Armés jusqu’aux aréoles, les cactus nous invitent au voyage vers des contrées arides et désertiques d’Amérique centrale ou d’Afrique. Si leur entretien est réputé facile, chaque espèce cultive ses propres spécificités qu’il est nécessaire de connaître afin de permettre à la plante de se développer. Bienvenue dans le monde très piquant des cactus !

Sommaire

– Acanthocalycium, le cactus argentin
– Le cactus de Noël
– Le cactus de Pâques
– La queue-de-rat
– Mammilaire, le cactus fleuri
– Ariocarpus, le cactus texan
– Oponce, le cactus raquette
– Le bonnet-d’évêque
– Le cactus cierge
– Rebutia, le cactus du débutant
– La barbe de vieillard
– Le cactus cornichon
– Cleistocactus, le cactus d’altitude
– Le cactus oursin, ou coussin de belle-mère
– Le cactus palmier
– Epiphyllum, le cactus orchidée
– Le cactus laineux
– Lobivia, le cactus bolivien
– Le cactus féroce
– La princesse de la nuit

cactus 001Acanthocalycium, le cactus argentin

Description : Originaire des montagnes d’Argentine, l’acanthocalycium est un petit cactus très apprécié pour sa floraison. La plante est composée d’un aiguillon central entouré d’aréoles comportant une dizaine d’aiguilles. Des fleurs rouges, blanches, orange ou jaunes apparaissent durant l’été jusqu’à la fin de l’automne.

Entretien : Ce cactus a besoin de beaucoup de lumière et de soleil direct. Installé dans un mélange de terreau, de tourbe et de sable, l’acanthocalycium doit être arrosé deux fois par mois au printemps, une fois par semaine en été, puis reste au sec en hiver. Il ne craint pas l’humidité et peut être vaporisé d’eau en fin de journée.

Conseils : En appartement, l’acanthocalycium peut vivre jusqu’à 8 ans. Pour l’aider à se développer, il est conseillé de lui administrer de l’engrais liquide pour cactées au début de l’été. Le rempotage est à prévoir tous les deux ans au printemps. La multiplication et le semis s’effectuent dans du sable au tout début du printemps.


cactus 002Le cactus de Noël

Description : Originaire du Brésil, le cactus de Noël, ou schlumbergera, doit son nom à sa floraison qui intervient en hiver. Il se caractérise par un feuillage charnu, retombant et des fleurs blanches, roses ou rouges qui se développent à l’extrémité de ses tiges. Ce cactus peut vivre en pot jusqu’à une vingtaine d’années.

Entretien : Le cactus de Noël tolère l’humidité et peut être vaporisé d’eau en cas de forte chaleur. Il doit être arrosé plusieurs fois par semaine avant et pendant la floraison, puis deux fois par mois lorsque celle-ci est achevée. Le rempotage est à prévoir tous les quatre ans dans un mélange de terreau et de substrat pour orchidées.

Conseils : Si le cactus de Noël a besoin de luminosité, il est déconseillé de le soumettre aux rayons directs du soleil. Afin d’obtenir une meilleure floraison, il faut éviter de le manipuler et de le déplacer. Sa multiplication est facile avec un simple bouturage dans du sable au début du printemps. La plante peut atteindre 40 cm d’envergure.


cactus 003Le cactus de Pâques

Description : Le cactus de Pâques, ou rhipsalidopsis gaertneri, est originaire du Brésil et doit son nom à sa floraison qui intervient au printemps. La plante produit des fleurs roses ou rouges qui apparaissent au bout de ses tiges épineuses. Ce cactus dépasse rarement les 20 cm d’envergure et peut vivre une dizaine d’années en pot.

Entretien : Le cactus de Pâques apprécie l’humidité et peut être vaporisé d’eau dès que la température dépasse les 20 degrés. Il doit être arrosé une fois par semaine du printemps à l’automne puis deux fois par mois en hiver. Il faut simplement veiller à ce que l’eau ne stagne pas au fond du pot.

Conseils : Le cactus de Pâques a besoin de luminosité mais ne doit pas être en contact avec le soleil direct. Pour la plante, l’idéal est de bénéficier de 12 heures de jour suivies de 12 heures de nuit. Attention à la manipulation de ce cactus qui est très fragile et qui perd ses fleurs très facilement.


cactus 004La queue-de-rat

Description : L’aporocactus flagelliformis, ou queue-de-rat, est une cactacée retombante originaire des forêts mexicaines et que l’on cultive en suspensions. Elle se distingue par de longues tiges cylindriques recouvertes de petites aiguilles. Des fleurs roses ou rouges apparaissent sur la plante au printemps.

