Nous avons pour coutume de dire que les plantes racontent l’histoire des hommes, leurs conflits comme leurs passions ; c’est pour cela qu’elles éveillent depuis toujours nos sens en stimulant nos émotions. Michèle Bilimoff nous en apporte aujourd’hui la preuve.

« De la Préhistoire à nos jours »

Dans Histoire des plantes qui ont changé le monde, un très beau livre édité par Albin Michel, elle pousse même les derniers sceptiques dans leurs retranchements en démontrant que les plantes sont à l’origine même de l’évolution de l’homme. N’en déplaise à la science, ce sont encore les plantes qui ont façonné nos sociétés contemporaines et qui traceront notre futur.
« Au cours de précédentes recherches, j’avais pu constater à quel point le rôle des plantes était important dans le déroulement de notre Histoire. De la Préhistoire à nos jours, j’ai souhaité montrer la diversité de ce rôle dans des domaines tels que les religions, les guerres, les conquêtes, ou l’économie mondiale. Pour cela, parmi de multiples exemples, j’ai choisi des plantes qui souvent font partie de notre vie quotidienne, pour le meilleur… ou parfois pour le pire », explique Mme Bilimoff, ingénieur de recherche en archéologie au CNRS.

« C’est un monde vaste et passionnant »

Ainsi, l’agriculture des premières graines permit aux humains de se sédentariser, autorisant la défense des terres et l’entretien du bétail. C’était il y a environ 12 000 ans avant notre ère. Depuis, pas un soupçon d’évolution ne s’est fait sans les plantes, des céréales au coton en passant par la vigne. L’auteur rappelle notamment que la route des épices, les grandes expéditions ou les prospères Compagnies des Indes ne furent pas menées par des rêves de grandeur, mais bel et bien par le commerce des plantes. Des exemples exhaustifs, piochés ici et là dans l’humanité, car « le monde des plantes est vaste et passionnant. Dès que l’on commence à s’y plonger on entrevoit ses infinies facettes, dans tous les domaines de notre vie et de notre Histoire », nous confie l’auteur.

Une enquête sur le fond et la forme

Un ouvrage captivant et résolument d’actualité, car nous n’avons jamais été aussi complices de notre environnement, source de notre progrès. Une enquête sur le fond mais aussi sur la forme grâce à une iconographie exceptionnelle : quelque 200 reproductions issues des plus grands musées du monde. « Grâce au superbe fonds iconographique d’Albin Michel, que m’avait communiqué le Directeur éditorial Nicolas de Cointet, j’ai eu la satisfaction de pouvoir sélectionner ces belles illustrations se rapportant à mon texte », précise Michèle Bilimoff, qui est aussi diplômée de l’Ecole du Louvre, auteur et co-auteur de nombreux autres œuvres inspirées par la générosité de dame nature.

Les ouvrages de Michèle Bilimoff

– L’art du Métal, co-écrit avec Catherine Arminjon, Centre des monuments nationaux / Monum, Editions du patrimoine, 2000.
Promenade dans des jardins disparus, éditions Ouest-France, 2001, Prix Saint-Fiacre 2002.
Enquête sur les plantes magiques, éditions Ouest-France, 2003.
Les plantes, les hommes et les dieux, éditions Ouest-France, 2006.
– Français, américain, russe, co-écrit avec Gleb Plaxine, éditions Cheminements, 2008.
– Les remèdes au Moyen âge, éditions Ouest-France, 2011.
– Histoire des plantes qui ont changé le monde, éditions Albin Michel, 2011.

Histoire des plantes qui ont changé le monde 2

© Vivien Brochud / Michèle Bilimoff

Publicités