cactus 016Epiphyllum, le cactus orchidée

Description : Originaire des forêts tropicales d’Amérique centrale, d’Amérique du sud et des Antilles, l’épiphyllum est apparenté à l’orchidée en raison de la ressemblance de sa floraison. Cette dernière intervient au printemps ainsi qu’en été et dégage un parfum puissant. Ce cactus peut atteindre trois mètres de long.

Entretien : Contrairement à la majorité des cactus, l’épiphyllum supporte bien l’humidité. Il est nécessaire de l’arroser une fois par semaine en hiver contre deux fois par semaine en été. En cas de forte chaleur, n’hésitez pas à le vaporiser. Ce cactus se plaît dans un mélange de terre de bruyère et de terreau pour cactées.

Conseils : La multiplication et le bouturage de l’épiphyllum est très aisé car la plante n’est pas armée. De plus, lorsque ses tiges se brisent, elles bourgeonnent très rapidement. Le rempotage est à prévoir tous les deux ans au printemps. Comme l’orchidée, ce cactus est sensible aux maladies, aux pucerons et aux cochenilles.


cactus 017Le cactus laineux

Description : L’espostoa, ou cactus laineux, est originaire de Bolivie et du Pérou. Il se caractérise par des aréoles laineuses équipées de fines aiguilles blanches pouvant atteindre une dizaine de centimètres. Des fleurs jaunes, rouges ou blanches peuvent apparaître sur certaines variétés arrivées à maturité.

Entretien : Le cactus laineux doit être exposé aux rayons directs du soleil. L’arrosage est à prévoir une fois par semaine au printemps et en été, deux fois par mois à l’automne. En hiver, la plante doit rester au sec. Le rempotage s’effectue tous les deux ans au printemps dans un mélange de terreau pour cactées et de gravier.

Conseils : Bien entretenu, le cactus laineux peut atteindre 50 cm de haut et vivre une vingtaine d’années. La plante est à manipuler avec précaution et peut être vaporisée d’eau afin d’humidifier sa laine soyeuse. Il est possible de le dépoussiérer à l’aide d’un sèche-cheveux en mode « air frais ».


cactus 018Lobivia, le cactus bolivien

Description : originaire de Bolivie, le cactus lobivia se distingue par une forme compacte et globuleuse d’où s’échappent des aiguilles de couleur claires qui peuvent atteindre jusqu’à 10 cm. S’il dépasse rarement les 15 cm de haut, ce petit cactus peut vivre plus de dix ans lorsqu’il est cultivé en intérieur et en pot.

Entretien : Le cactus lobivia supporte mal l’humidité. Son arrosage doit donc être contrôlé à raison de deux fois par mois au printemps et en été, une fois par mois en automne et au sec durant l’hiver. Il se rempote tous les deux ans dans un pot étroit avec du terreau pour cactées complètement renouvelé. L’apport d’engrais est possible une fois par mois.

Conseils : Même s’il est l’un des cactus les plus faciles à cultiver, le lobivia doit être exposé le plus souvent possible aux rayons directs du soleil. Il se rempote environ tous les trois ans au printemps dans un terreau constitué de sable et de terre de jardin. Ce cactus est sensible aux cochenilles et doit être régulièrement nettoyé.


cactus 019Le cactus féroce

Description : Le ferocactus, ou cactus féroce, est originaire du sud des Etats-Unis et du Mexique. De forme compacte, ces larges aréoles sont recouvertes par une multitude de petits pics roses ou blancs. En été, la plante produit de longues fleurs jaunes, orange, roses ou rouge. Ce cactus peut vivre plusieurs dizaines d’années.

Entretien : Le cactus féroce aime le plein soleil et craint l’humidité. Il se contente de peu d’arrosage : deux fois par mois au printemps et en été, une fois par mois en automne, au sec en hiver. Il est possible de le rempoter tous les deux ans dans une terre constituée de gravillons et de terreau pour cactées.

Conseils : Le cactus féroce a besoin d’être régulièrement nettoyé car il est sensible aux moisissures. Attention lors de sa manipulation : ses aiguilles peuvent blesser mais surtout ne se reproduisent pas. Ce cactus dépasse rarement les 15 cm de hauteur, il peut vivre plusieurs dizaines d’années.


cactus 020La princesse de la nuit

Description : originaire des Antilles, la princesse de la nuit, ou hylocereus, se distingue principalement par sa floraison éphémère mais généreuse, avec des fleurs blanches ou jaunes très parfumées qui peuvent atteindre jusqu’à 30 cm de diamètre. Ce cactus vit environ cinq ans lorsqu’il est cultivé en pot.

Entretien : Contrairement à la plupart des cactus, la princesse de la nuit tolère l’humidité. Elle doit être arrosée deux fois par semaine en été contre une seule fois par semaine en hiver et peut être régulièrement vaporisée d’eau. Le rempotage est possible tous les deux ans au printemps dans une terre composée de terreau, de sable et de tourbe.

Conseils : Si ce cactus a besoin de beaucoup de lumière, il est déconseillé de l’exposer aux rayons directs du soleil. Selon les espèces, la plante peut atteindre deux mètres de hauteur, moyennant l’apport d’engrais liquide pour cactées au printemps et en été. A l’état naturel, la princesse de la nuit produit des fruits qui sont comestibles.

© Mister Corail