Entretien : Ce cactus a besoin de beaucoup de luminosité mais il craint les brûlures des rayons du soleil. Il peut donc être disposé à l’ombre. Installé dans un terreau pour cactées, il doit être arrosé une fois par semaine en été contre deux fois par mois en hiver. Il est nécessaire de le vaporiser avec de l’eau en cas de forte chaleur.

Conseils : Bien entretenu, ce cactus peut atteindre un mètre de long et vivre en appartement une bonne dizaine d’années. Il est important de l’installer dans un lieu spacieux et aéré. Pour favoriser sa floraison, imposez-lui un hivernage au frais et taillez d’un tiers ses pousses épineuses les plus longues.


cactus 005Mammilaire, le cactus fleuri

Description : Le cactus mammilaire, ou mammillaria, est originaire d’Amérique centrale et du sud des Etats-Unis. Il se distingue par une multitude de petites aiguilles qui recouvrent ses aréoles et une floraison régulière qui débute généralement dès le printemps. Ce cactus peut vivre une vingtaine d’années et atteindre 30 cm de haut.

Entretien : Pour fleurir, le cactus mammillaire doit être exposé en plein soleil et protégé de l’humidité. Au sec en hiver, il suffit de l’arroser deux fois par mois le reste de l’année. Le rempotage est conseillé tous les trois ans, à la fin de l’hiver, dans un terreau simple pour cactées.

Conseils : Le cactus mammilaire est facile à entretenir et convient bien aux jardiniers débutants. Selon les espèces (qui sont plus de 150), ce cactus produit des petites fleurs d’environ 1 cm de diamètre qui sont de couleur jaune, blanche, rose ou pourpre. Attention, ce cactus est particulièrement sensible au froid.


cactus 006Ariocarpus, le cactus texan

Description : l’ariocarpus est un cactus original car il ne produit pas d’épines. Originaire du sud des Etats-Unis et plus précisément du Texas, c’est une plante aérienne en forme d’étoile qui produit de jolies fleurs blanches, jaunes, roses ou rouges à la fin de l’été. L’autre particularité de ce cactus est l’extrême lenteur de sa croissance.

Entretien : l’ariocarpus est très friand de lumière et ne peut pas se développer s’il n’est pas en contact direct avec les rayons du soleil. Installé dans un terreau pour cactées, il demande à être arrosé deux fois par mois du printemps à l’automne et exige de rester au sec en hiver. Ce cactus est très sensible à l’humidité.

Conseils : Voici un cactus qui prend son temps ! En appartement, il peut vivre plus de 20 ans mais ne fleurit généralement qu’après une bonne dizaine d’années. A l’état naturel, il n’atteint sa maturité qu’à 50 ans… Soit une quinzaine de centimètres ! Entre-temps, il est nécessaire de s’armer de patience et de le rempoter tous les cinq ans.


cactus 007Oponce, le cactus raquette

Description : Le cactus raquette, ou opuntia, est originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du Nord. Il se caractérise par de larges feuilles qui évoquent des écailles et qui tombent au terme de leur maturité. Ce cactus produit des fleurs et des fruits (tous ne sont pas comestibles) durant une bonne partie de l’année.

Entretien : Le cactus raquette doit être disposé en plein soleil toute l’année. Il craint l’humidité : il suffit de l’arroser une fois par mois du printemps à l’automne et de le laisser au sec en hiver. Ce cactus n’aime pas être déplacé, il est donc déconseillé de ne pas le rempoter mais de lui administrer régulièrement de l’engrais liquide pour cactées.

Conseils : Le cactus raquette ne doit pas être disposé dans un lieu de passage ou être trop facilement accessible pour les enfants. Outre le fait que la plante supporte mal d’être déplacée, elle est équipée d’aiguilles qui se retirent difficilement de la peau. Parmi ses variétés les plus populaires, ce cactus compte le célèbre figuier de Barbarie.


cactus 008Le bonnet-d’évêque

Description : Le bonnet-d’évêque est un cactus originaire du Sud des Etats-Unis et du Mexique. De forme compacte et armé d’aiguilles au sommet de ses aréoles, il est surtout apprécié pour sa généreuse floraison. La plante produit des fleurs jaunes qui peuvent atteindre 10 cm de diamètre au printemps et en été.

