser régulièrement.

Le feuillage oxygène de la fougère absorbe les émanations des parfums et des produits d’entretien, le formaldéhyde ou l’ammoniac. A éloigner des sources de chaleur.

Déployé au-dessus des meubles, le lierre est efficace contre de nombreux polluants de l’habitat: benzène, formaldéhyde, trichloréthylène, toluène et xylène.

Guidée par un tuteur ou des suspensions, la vigne absorbe le formaldéhyde et participe à l’oxygénation d’une salle de bain ou de toute autre pièce de la maison.


5 plantes dépolluantes à disposer au salon ou dans la salle à manger

Le principal atout de l’amaryllis est sa magnifique floraison. Durant l’hiver, cette plante fleurie sublime la décoration d’un salon, d’une chambre ou d’une salle à manger.

Les fleurs et le feuillage du bégonia ont visuellement un effet relaxant. La plante absorbe également le formaldéhyde. A protéger des rayons du soleil et des courants d’air.

Si son design est exceptionnel, l’orchidée n’est pas une très bonne dépolluante, mais elle élimine du formaldéhyde. A disposer dans un endroit lumineux, à l’abri des courants d’air.

Il a sa place partout à la maison et plus précisément dans une pièce lumineuse comme le salon. Le palmier élimine l’ammoniac, le benzène, le formaldéhyde et le trichloréthylène.

Durant la période de Noël, la floraison spectaculaire du poinsettia fait tout son effet dans un salon ou une salle à manger. La plante capte le formaldéhyde.


5 plantes dépolluantes pour balcons, vérandas et jardins d’hiver

Avec ses bractées colorées, le bougainvillée est une star des balcons durant l’été. Il habille aussi élégamment les murs ou les treillages des jardins d’hiver et des vérandas.

S’il peut trouver sa place un peu partout dans la maison, le caoutchouc devient vite volumineux et doit être placé dans une véranda. Nettoyer régulièrement son feuillage.

A cause de son parfum puissant mais grâce à son élégance, le gardénia trouve naturellement sa place dans le jardin d’hiver. A ne pas disposer dans une chambre.

Les anciens l’exposaient sur les balcons pour faire fuir les moustiques. Le géranium est une plante populaire qui fleurit les balcons, les rebords de fenêtre ou les vérandas.

La lavande, dont les fleurs ont des vertus calmantes, fait également fuir de nombreux insectes grâce à son parfum entêtant. Idéal sur un rebord de fenêtre ou un balcon.

Ces polluants contre lesquels agissent les plantes

Les principaux polluants de l’atmosphère intérieure de nos habitats proviennent des matériaux de construction, des peintures, colles et autres isolants. Nos modes de vies influent également sur ce mal nommé pollution intérieure.

L’acétone : peintures, textiles, fumée de cigarette.
L’ammoniac : produits d’entretien et de bricolage.
Le benzène : peintures, parfums, produits d’entretien.
Le formaldéhyde : peintures, colles, vernis, isolants, aggloméré, PVC.
Le monoxyde de carbone : chauffage au bois ou au gaz, chauffe-eau.
Les ondes électromagnétiques : électroménager, hi-fi, informatique.
Le toluène : peinture, isolants, désodorisants.
Le trichloréthylène : pesticides, textiles, produits d’entretien.
Le xylène : peintures, cires.

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités