Découverte en France au début des années 60 avec des chansons légères comme Laisse tomber les filles ou Sacré Charlemagne, France Gall remporte l’Eurovision en 1965 avec Poupée de cire, poupée de son, un titre signé Serge Gainsbourg qui lui ouvre les portes d’une carrière européenne. La chanteuse enregistre alors en allemand, en italien, en espagnol et même en japonais, mais sa carrière française s’essouffle. Durant 7 ans, aucun de ses titres ne se classent dans les hits-parades.

-> Discographie de France Gall : les albums <-

Après sa rencontre avec Michel Berger, France Gall revient sur le devant de la scène en 1974 avec La Déclaration d’amour. Dès lors, chaque nouvelle chanson est un tube : Résiste, Débranche, Babacar, Ella elle l’a, EvidemmentFrance Gall ne quittera plus le sommet du Top 50 jusqu’au départ prématuré de Michel Berger en 1992, victime d’une crise cardiaque lors d’une partie de tennis dans sa maison de Ramatuelle.

Les singles de France Gall
45 tours & CD 2 titres parus en France

France Gall
Les 45 tours parus à l’étranger

Das war eine schöne Party (Allemagne, 1965) – Io si, tu no (Italie, 1965) – Yume Miru Shanson Ningyō (Japon, 1965) – Wir sind keine Engel (Allemagne, 1966) – Yume Ni Mita Ojisama (Japon, 1966) – Die schönste Musik (Allemagne, 1967) – Was will ein Boy ? (Allemagne, 1967) – Haifischbaby (Allemagne, 1968) – A Banda (Allemagne, 1968) – Der Computer Nr. 3 (Allemagne, 1968) – Merci, Herr Marquis (Allemagne, 1968) – Baci, baci, baci (Italie, 1969) – La Pioggia (Italie, 1969) – Il mio amore è una ruota (Italie, 1969) – Die Playboys bei den Eskimos (Allemagne, 1969) – Ein bißchen Goethe, ein bißchen Bonaparte (Allemagne, 1969) – Ich liebe dich (Allemagne, 1969) – La lluvia (Espagne, 1969) – Los años locos (Espagne, 1969) – Come Fantomas (Italie, 1970) – Op! Op! Oplà (Italie, 1970) – Zozoi (Italie, 1970) – Kilimandscharo (Allemagne, 1970) – Dann schon eher der Pianoplayer (Allemagne, 1970) – Mein Herz kann man nicht kaufen (Allemagne, 1970) – Zwei Verliebte zieh’n durch Europa (Allemagne, 1971) – Unga Katunga (Allemagne, 1971) – Für dreißig Centimes (Allemagne, 1972) – Ein bißchen mogeln in der Liebe (Allemagne, 1972) – Ich bin zuckersüß (Allemagne, 1972) – Ich habe einen Freund in München (Allemagne, 1972).

© Mister Corail / DR