Entretien : Le bonnet-d’évêque a besoin d’être exposé au soleil pour se développer. Ce cactus craint fortement l’humidité : il doit être arrosé deux fois par mois au printemps et en été puis rester au sec le reste de l’année. Installez-le dans un mélange de sable et de terreau pour cactées. Le rempotage est à prévoir tous les trois ans.

Conseils : Si la floraison de ce cactus est attendue avec impatience, il faut toutefois patienter que la plante soit âgée d’une dizaine d’années. A maturité, le bonnet-d’évêque peut atteindre 30 cm de hauteur. Il vit en général une vingtaine d’années. Il est conseillé de le disposer sous une lumière verticale.


cactus 009Le cactus cierge

Description : Ce grand cactus fièrement dressé aux aiguilles acérées est l’une des cactées les plus populaires. Originaire d’Amérique du Sud et des Antilles, le cactus cierge produit des fleurs blanches ou roses durant l’été. En pot, il peut atteindre 1,50 m de hauteur et vivre une bonne trentaine d’années.

Entretien : Le cactus cierge aime le plein soleil mais peut se contenter d’une exposition lumineuse et ombragée. Facile d’entretien, il se contente d’un terreau ordinaire et supporte assez bien l’humidité. Il suffit de l’arroser deux fois par mois au printemps et en été puis de le laisser au sec le reste de l’année.

Conseils : Lorsque le cactus cierge atteint une certaine hauteur, il est nécessaire de le caler à l’aide d’un tuteur. Lors de manipulations comme la multiplication ou le rempotage, veillez à garder la plante stable car elle peut facilement basculer et blesser. Ce cactus a besoin d’un hivernage pour induire sa floraison.


cactus 010Rebutia, le cactus du débutant

Description : Le cactus rebutia est originaire de l’Argentine et de Bolivie. Il se caractérise par une floraison abondante de couleur jaune, rose, rouge ou orange selon les espèces. La plante dépasse rarement les 15 cm d’envergure mais peut vivre jusqu’à une vingtaine d’années en pot.

Entretien : Le cactus rebutia ne supporte pas l’humidité et doit être très peu arrosé : une fois par mois toute l’année sauf l’hiver ou il est conseillé de le laisser au sec. Le rempotage est à prévoir tous les deux ans au printemps dans un mélange de terreau pour cactées et de sable. La plante se développe mieux dans un pot étroit.

Conseils : Le cactus rebutia doit être soumis aux rayons directs du soleil le plus souvent possible. En intérieur, il est conseillé de le positionner dans un endroit aéré car la plante peut pourrir rapidement. Ce cactus est conseillé aux jardiniers amateurs ou débutants car son entretien est très facile.


cactus 011La barbe de vieillard

Description : Le cephalocereus senilis, ou barbe de vieillard, est originaire du Mexique. La particularité de ce cactus est de développer de nombreux « poils » de couleur blanche et soyeux. Pour dépoussiérer cette imposante pilosité, il est nécessaire d’utiliser un sèche-cheveux. La plante produit quelques fleurs jeunes ou blanches durant l’été.

Entretien : Comme la majorité des cactus, la barbe de vieillard doit être exposée en plein soleil toute l’année et bénéficier si possible d’une lumière verticale. Installée dans un terreau pour cactées, elle exige un arrosage modéré et doit rester au sec durant l’hiver. La plante craint l’humidité et son pot doit être bien drainé.

Conseils : Si la barbe de vieillard ne vit qu’une dizaine d’années en appartement, elle subsiste durant plusieurs centaines d’années dans son milieu naturel. Il est possible de lui administrer de l’engrais liquide pour cactées au printemps et durant l’été. Le rempotage et la multiplication sont à effectuer au printemps.


cactus 012Le cactus cornichon

Description : le chamaecereus silvestrii, ou cactus cornichon, est originaire d’Argentine. Il se distingue par sa forme compacte d’où s’échappent des petites fleurs rouges ou orange en été. C’est un cactus nain dont les dimensions dépassent rarement 10 cm de hauteur sur 50 cm de largeur. Cette petite plante est très fragile.

Entretien : Pour se développer, le cactus cornichon a besoin des rayons directs du soleil durant une bonne partie de la journée. La plante est sensible à l’humidité : il suffit de l’arroser deux fois par mois en été contre une fois par mois le reste de l’année. Son terreau pour cactées doit lui aussi être bien drainé.

Conseils : Avec un arrosage très contrôlé et un hivernage minutieux, le cactus cornichon peut vivre en pot une dizaine d’années. Il est possible de lui administrer un peu d’engrais liquide pour cactées au printemps et en été. Lors du rempotage, veillez à l’installer dans un contenant assez large et peu profond.


cactus 013Cleistocactus, le cactus d’altitude

Description : Le cleistocactus est un cactus originaire des montagnes d’Amérique du Sud. Il se distingue par sa stature fièrement dressée, recouverte par une multitude de fines aiguilles de couleur claire ou argentée. Des petites fleurs roses, orange ou rouges apparaissent en été mais ne s’ouvrent généralement pas.

Entretien : Ce cactus aime le plein soleil et craint l’humidité. Installé dans un terreau pour cactées bien drainé, le cleistocactus peut être arrosé une fois par semaine au printemps et en été puis il doit rester au sec le reste de l’année. Pour éviter la pourriture, il est conseillé d’installer du gravier au fond du pot.

Conseils : Comme le cactus cierge, le cleistocactus se développe en hauteur. Il est à manipuler avec précaution et peut être stabilisé à l’aide d’un tuteur. La plante peut être rempotée chaque année au printemps et recevoir un peu d’engrais durant l’été. Les sujets cultivés en pot ne produisent généralement pas de fleurs.


cactus 014Le cactus oursin, ou coussin de belle-mère

Description : Originaire du sud des Etats-Unis et du Mexique, le cactus oursin se remarque par sa forme circulaire et compacte recouverte de très nombreuses aiguilles souvent dorées. Surnommé coussin de belle-mère, ce cactus très piquant produit quelques fleurs rouges, jaunes ou roses, selon les variétés.

Entretien : Comme son nom l’indique, le cactus oursin craint peu l’humidité. Installé sur une bande de gravier, dans un mélange de sable et de terreau pour cactées, il va rapidement se développer moyennant un arrosage régulier et un apport d’engrais au printemps et en été. Le cactus oursin nécessite le plein soleil toute l’année.

Conseils : Le cactus oursin peut atteindre plus d’un mètre de diamètre et vivre une dizaine d’années. Son rempotage est possible tous les deux ans mais l’opération est très risquée car la plante est solidement armée. Pour un dépoussiérage plus facile, il est conseillé de le ventiler avec l’air frais d’un sèche-cheveux.


cactus 015Le cactus palmier

Description : Le cactus palmier, ou pachypodium, est originaire d’Afrique du Sud et de Madagascar. Il se caractérise par un feuillage coriace et persistant. Sa floraison en bouquets peut être jaune, rose, blanche ou rouge selon les espèces. Ce cactus peut vivre une quinzaine d’années en intérieur et atteindre 1,50 m de haut.

Entretien : Le cactus palmier supporte mal l’humidité et son arrosage doit être contrôlé, à raison d’une seule fois par mois du printemps à l’automne et au sec en hiver. Le rempotage peut être effectué tous les quatre ans au printemps dans un pot bien drainé avec du terreau spécial pour cactées.

Conseils : Le cactus palmier a besoin de beaucoup de luminosité et peut être installé en plein soleil. Son entretien n’est pas très aisé car la plante craint les pucerons et la pourriture ; elle peut également perdre ses feuilles très rapidement. Fragile, ce cactus se fait de plus en plus rare dans la nature.


cactus 016Epiphyllum, le cactus orchidée

Description : Originaire des forêts tropicales d’Amérique centrale, d’Amérique du sud et des Antilles, l’épiphyllum est apparenté à l’orchidée en raison de la ressemblance de sa floraison. Cette dernière intervient au printemps ainsi qu’en été et dégage un parfum puissant. Ce cactus peut atteindre trois mètres de long.

Entretien : Contrairement à la majorité des cactus, l’épiphyllum supporte bien l’humidité. Il est nécessaire de l’arroser une fois par semaine en hiver contre deux fois par semaine en été. En cas de forte chaleur, n’hésitez pas à le vaporiser. Ce cactus se plaît dans un mélange de terre de bruyère et de terreau pour cactées.

Conseils : La multiplication et le bouturage de l’épiphyllum est très aisé car la plante n’est pas armée. De plus, lorsque ses tiges se brisent, elles bourgeonnent très rapidement. Le rempotage est à prévoir tous les deux ans au printemps. Comme l’orchidée, ce cactus est sensible aux maladies, aux pucerons et aux cochenilles.


cactus 017Le cactus laineux

Description : L’espostoa, ou cactus laineux, est originaire de Bolivie et du Pérou. Il se caractérise par des aréoles laineuses équipées de fines aiguilles blanches pouvant atteindre une dizaine de centimètres. Des fleurs jaunes, rouges ou blanches peuvent apparaître sur certaines variétés arrivées à maturité.

Entretien : Le cactus laineux doit être exposé aux rayons directs du soleil. L’arrosage est à prévoir une fois par semaine au printemps et en été, deux fois par mois à l’automne. En hiver, la plante doit rester au sec. Le rempotage s’effectue tous les deux ans au printemps dans un mélange de terreau pour cactées et de gravier.

Conseils : Bien entretenu, le cactus laineux peut atteindre 50 cm de haut et vivre une vingtaine d’années. La plante est à manipuler avec précaution et peut être vaporisée d’eau afin d’humidifier sa laine soyeuse. Il est possible de le dépoussiérer à l’aide d’un sèche-cheveux en mode « air frais ».


cactus 018Lobivia, le cactus bolivien

Description : originaire de Bolivie, le cactus lobivia se distingue par une forme compacte et globuleuse d’où s’échappent des aiguilles de couleur claires qui peuvent atteindre jusqu’à 10 cm. S’il dépasse rarement les 15 cm de haut, ce petit cactus peut vivre plus de dix ans lorsqu’il est cultivé en intérieur et en pot.

Entretien : Le cactus lobivia supporte mal l’humidité. Son arrosage doit donc être contrôlé à raison de deux fois par mois au printemps et en été, une fois par mois en automne et au sec durant l’hiver. Il se rempote tous les deux ans dans un pot étroit avec du terreau pour cactées complètement renouvelé. L’apport d’engrais est possible une fois par mois.

Conseils : Même s’il est l’un des cactus les plus faciles à cultiver, le lobivia doit être exposé le plus souvent possible aux rayons directs du soleil. Il se rempote environ tous les trois ans au printemps dans un terreau constitué de sable et de terre de jardin. Ce cactus est sensible aux cochenilles et doit être régulièrement nettoyé.


cactus 019Le cactus féroce

Description : Le ferocactus, ou cactus féroce, est originaire du sud des Etats-Unis et du Mexique. De forme compacte, ces larges aréoles sont recouvertes par une multitude de petits pics roses ou blancs. En été, la plante produit de longues fleurs jaunes, orange, roses ou rouge. Ce cactus peut vivre plusieurs dizaines d’années.

Entretien : Le cactus féroce aime le plein soleil et craint l’humidité. Il se contente de peu d’arrosage : deux fois par mois au printemps et en été, une fois par mois en automne, au sec en hiver. Il est possible de le rempoter tous les deux ans dans une terre constituée de gravillons et de terreau pour cactées.

Conseils : Le cactus féroce a besoin d’être régulièrement nettoyé car il est sensible aux moisissures. Attention lors de sa manipulation : ses aiguilles peuvent blesser mais surtout ne se reproduisent pas. Ce cactus dépasse rarement les 15 cm de hauteur, il peut vivre plusieurs dizaines d’années.


cactus 020La princesse de la nuit

Description : originaire des Antilles, la princesse de la nuit, ou hylocereus, se distingue principalement par sa floraison éphémère mais généreuse, avec des fleurs blanches ou jaunes très parfumées qui peuvent atteindre jusqu’à 30 cm de diamètre. Ce cactus vit environ cinq ans lorsqu’il est cultivé en pot.

Entretien : Contrairement à la plupart des cactus, la princesse de la nuit tolère l’humidité. Elle doit être arrosée deux fois par semaine en été contre une seule fois par semaine en hiver et peut être régulièrement vaporisée d’eau. Le rempotage est possible tous les deux ans au printemps dans une terre composée de terreau, de sable et de tourbe.

Conseils : Si ce cactus a besoin de beaucoup de lumière, il est déconseillé de l’exposer aux rayons directs du soleil. Selon les espèces, la plante peut atteindre deux mètres de hauteur, moyennant l’apport d’engrais liquide pour cactées au printemps et en été. A l’état naturel, la princesse de la nuit produit des fruits qui sont comestibles.

© Miss & Mister Corail / DR

Publicités